Pilote d'essai

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pilote d'essai (homonymie).
Pilote d'essai
Chuck Yeager.jpg

Charles « Chuck » Yeager, posant devant le X-1 à bord duquel il a été le premier pilote à franchir le mur du son (1947).

Code ROME (France)
N1202
Erich Warsitz a été le premier homme au monde à piloter un jet, le Heinkel He 178 (1939).

Un pilote d’essai est un pilote dont le métier est de faire voler des aéronefs avant leur certification. Ceci s'applique à des appareils modifiés et équipés d'une Installation d'essais en vol (IEV) ou emportant de nouveaux équipements. Un pilote d'essai - réception exécute des vols de vérification et de conformité aux spécifications lors de la livraison d'un nouvel appareil à un client.

Selon la capacité de l'appareil, l'équipage d'essai peut inclure un mécanicien ou un ingénieur d'essai plus particulièrement chargés du fonctionnement des moteurs ou de certains équipements.

Historique[modifier | modifier le code]

Le premier contrat connu de pilote d'essai est celui signé entre Louis Blériot et Théodore « Léon » Lemartin le 20 août 1910[1].

« À dater de ce jour, Monsieur Théodore Lemartin sera affecté aux écoles de pilotes de la Maison Blériot [...] Il sera spécialement occupé au réglage des appareils et à leurs essais de réception [...] Après avoir obtenu ses brevets, il touchera 400 F par mois, plus 30 F pour chaque appareil dont il aura fait l'essai officiel [...] En cas de mort par accident, une somme de 32 500 F sera versée à sa veuve ou ses ayants droit par Monsieur Blériot. Fait à Paris le 20 août 1910. »[1]

Compétences[modifier | modifier le code]

Le métier de pilote d'essai exige des compétences très larges, ce qui en fait l'un des métiers aéronautiques les plus pointus. À bord de l’appareil, celui-ci va réaliser toute une série de tests que le bureau d’études et le constructeur lui ont demandé d’effectuer. Il doit pouvoir réagir rapidement dans toutes situations critiques et avoir de très bonnes aptitudes au pilotage ; notamment pouvoir s’habituer rapidement à un type d’appareil. Il doit exécuter des manœuvres techniques et complexes avec énormément de contraintes dans un minimum de temps et tout cela sans compromettre la sécurité. Il est responsable d’appareils très onéreux et de la sécurité de son équipage.

À la suite du/des vols, le pilote et son équipage d'essai doivent réaliser un rapport structuré pour pouvoir donner des résultats exploitables afin d’améliorer l’aéronef.

Le pilote d’essai participe également à la mise au point de systèmes nouveaux (avionique, armement...) destinés à équiper des avions ou hélicoptères déjà en service.

Il existe également une autre catégorie de pilotes d'essai qui réalisent la réception des aéronefs de série, après leur assemblage.

La majorité des pilotes d’essais sont d'origine militaire, pilotes de chasse ou pilotes d'hélicoptère, ou plus rarement pilotes d'avions de transport. Ils ont été sélectionnés pour suivre une formation spécifique aux essais en vol.

Formation[modifier | modifier le code]

Il existe dans le monde sept écoles officielles de formation des pilotes d'essai agréées par la Society of Experimental Test Pilots (en) (SETP)[2].

France[modifier | modifier le code]

  • Les pilotes d'essais sont formés au sein de l'école du personnel navigant d'essais et de réception (EPNER)[3], créée en 1946 au sein de DGA Essais en vol, pour former les équipages impliqués dans les vols d'essais ; il s'agit d'un enseignement théorique et de la réalisation d'exercices d'essais pratiques qui permettent de tester en vol les caractéristiques des aéronefs, dans les meilleures conditions de sécurité.

Grande-Bretagne[modifier | modifier le code]

États-Unis[modifier | modifier le code]

Inde[modifier | modifier le code]

Russie[modifier | modifier le code]

  • Les pilotes d'essais sont formés au sein de l'école dépendant du Ministère de l'industrie aéronautique à Zhukovsky.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jacques Noetinger, Rigueur et audace aux essais en vol, Nouvelles Éditions Latines, 2000 (ISBN 2723304388)
  • Marina Maestrutti, Victor Scardigli et Jean-François Poltorak, Comment naissent les avions : Ethnographie des pilotes d'essai, Éditions L'Harmattan, 2003 (ISBN 2747500950)
  • Germain Chambost, Pilotes d'essais, Altipresse, 2005 (ISBN 2911218337)
  • Jacques Noetinger, Drames et frayeurs aux essais en vol, Nouvelles Éditions Latines, 2008 (ISBN 2723320731)
  • Robert Galan, Mémoires d'un pilote d'essai, j'ai tout essayé, Toulouse, Éditions Privat, 2011 (ISBN 978-2-7089-5891-3)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. a et b Léon Lemartin ; Le premier contrat de pilote d'essai - Jean-Louis Eytier, grandes figures des ingénieurs Arts et Métiers
  2. Site officiel de la SETP
  3. Présentation de l'EPNER (document vidéo)

Liens externes[modifier | modifier le code]