Pietro Cossa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cossa.
Pietro Cossa.png

Pietro Cossa (Rome 1830, Livourne 1881) est un dramaturge italien. Il prétendait descendre de la famille de l'antipape Jean XXIII.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il manifesta dès sa jeunesse un esprit d'indépendance. Encore enfant, il fut expulsé d'une école de Jésuites sous le double motif d'indocilité et de patriotisme (à l'époque de l'unification italienne aux dépens des États pontificaux). Après avoir combattu pour la République Romaine (1849), il émigra en Amérique du Sud. N'arrivant pas à s'établir, il retourna en Italie. Il y vécut de sa plume, d'une manière précaire, jusqu'au succès éclatant de sa Tragédie, Néron, en 1872.
Dès lors et jusqu'à sa mort, il produisit une pièce par an, le plus souvent sur un sujet classique. Julien l'Apostat (1876), Messaline (1876), Cléopatre (1879) ont joui d'une grande popularité. Plusieurs drames ont été inspirés de l'Histoire italienne : Rienzi, Les Borgia. Sa pièce préférée était sa comédie Plaute en son siècle. Plusieurs pièces furent mises en musique, notamment par Luigi Mancinelli.
Admirateur du vérisme italien, Cossa chercha à concilier le tradition de la Tragédie en vers et le souci du réalisme (détails authentiques).

Le recueil de ses œuvres fut publié en 1887 sous le nom Teatro poetico. Plusieurs de ses pièces furent adaptées au cinéma au XXe siècle.

Notes et références[modifier | modifier le code]