Pietro Cavallini

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Détail du Jugement dernier.

Pietro Cavallini (v. 1240 - av. 1330) est un peintre et un mosaïste italien de l'école romaine de la pré-Renaissance du Trecento.

Biographie[modifier | modifier le code]

La découverte de ses fresques à Rome en 1900 a permis la révision des thèses de Giorgio Vasari, qui plaçait l'origine de la peinture italienne exclusivement à Florence[1].

En 1278, les peintres Cimabue, Pietro Cavallini et Filippo Rusuti, qui sont appelés à Assise pour décorer la basilique franciscaine, influencent le jeune Giotto qui se forme à leur contact.

D'origine romaine, Pietro Cavallini a été en contact avec Cimabue vers 1270, puis avec Giotto après 1290.

Ses œuvres influenceront Giotto di Bondone lors de son voyage à Rome, renversant également l'assertion d'une influence inverse prônée par Vasari.

Parallèlement à Giotto, Pietro Cavallini expérimente l'apprentissage de la représentation spatiale. Dans la chapelle Tocco de la cathédrale de Naples, les personnages dans les médaillons prennent de l'ampleur : ils ne sont plus circonscrits dans un simple triangle mais dans un cône tridimensionnel. Il quitte Naples en 1314 mais son influence s'y fait longtemps sentir quand ses émules décorent l'église napolitaine de Santa Maria Donnareggina[2].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Roberto Longhi
  2. a et b Etienne Vacquet, « Deux siècles et demi d’échanges internationaux », Dossier de l’art, vol. Hors série Trésors des Princes d’Anjou, no 77,‎ juin 2001, p.25

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • La Peinture gothique italienne, collectif, Editeur De Lodi, 2011 (ISBN 9782846903745) p. 26 à 30.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Giorgio Vasari le cite et décrit sa biographie dans Le Vite :
Page ?? - édition 1568
014 le vite, pietro cavallini.jpg

Sur les autres projets Wikimedia :