Pietro Aldobrandini

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Aldobrandini.
Pietro Aldobrandini
Image illustrative de l'article Pietro Aldobrandini
Biographie
Naissance 31 mars 1571
à Rome (Italie)
Décès 10 février 1621
Cardinal de l’Église catholique
Créé
cardinal
17 septembre 1593 par le
pape Clément VIII
Titre cardinalice Cardinal-diacre de S. Nicola in Carcere
Cardinal-prêtre de S. Pancrazio
Cardinal-prêtre de Ss. Giovanni e Paolo
Cardinal-prêtre de S. Maria in Trastevere
Cardinal-évêque de Sabina
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale 17 octobre 1604 par le
pape Clément VIII
Fonctions épiscopales Archevêque de Ravenne (Italie)

Blason
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Pietro Aldobrandini, né à Rome le 31 mars 1571 et mort le 10 février 1621[1], fut un cardinal italien de l'Église catholique romaine.

Biographie[modifier | modifier le code]

Le pape Clément VIII le créa cardinal au consistoire du 17 septembre 1593. Il devint camerlingue de 1599 jusqu'à sa mort et archevêque de Ravenne en 1604.

Il joua un rôle important dans les discussions qui conduisirent à la signature du traité de Lyon ; c'est lui qui décida l'arrêt de la guerre entre Henri IV et Charles-Emmanuel Ier de Savoie.

Il mourut le 10 février 1621 âgé de 50 ans.

C'est à lui qu'on doit le mot népotisme, puisqu'à l’origine le mot vient du Pape Clément VIII (1536-1605), né Ippolito Aldobrandini.

Celui-ci avait nommé cardinal son neveu Pietro Aldobrandini, qui devint, du coup « cardinal-neveu », « cardinal nepote » en italien. Comme le neveu profita abondamment de sa charge, le terme est passé à la postérité dans les langues latines (nepotismo, népotisme) pour signifier ce que nous savons : le fait de favoriser ses proches.

Références[modifier | modifier le code]