Pietà di Palestrina

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pietà di Palestrina
Image illustrative de l'article Pietà di Palestrina
Artiste Michel-Ange
Date ?
Technique Statue en marbre
Dimensions (H × L) 253 × ? cm
Localisation Galleria dell'Accademia de Florence

La Pietà di Palestrina est une sculpture attribuée à Michel-Ange mesurant 253 cm et qui se trouve actuellement à la Galleria dell'Accademia de Florence à côté de son David.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le nom de l'œuvre provient du fait qu'elle se trouvait à l'origine dans la chapelle funéraire du cardinal Antoine Barberini dans l'église Santa Rosalia à Palestrina.

Doutes sur la paternité[modifier | modifier le code]

Des forts doutes subsistent quant à la paternité de l'œuvre attribuée à Michel-Ange. Contrairement aux autres productions de l'artiste, on ne retrouve aucune trace la mentionnant dans les documents d'époque.

La sculpture a été réalisée à partir d'un bloc de marbre de l'époque impériale romaine (dans un coin sur l'arrière on peut encore voir la décoration à feuille d'acanthe).

La production de cette pièce ferait partie des dernières œuvres du maître aux alentours des années 1550, quand, à Rome, il travaillait pour lui-même sur le thème de la Pietà, pour son propre tombeau, qu'il aurait voulu placer dans la Basilique Sainte-Marie-Majeure de Rome. Bien que divers traits de la physionomie du sujet soient cohérents avec les autres œuvres de Michel-Ange, une disproportion des jambes du Christ par rapport au reste de la réalisation fait penser qu'une telle imperfection ne peut être commise que par un élève anonyme ou un imitateur.[réf. nécessaire][1]

Les Pietà de Michel-Ange[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. les Écrits de Delacroix, analysent l'importance de l'inachevé et de la disproportion dans la notion de beauté, en particulier chez Michel-Ange.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Claudio Gamba, Michelangelo scultore, collana « I classici dell'arte », Milano, Rizzoli - Skira, 2005, p. 164 - 165.
  • Ettore Sestieri, La Pietà di Palestrina e la sua attribuzione, en Commentaires, XX, phase 1-2, p. 75-92, 1969.

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]