Pierre des Essarts

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Pierre des Essars.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Des Essarts.

Pierre des Essarts est grand trésorier de France, responsable des finances sous Charles VI. Il est l'arrière-petit-fils de Pierre des Essarts (mort en 1349), beau-père d'Étienne Marcel.

L'un de ses frères, Philippe des Essarts, est évêque d'Auxerre (1410-1426).

Présentation[modifier | modifier le code]

Il doit son élévation à la protection du duc de Bourgogne Jean sans Peur. En 1411 il est prévôt de Paris : les Parisiens lui donnent le titre de Père du peuple pour avoir assuré les approvisionnements de la capitale au milieu des troubles qui l'agitaient. Mais il ne sait pas conserver longtemps leur amour.

On l'accuse d'avoir dilapidé les finances, est obligé de fuir et demeure quelque temps caché dans ses terres. Il cherche à rétablir son crédit en s'attachant au Dauphin Louis de Guyenne et s'empare, au nom de ce prince, de la Bastille Saint-Antoine, qui contrôlait l'accès à Paris par l'Est. On dit qu'il voulait la livrer aux Armagnacs, dont les troupes s'étaient de nouveau signalées aux alentours de Paris. Mais il y fut assiégé et obligé de se rendre. Poursuivi comme dilapidateur par les Cabochiens, accusé d'avoir voulu enlever le roi, condamné à mort après une parodie de procès, il est décapité sur la place des Halles, puis pendu au gibet de Montfaucon en juillet 1413.

Marié à Marie de Ruilly, il laisse un fils : Robert des Essarts.

Source[modifier | modifier le code]

  • Journal du Bourgeois de Paris

Articles connexes[modifier | modifier le code]