Pierre de Marbeuf

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Marbeuf.

Pierre de Marbeuf

Activités Poète
Naissance 1596
Sahurs
Décès 1645
Langue d'écriture Français
Mouvement Baroque

Œuvres principales

A Philis

Pierre de Marbeuf (1596-1645) est un poète baroque français du XVIIe siècle.

Né à Sahurs dans la généralité de Rouen, province de Normandie, il fait ses études au collège de La Flèche dans le Maine, puis vit à Paris de 1619 à 1623. Il étudie le droit en compagnie de Descartes. Auteur de sonnets baroques et du Recueil de vers (publié à Rouen en 1628), il met en œuvre les thèmes de la nature, de la fragilité de la vie et de l'amour. Il sera aussi maître des eaux et forêts, ce qui peut expliquer la présence récurrente de la nature dans son œuvre. C'est un poète utilisant énormément le registre comique et pathétique.

Connu tardivement, il est apprécié non seulement pour ses qualités de poète, mais aussi pour ses talents satiriques.

Il est notamment l'auteur de À Philis, un sonnet baroque (le plus connu à ce jour de Marbeuf) qui associe avec virtuosité le thème de l'eau à celui de l'amour, notamment en utilisant les champs lexicaux respectifs de ces thèmes :

« Et la mer et l'amour ont l'amer pour partage,
Et la mer est amère, et l'amour est amer,
L'on s'abîme en l'amour aussi bien qu'en la mer,
Car la mer et l'amour ne sont point sans orage.

Celui qui craint les eaux qu'il demeure au rivage,
Celui qui craint les maux qu'on souffre pour aimer,
Qu'il ne se laisse pas à l'amour enflammer,
Et tous deux ils seront sans hasard de naufrage.

La mère de l'amour eut la mer pour berceau,
Le feu sort de l'amour, sa mère sort de l'eau,
Mais l'eau contre ce feu ne peut fournir des armes.

Si l'eau pouvait éteindre un brasier amoureux,
Ton amour qui me brûle est si fort douloureux,
Que j'eusse éteint son feu de la mer de mes larmes. »

Œuvres[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Il publie en 1618 un Psaltérion chrétien et retourne s'installer en Normandie en 1623. En 1628 est publié son Recueil de vers, en 1633, Portrait de l'homme d'État (dédié à Mgr le cardinal duc de Richelieu) ainsi que le Miracle de l'amour.

Liens internes[modifier | modifier le code]