Pierre de La Garde

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Pierre de La Garde (10 février 1717 à Crécy-la-Chapelle, mort en 1792) était un compositeur et un chanteur français (baryton) appartenant au préclassicisme.

Pierre de La Garde fut maître de musique des enfants de Louis XV (son titre était « Maître de musique des Enfants de France ») et, de 1750 à 1755, il fut chef d'orchestre en second à l'Opéra de Paris. En 1756, il devint « Compositeur de la chambre du roi ». Son œuvre qui eut le plus de succès fut sa pastorale héroïque Aeglé (1748) ; trois autres œuvres pour la scène sont également de sa main. En outre il écrivit des arias, des « Brunettes » avec accompagnement de harpe ou de guitare, ainsi que plusieurs cantates dans un style lyrique et des « Cantatilles » (cantates comiques)[1]. À ce type appartient la cantate « La Sonate ».

Œuvres (sélection)[modifier | modifier le code]

  • Nouveaux Airs Livre I (Paris, 1752), comprenant 15 airs à une et plusieurs voix et duos
  • Nouveaux Airs Livre II (Paris, 1752), comprenant 17 airs à une et plusieurs voix et duos
  • Nouveaux Airs Livre III (Paris, 1751), comprenant 12 airs à une et plusieurs voix et duos
  • Quatrième Recueil (Paris, 1751), comprenant 10 airs à une et plusieurs voix et duos[2]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Pierre de la Garde
  2. 18th Century Secular Music Three And More Voices