Pierre Verluise

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Pierre Verluise, né le à Saint-Mandé (France), est Docteur en géopolitique, Directeur du site Diploweb.com[1]. Il vient de publier[Quand ?] Géopolitique des frontières européennes. Elargir, jusqu'où ?, éd. Argos (2013). Il enseigne la géopolitique à l'Université Paris I Panthéon-Sorbonne au MRIAE ainsi qu'à l'ISIT. Chercheur associé à l'Observatoire géopolitique de la Chaire Raoul Dandurand en études stratégiques et diplomatiques (Université du Québec à Montréal, Canada). P. Verluise a donc un double profil: chercheur et éditeur géopolitique. C'est à ce titre qu'il a été élu en 2010 Distinguished Professor de Géopolitique à Grenoble École de Management (GEM). Chevalier de l’Ordre national du Mérite (2012)

Apports à la géopolitique[modifier | modifier le code]

À l'origine, spécialiste de l'Union soviétique et de la Russie post-soviétique [2],[3], Pierre Verluise consacre depuis la fin des années 1990 ses activités de chercheur à l'étude de l'Union européenne, ses élargissements et ses frontières. Les connaissances acquises précédemment au sujet des pays satellites de l'URSS lui ont été utiles pour mettre en perspective l'adhésion des pays d'Europe balte, centrale et orientale[4]. Il lui revient d'avoir fondé dès 2003 à l'École de guerre, le séminaire "Géopolitique des élargissements de l'Organisation du traité de l'Atlantique Nord et de l'Union européenne"[5]. Sa réflexion se concentre actuellement sur les frontières de l'Europe[6], un thème sur lequel il vient de publier Géopolitique des frontières européennes. Elargir, jusqu'où ? (éd. Argos). Catherine Durandin (37e session IHEDN) a écrit à propos de ce livre : "Pierre Verluise marque un coup de maître avec cet ouvrage à double entrée, manuel de géopolitique et essai sur les frontières Est et Sud de l’Europe : informer, renseigner avec rigueur, et faire bouger les esprits hors des discours politiquement corrects d’auto-satisfaction"[7],[8]. Une réflexion notamment relayée en Pologne[9].

Il réalise de nombreux entretiens avec des acteurs géopolitiques[10] et de multiples études de terrain[11]. C'est pourquoi François Géré a intitulé "La vigilance de l'arpenteur" sa préface à l'ouvrage de P. Verluise "Une nouvelle Europe" (Karthala, 2006). Son approche est la fois multidisciplinaire (histoire, géographie, démographie, économie, science politique, diplomatie, géostratégie) et transversale (ancien et nouveaux États membres, candidats et voisins). Il analyse notamment les incidences des élargissements récents et à venir[12]. Depuis sa thèse de doctorat (soutenue à l'Université Paris IV Sorbonne en 2007, très honorable avec les félicitations du jury), son étude est volontiers multiscalaire (planétaire, sous-continentale, nationale, régionale) comme le veut l'approche géopolitique. Dans ses travaux, il s'interroge sur les contradictions de la puissance de l'Union européenne[13],[14]. Il a été moteur dans la prise de conscience des incidences démographiques et économiques des élargissements de 2004 et 2007. Nombre de ses arguments ont irrigués le débat public, par ex. au sujet du vieillissement et de l'hétérogénéité. Il a été un des premiers à attirer l'attention sur les conséquences des élargissements en matière de corruption, contribuant à une prise de conscience des institutions communautaires. La Commission européenne a fini par annoncer (juin 2011) une prochaine étude transversale de la corruption dans l'UE. Bien avant qu'elle ne devienne une évidence en 2011, il a pointé dès le début de l'année 2010 les risques d'une crise sociale et politique majeure en Europe. Il écrivait alors "on peut se demander à plus court terme quelles seront les incidences des difficultés sociales et budgétaires induites par la crise économique sur les scènes politiques des 27 pays membres de l’UE. Il serait tentant pour des partis protestataires et/ou nationalistes de formuler des messages simplistes afin de remporter les suffrages des laissés pour compte et des inquiets lors de prochaines échéances électorales."[15]. (Cf. le 22 avril 2012 en France). Dès le 1er mai 2011, il a posé la question de l'évolution politique de la Hongrie de V. Orban[16], une problématique qui a été reprise par la Commission européenne fin 2011. En 2012, il a démontré que le rattrapage économique de la plupart des nouveaux États membres de l'UE se poursuit en dépit de la crise[17]. Nombreuses conférences en France et à l'étranger (Amérique du Nord, Russie, Europe centrale et orientale, Afrique...).

En tant qu'éditeur géopolitique, Pierre Verluise a fondé en 2000 le premier site géopolitique francophone, Diploweb.com[18]. En treize ans, ce site a publié près de 2000 articles et documents. Son lectorat dépasse de très loin celui de toutes les revues géopolitiques sur papier cumulées. De surcroît, le trafic du Diploweb.com est pour plus d'un tiers assuré par des internautes hors de France. Ce qui fait du Diploweb.com un vecteur essentiel de la pensée géopolitique et stratégique française dans le monde. Il développe également ses activités sur les réseaux sociaux, à travers la veille géopolitique du compte twitter.com/diploweb (plus de 4 000 followers[19]) et l'animation de la page facebook.com/geopolitique (plus de 8 000 fans). Le Diploweb (+ sa lettre d'information adressée à plus de 4 000 abonnés), cette page facebook et ce compte twitter en font une personnalité influente de la géopolitique française. À ce titre, il est partenaire du Festival de géopolitique et de géoéconomie de Grenoble depuis 2011 et partenaire du Festival international de géographie de Saint-Dié-des-Vosges depuis 2013.

Ses travaux de chercheur et d'éditeur trouvent des échos importants à deux échelles. À l'échelle planétaire, ses articles comme ses publications sur le Diploweb.com sont consultés dans plus de 175 pays du monde. L'édition numérique de son Atlas de l'Union européenne élargie, avec G-F Dumont, a été téléchargée plus de 100 000 fois. À l'échelle euro-atlantique, ses recherches et publications sont diffusées aussi bien en Amérique du Nord via la Chaire Raoul Dandurand et la revue Global Brief qu'en Europe via ses Actualités européennes publiées par l'Institut des relations internationales et stratégiques. À titre de chercheur ou d'éditeur du Diploweb.com il contribue régulièrement depuis 2013 au Huffington Post.fr.

Il est sollicité comme expert par la radio (France Inter[20],France Culture[21], Radio France internationale[22]) et la télévision Arte pour l'émission 28 minutes, France 24 [23],[24], TFO Ontario[25] et TV-Radio Canada[26], France 5 pour l'émission C'est dans l'air [27] et pour l'émission "C'est-à-dire", LCI, i>Télé, etc.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Directeur de L'Europe éclatée, éd. Diploweb mai 2013, au format Kindle.
  • Coauteur de Repenser la multipolarité (dir. B. Courmont et E. Mottet), Canada, Québec, éd. Septentrion, avril 2013, 452 p.
  • Géopolitique des frontières européennes. Elargir jusqu'où ?, 20 cartes en couleur, éd. Argos, diffusion PUF, janvier 2013, 198 p. Voir
  • Coauteur du Dictionnaire de géopolitique et de géoéconomie (dir. P. Gauchon),Paris : PUF, avril 2011, env. 680 p.
  • Direction du no 41 de la revue Agir, Recomposer l’Europe, Paris : Société de Stratégie, mars 2010, 132 p.
  • Géopolitique de l'Europe (avec Gérard-François Dumont), Paris, Sedes, 2009, 320 p. Voir
  • 20 ans après la chute du Mur. L'Europe recomposée, Paris, Choiseul Editions, 2009, 264 p. Publié en roumain sous le titre Dupa douazeci de ani de la caderea zidului. Europa reconfigurata, préface de Catherine Durandin, Moldavie, Chisinau, éd. Cartier, 2009, 238 p.
  • Fondamentaux de l'Union européenne. Démographie, économie, géopolitique, Paris, Ellipses, 2008, 160 p.
  • Atlas de l'Union européenne élargie, avec Gérard-François Dumont, 2008, 59 p. Accès gratuit en ligne [1]
  • Coauteur de La Russie, dir. Annette Ciattoni, Paris, Sedes, 2007.
  • Une Nouvelle Europe: comprendre une révolution géopolitique (dir.), Paris, Karthala, 2006, 307 p.
  • Géopolitique de l'Europe. L'Union européenne a-t-elle les moyens de la puissance ?, Paris, Ellipses, 2005, 160 p.
  • Le nouvel emprunt russe, Paris, Odilon Media, 1996, 210 p.
  • Arménie, la fracture: le séisme du 7 décembre 1998, Paris, Stock, 1989, 228 p. Publié en anglais sous le titre Armenia in crisis. The 1988 earthquake, États-Unis, Michigan, Detroit, Wayne State University Press, 1995, 162 p.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.diploweb.com
  2. http://www.clionautes.org/revue/2009_3/Le_Labo_10_verluise.pdf
  3. Cf. Ses livres Arménie la fracture, et Le nouvel emprunt russe, mais aussi ses nombreux articles pour le Quotidien de Paris
  4. Cf. P. Verluise, Géopolitique de l'Europe. L'Union européenne élargie a-t-elle les moyens de la puissance ?, Paris, Ellipses,2005
  5. Plusieurs des mémoires qu'il a dirigé à l’École de guerre ont été publiés, par exemple celui du Commissaire en chef Philippe Deprédurand, L'Union européenne et la mer. Ou les limbes de la puissance maritime, Paris, L'Harmattan, 2011, avec une préface de P. Verluise
  6. http://www.huffingtonpost.fr/pierre-verluise/adhesion-turquie-europe_b_2709224.html
  7. http://www.diploweb.com/Geopolitique-des-frontieres.html
  8. Dans la revue Défense nationale, F. Pozzoli a écrit au sujet de ce livre : finalement, on a entre les mains un ouvrage accessible, qui rappelle les meilleures publications de la collection Complexe : une vingtaine de cartes en couleurs, lisibles et bien conçues ; des cartouches qui mettent en valeur un point précis ; un texte clair, pédagogique qui ouvre des pistes de réflexion au lecteur tout en lui fournissant les références utiles. À recommander donc à tous ceux qui suivent les politiques européennes de voisinage, les élargissements et cherchent à comprendre la place de l’UE dans l’échiquier mondial. Pierre Verluise parvient à vous laisser croire que les sujets les plus complexes peuvent être simples à expliquer. Une qualité essentielle quand on parle d’Europe.http://www.defnat.fr/site_fr/archives/recensions-detail.php?cidrec=108
  9. http://geopolityka.net/przyszle-rozszerzenia-od-ue-27-do-ue-36/
  10. Cf. Son entretien avec Tornike Gordadze, Ministre adjoint au ministère des Affaires étrangères de Géorgie, négociateur en chef pour l’Accord d’Association Géorgie-Union européenne, publié par l'IRIS en février 2011 (Actualité européenne, no 40.
  11. Notamment en Russie, Lituanie, Lettonie, Pologne, République tchèque, Hongrie, Autriche, Roumanie, Maroc, Égypte, États-Unis, Canada
  12. Cf. Interviewé par touteleurope.eu http://www.touteleurope.eu/fr/actions/construction-europeenne/elargissement/analyses-et-opinions/analyses-vue-detaillee/afficher/fiche/6319/t/43881/from/2246/breve/croatie-turquie-ukraine-le-point-sur-la-politique-delargissement-de-lunion-europeenne-avec-p.html?cHash=18d7d0ffcd
  13. Cf. Les nouveaux défis géopolitiques de l’Union européenne. 'Études internationales', Volume XL, no 3 septembre 2009, Institut québécois des Hautes Études Internationales, Université de Laval, Québec, Canada, p. 441-451. Voir aussi, Quelle Union européenne en 2030 ? 'Chronique européenne' de la Chaire Raoul Dandurand (Canada), novembre 2010
  14. http://www.rfi.fr/emission/20101201-europe-condamnee-rester-nain-diplomatique
  15. http://www.diploweb.com/Europe-sociale-2010-l-annee-de.html
  16. http://www.franceculture.com/emission-questions-d-ethique-l-evolution-de-la-hongrie-d-orban-2011-09-08.html
  17. http://www.diploweb.com/UE-27-Crise-mais-rattrapage-des.html
  18. C'est à ce titre qu'il est un des quelques sites conseillés par le Trinome académique (ministère de l'Éducation; ministère de la Défense IHEDN, http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/trinome-academique/spip.php?page=site&id_syndic=10
  19. Beaucoup de personnalités importantes de la géopolitique sont abonnées à ce compte, cf. rubrique Abonnés
  20. http://www.franceinter.fr/emission-3d-le-journal-europe-la-contagion-de-l-italie-et-le-souffle-des-poetes
  21. http://www.franceculture.fr/emission-les-enjeux-internationaux-union-europeenne-jusqu%E2%80%99ou-elargir-l%E2%80%99europe-2013-01-28
  22. http://www.rfi.fr/emission/20101225-enjeux-defis-creation-service-diplomatique-europeen
  23. http://www.france24.com/fr/20130425-video-serbie-nikolic-excuse-a-genoux-massacre-srebenica-genocide-bosnie
  24. http://www.france24.com/fr/20121210-union-europeenne-prix-nobel-paix-vente-armes-crise-economique
  25. http://www.youtube.com/watch?v=_PBBNo34u0A
  26. http://www.youtube.com/watch?v=0EE_KFBpbFA
  27. http://www.france5.fr/c-dans-l-air/invites/pierre-verluise-31892

Liens externes[modifier | modifier le code]