Pierre Sansot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Pierre Sansot, né le à Antibes et mort le à Grenoble, est un philosophe, sociologue et écrivain français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Pierre Sansot passe son enfance et son adolescence entre Saint Pierre de Caubel, Villeneuve sur Lot et Marmande, périodes qu'il relate dans trois de ses ouvrages : Cahiers d'enfrance, Les Pilleurs d'ombres et Bains d'enfance.

Il enseigne la philosophie et l'anthropologie à l'université Pierre Mendès-France de Grenoble, puis à l'Université Paul-Valéry de Montpellier. Sa thèse de doctorat donne lieu à la publication de son premier livre : Poétique de la ville.

Son œuvre, d'un abord facile et en décalage par rapport à la tradition universitaire, a la particularité de s'attacher au repérage des petites choses du quotidien qui donnent du sens à la vie des gens ordinaires. Dans Les gens de peu, il décrit les moments de sociabilité que les couches populaires mettent en œuvre pour enrichir un quotidien trivial et aliéné. D'autres ouvrages prolongent la même démarche en recherchant le jouissif à travers des thèmes aussi variés que la beauté du paysage et la pratique de la conversation, du rugby, de la promenade, de la lenteur, etc.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Ouvrages techniques
  • Poétique de la ville, Klincksieck, 1973. Réédition Petite Bibliothèque Payot, 2004
  • Variations paysagères, Klincksieck, 1983. Réédition Petite Bibliothèque Payot, 2009
  • La France sensible, Champ Vallon, 1985. Réédition petite bibliothèque Payot, 1995
  • Les formes sensibles de la vie sociale, 1986. Presses Universitaires de France.
  • Cahiers d'enfrance, Champ Vallon, 1990. Réédition petite bibliothèque Payot, 1994
  • Le Rugby est une fête, Plon, 1991; réédition sous le titre Le Rugby est une fête, et le tennis non plus, Petite Bibliothèque Payot, 2002
  • Les Gens de peu, PUF, 1992. Rééd. 1994 et 2002
  • Papiers rêvés, papiers enfuis, Fata Morgana, 1993
  • Jardins publics, Payot, 1994. Rééd. 1995
  • Les Pilleurs d'ombres, Payot, 1994. Rééd. Corps 16, 1995
  • Les Vieux ça ne devrait jamais devenir vieux, Payot, 1995 et 2001
  • Les Pierres songent à nous, Fata Morgana, 1995
  • Demander la Lune, Fata Morgana, 1995
  • Du bon usage de la lenteur, Payot, 1998. Rééd. Corps 16, 1999 et Rivages, 2000
  • Chemins au vent. L'art de voyager, Payot, 2000. Rivages, 2002
  • Narbonne, ville ouverte, Fata Morgana, 2000
  • J’ai renoncé à vous séduire, Desclée De Brouwer, 2002
  • Bains d'enfance, Payot, 2003
  • Jardins publics, Payot, 2003
  • Le Goût de la conversation, De Brouwer, 2003
  • La beauté m'insupporte, Payot, 2004
  • Ce qu'il reste, Payot, 2006 [ouvrage posthume]
Roman
  • Il faudra traverser la vie, Grasset, 1999

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]