Pierre Pyrard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pyrard.

Pierre Pyrard, cousin germain de François Pyrard, né à Laval en 1581, mort à Pau, le 3 avril 1667, est un théologien, jésuite et philosophe français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de Pierre Pyrard, apothicaire et de Suzanne Journée, entre lesquels eut lieu, pour mauvais ménage du mari, séparation de biens[1]. Jean Journée, sieur de Vauraimbault, père de Suzanne Journée, racheta plusieurs fois les biens aliénés par son gendre ; il en mit quelques-uns en 1601 sur la tête de son petit-fils, alors étudiant à l'Université de Toulouse, et qui, le 20 août de l'année suivante, entrait chez les Jésuites.

Il y enseigna la grammaire, la philosophie dix ans, et la théologie, neuf ans, fut recteur de Pau, deux fois de Limoges, cinq ans socius du provincial, représenta sa province à la neuvième assemblée générale de la Compagnie de Jésus à Rome.

Publications[modifier | modifier le code]

Il professait la philosophie à Bordeaux en 1615, quand il publia à Saintes : La Conférence advenue au bourg de Baigne en présence d'une et d'autre religion, entre le sieur Welsch, pasteur de l'église de Jarnac, et le sieur Pyrard, jésuite, prédicateur et professeur de philosophie à Bordeaux[2]. Une réédition eut lieu à Bordeaux l'année suivante sous le titre : Responce au ministre de Jarnac.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le Jésuite eut au moins deux frères : Michel, sieur de la Fontaine, mari de Guillemine Marpault, qui lui apporta en dot la Bonnelière de Louvigné, cité en 1672 parmi les notables à une assemblée de l'hôtel de ville ; et François, procureur au Parlement de Paris, où il faisait les affaires du commandeur de Thévalle, Urbain de Salles et de plusieurs de ses compatriotes ; mort avant 1653, laissant une fille mariée à Laurent Gesré qui lui succéda dans sa charge.
  2. Responce à Welsch, ou la Réfutation d'un livre imprimé sur la fin de l'an passé, 1615, intitulé La Conférence advenuë au bourg de Baigne entre le sieur Welsch, pasteur de l'église de Jarnac, et le sieur Pyrard, jésuite, etc. Bourdeaus : J. Marcan, 1616. In-8 ̊ , pièces limin., 148 p.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Sommervogel, Bibliothèque de la Compagnie de Jésus, t. VI, p. 1321 et Supplément

Source[modifier | modifier le code]

« Pierre Pyrard », dans Alphonse-Victor Angot, Ferdinand Gaugain, Dictionnaire historique, topographique et biographique de la Mayenne, Goupil, 1900-1910 [détail de l’édition]