Pierre Perrault

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Perrault.

Pierre Perrault

Naissance
Montréal, Drapeau : Québec Québec
Nationalité Drapeau du Canada Canadienne
Décès (à 71 ans)
Québec , Drapeau : Québec Québec
Profession Réalisateur, poète, dramaturge
Films notables Pour la suite du monde
Le Règne du jour
Les Voitures d'eau

Pierre Perrault ( à Montréal, Québec) est un cinéaste, un poète, un dramaturge et un réalisateur pour la radio. Il est considéré, avec Claude Jutra, comme l'un des plus grands cinéastes québécois. Il est particulièrement reconnu pour avoir contribué au développement, avec Michel Brault, Bernard Gosselin et Marcel Carrière entre autres, du cinéma direct, qui cherche à se rapprocher du vécu des gens grâce à un matériel de tournage léger et un exercice de dialogue avec les individus filmés.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1948, il débute des études en droit à l'Université de Montréal qu'il termine en 1954 après des séjours à Paris et à Toronto. Il pratiquera le droit deux années durant avant de se consacrer à l'écriture radiophonique.

Après une recherche entre Québec et Blanc-Sablon, Perrault réalise Au pays de Neufve-France, une série radiophonique diffusée sur les ondes de Radio-Canada en 1956 et 1957.

Par la suite, avec le film-pilote Traverse d'hiver de l'Île-aux-Coudres réalisé en 1957 avec le réalisateur René Bonnière de Crawley Films d'Ottawa. La série de douze films produite en collaboration avec l'ONF et Radio-Canada est octroyée à partir d'un film-pilote Traverse d'hiver de l'Île-aux-Coudres en 1957.

Il fait du cinéma à partir de 1959. Il réalise Pour la suite du monde en 1963 avec Michel Brault. Par après, il réalise une quinzaine de films sur le vécu des gens : Acadiens, agriculteurs abitibiens, Montagnais de la Côte-Nord, chasseurs en quête de l'orignal, etc.

Parmi les commentaires existants sur Perrault, il en est un de Paul Warren, intitulé Pierre Perrault, cinéaste-poète.

Essai[modifier | modifier le code]

Sa vision nationaliste a, d'une certaine façon, accouché du cinéma québécois moderne. Il a aussi été un poète, et un dramaturge de talent, mais surtout et d'abord, réalisateur pour la radio. Car chez Perrault, c'est comme chez le bon Dieu. Au début, il y a le Verbe. Un verbe populaire anobli.

Bien que Perrault soit le cinéaste de la série sur l'Île aux Coudres, il a tourné sur la Côte-Nord du Saint-Laurent, en Abitibi, à Maniwaki, dans la vallée du fleuve Georges et sur la terre d'Ellesmere. L'intérêt pour son œuvre profondément humaniste a d'abord été plus grand en Europe qu'au Québec. Il est, avec Brault et Carrière, le créateur de ce chef-d'œuvre du cinéma qu'est Pour la suite du monde.

Grâce à son travail amoureux et attentif, un Québec qu'on aurait pu croire perdu à jamais a été fixé sur pellicule. Cela fait de ce cinéaste le classique essentiel pour comprendre non seulement le cinéma québécois, mais même les origines de sa culture actuelle.

Filmographie[modifier | modifier le code]

comme réalisateur[modifier | modifier le code]

comme scénariste[modifier | modifier le code]

comme compositeur[modifier | modifier le code]

comme producteur[modifier | modifier le code]

Honneurs (liste partielle)[modifier | modifier le code]

Filmographie sélective[modifier | modifier le code]

  • Pour la suite du monde (1963)
  • Le Règne du jour (1967)
  • Les Voitures d'eau (1969)
  • Un pays sans bon sens (1970)
  • L'Acadie, l'Acadie (1971)
  • La Bête lumineuse (1982)

Bibliographie sélective[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

  • Au cœur de la rose (1963)

Poésie[modifier | modifier le code]

  • En désespoir de cause (1971)
  • Chouennes (1975)
  • Gélivures (1977)
  • Irréconciliabules (1999)
  • Le Visage humain d'un fleuve sans estuaire (1998)
  • Jusqu’à plus oultre (2000)

Divers[modifier | modifier le code]

  • Toutes isles (1963)
  • Pour la suite du monde (1992)
  • L'Oumigmatique ou l'objectif documentaire (1995)
  • Le Mal du nord (1999)
  • Nous autres icitte à l'île (1999)
  • Partismes (2001)
  • De la parole aux actes (1985)
  • J'habite une ville (2009)

Liens externes[modifier | modifier le code]