Pierre Péju

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pierre Péju au 24e Festival du livre de Mouans-Sartoux, en 2011.

Pierre Péju, né en 1946 à Lyon, est un romancier, essayiste et professeur de philosophie français.

Vie et travaux[modifier | modifier le code]

Issu d'une famille de libraires d'origine lyonnaise, Pierre Péju fait ses études de philosophie à l'Université de la Sorbonne. Étudiant passionné par les manifestations de Mai 68, il collabore dès 1971 à divers journaux et revues.

Professeur au lycée Champollion, puis au lycée international Stendhal, à Grenoble, et directeur de programme au Collège International de Philosophie, il est aussi l'auteur de plusieurs essais, romans, contes et nouvelles. Spécialiste du romantisme allemand, il a édité quelques ouvrages dans la collection Romantique des éditions Corti.

Pierre Péju est aussi critique d'art. Il a écrit notamment sur Anselm Kiefer, Miquel Barcelo et Niklaus Manuel Güdel.

Il est le petit-fils du résistant Elie Péju Compagnon de la Libération.

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Littérature[modifier | modifier le code]

  • Vitesse pour traverser les jours, Maurice Nadeau 1979
  • La petite fille dans la forêt des contes, Robert Laffont 1980
  • Premier personnage du singulier, Robert Laffont 1984
  • La Part du sphinx, Robert Laffont 1987
  • La Vie courante, Maurice Nadeau 1996, Gallimard folio 2005 - Prix « Autres »
  • Naissances, Gallimard 1998
  • La Petite Chartreuse, Gallimard 2002
    - Prix du Livre Inter 2003
    - Prix Rosine Perrier 2003[1]
  • Comme deux gouttes d'eau, Gallimard jeunesse 2004
  • Le Rire de l'ogre, Gallimard 2005
  • Cœur de pierre, Gallimard 2007
  • La Diagonale du vide, Gallimard 2009
  • Marée basse, Jérôme Millon 2009
  • L’État du ciel, Gallimard 2013

Essais[modifier | modifier le code]

  • La Petite Fille dans la forêt des contes, Robert Laffont 1981
  • L'Archipel des contes, Aubier 1989
  • Los cuentos de los Hermanos Grimm 1988
  • Lignes de vie, José Corti 2000
  • Enfance obscure, Gallimard 2011

Biographie[modifier | modifier le code]

  • Hoffmann est ses doubles. E.T.A Hoffmann biographie, Librairie Séguier 1988
  • L'Ombre de soi-même. Vie et œuvre de E.T.A Hoffmann, Phébus 1992

Monographies[modifier | modifier le code]

  • L'Ombre et la vitesse Sur Adelbert von Chamisso 1991
  • Teintes pastels et encres noires Sur Ludwieg Tieck 1993
  • Ronde de nuit Sur Bonaventura 1994
  • La Traversée du romantisme Introduction aux contes romantiques allemands 1997

Adaptation cinématographique[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]