Pierre Moulu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Pierre Moulu (né v. 1480-1490, mort vers 1550) est un compositeur franco-flamand[1].

Actif au début du XVIe siècle, il écrit une déploration sur la mort d'Anne de Bretagne morte en 1514. Il semble avoir appartenu à la chapelle royale à Paris au début de ce siècle. Il écrit le motet Mater floreat florescat en l'honneur des grands musiciens de l'époque. Ronsard indique dans sa dédicace au Livre des meslanges en 1560 que Pierre Moulu fut élève de Josquin des Prés, ce que confirme certaines similitudes de style entre les deux musiciens. Sa notoriété à l'époque est démontrée par le fait que ses œuvres ont été publiées par Pierre Attaingnant, imprimeur-libraire français.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Marc Vignal, Dictionnaire de la musique, éd. Larousse, 1999 p. 571

Liens externes[modifier | modifier le code]