Pierre Le Gros le jeune

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pierre Le Gros et Gros.
Saint Thomas

Pierre Le Gros (12 avril 1666 Paris - 3 mai 1719 Rome) était un sculpteur français, fils et disciple du sculpteur royal Pierre Le Gros l'aîné. Gagnant le Prix de Rome il alla vivre à Rome pour le reste de sa vie. Il y devint le sculpteur le plus important des années 1695 à 1713 environ.

Il travaillait surtout pour les Jésuites et les Dominicains, mais aussi pour des particuliers.

Sa contribution majeure à l'art français est le Monument de Fréderic-Maurice de la Tour d’Auvergne, Duc de Bouillon et de la duchesse de Bouillon, que Le Gros finit à Rome avant 1707 sous la commande de leur fils, Emmanuel-Théodose de La Tour d'Auvergne Cardinal de Bouillon. Arrivé à l'abbaye de Cluny en 1709, le tombeau n'y fut pas installé, car le cardinal avait grossièment insulté le Roi-Soleil et avait été déclaré rebelle. Au temps de la démolition de l'abbaye (pendant la révolution) les sculptures encore en caisses furent sauvées par l'intervention d'Alexandre Lenoir, qui les voulait pour son Musée des monuments français. Les figures principales et le Bas-relief d'une bataille se trouvent aujourd'hui à l'Hôtel-Dieu de Cluny.

Le Gros revint une seule fois à Paris, en 1715, pour subir une opération. Il semble d'avoir eu comme hôte son ami Pierre Crozat et Le Gros a créé des décorations pour lui au cabinet de son hôtel à Paris et dans la chapelle de son château de Montmorency (tous les deux détruits). Parce qu'il ne rencontra pas la reconnaissance de l'Académie royale de peinture et de sculpture, qu'il pensait mériter, Le Gros retourne à Rome en 1716.

Œuvres principales[modifier | modifier le code]

À Rome 
  • La Religion terrassant l’Hérésie (1695-97/98) et statue d'argent de St. Ignace (1697-99), Il Gesù, chapelle de St. Ignace .
  • Bas-relief de S. Luigi Gonzaga (1697-99) et Tombeau du pape Grégoire XV et du cardinal Ludovico Ludovisi (environ 1709-13), église de St. Ignace.
  • Sarcophage du pape Pie V (1697-98), Basilique Sainte-Marie-Majeure.
  • Statue de St. François Xavier (1702), S. Apollinare.
  • Tobie et Gabaël (1702-05), Cappella del Monte di Pietà.
  • Stanislas Kostka (1702-03), Église Saint-André du Quirinal.
  • St. Dominique (1702-06), Basilique Saint-Pierre.
  • Apôtre Thomas (c. 1703-11) et Apôtre Barthélemy (c. 1703-12), Basilique Saint-Jean de Latran.
  • Statue du Cardinal Casanate (1706-08), Biblioteca Casanatense.
  • S. Filippo Neri (1708-10), S. Girolamo della Carità, Cappella Antamori.
  • Chapelle de S. Francesco di Paola (1711-14), S. Giacomo degl’Incurabili.
En France 
  • Vetturie (1692-95), Paris, Jardin des Tuileries.
  • Monument du Duc de Bouillon et de sa femme (après 1697, en 1707 déjà complété), Cluny, Hôtel-Dieu.
Ailleurs 

Références[modifier | modifier le code]

  • Gerhard Bissell, Pierre Le Gros 1666-1719, Reading (Si Vede)1997 (en allemand).
  • Robert Enggass, Early Eighteenth-Century Sculpture in Rome, University Park and London (Pennsylvania State University Press) 1976 (en anglais).
  • François Souchal, French Sculptors of the 17th and 18th Centuries. The Reign of Louis XIV, vol. II, Oxford (Cassirer) 1981, vol. IV, London (Faber) 1993 (en anglais).
  • Pierre Le Gros II on-line
  • Web Gallery of Art: Pierre Le Gros the Younger
  • Saint-Pétersbourg, Musée de l'Ermitage, terre-cuite de St. François Xavier

Voir aussi[modifier | modifier le code]