Pierre Kinganga

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Pierre Kinganga, surnommé Sirocco est un officier congolais né le 27 juillet 1936 à Brazzaville et mort le 22 mars 1970 à Brazzaville.

Kinganga est formé à l'École Général Leclerc des enfants de troupe, puis de 1961 à 1963, à l'école militaire d'application de Saint-Maixent en France, dont il sort avec le grade de sous-lieutenant. Il est nommé Lieutenant par la suite. Il a suivi également une formation à l'école supérieure de commandement des troupes aéroportées de Riazan (Russie)de 1965 à 1966.

Classé officier de droite, il affiche sa sympathie pour l'ancien président Fulbert Youlou. Il est arrêté en 1968 par le régime de Massamba-Débat pour menées subversives. Il lui est notamment reproché pour son implication dans la tentative du mercenaire français Jacques Debreton. Il est libéré en juillet 1968, à la faveur de l'insurrection qui prélude la chute du président Massamba-Débat.

Il se brouille avec le nouveau régime et est contraint à l'exil au Congo-Démocratique dès 1969.

Le 23 mars 1970, il tente un putsch militaire contre le président Marien Ngouabi. Sa tentative échoue et il perd la vie au cours des affrontements.