Pierre Jutras

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Pierre Jutras est conservateur de cinéma, réalisateur et scénariste né le 1er mai 1945 à Saint-Marcel-de-Richelieu, Québec (Canada).

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études en réalisation cinématographique à l'Institut des Arts de diffusion de Bruxelles (Belgique), Pierre Jutras entre au service de la Cinémathèque québécoise en 1978 à titre de conservateur et programmateur du cinéma québécois et canadien. Il prépare de nombreuses rétrospectives de films québécois pour l’étranger, notamment en France, en Belgique, au Portugal et en Espagne. Codirecteur du périodique Copie zéro (publié par la Cinémathèque de 1979 à 1988) et, plus tard, responsable de La Revue de la Cinémathèque, il supervise aussi pendant plusieurs années la publication de l'Annuaire du cinéma québécois.

À partir de 1997, il occupe le poste de Directeur de la conservation et de la programmation de cette même institution. À ce titre, il élabore et mets en œuvre des politiques d’acquisition, de conservation et de restauration des œuvres audiovisuelles, documents et artéfacts. Il assume aussi la supervision des projections publiques de la Cinémathèque.

Il fut le commissaire invité de l'exposition Hommage à Claude Jutra, présentée au Palais de la Civilisation dans le cadre de l'exposition Cités-Cinés à Montréal et, par la suite, à la Cinémathèque française. Il a été membre du Conseil d'administration des Rendez vous du cinéma québécois de 1982 à 1996. Il a pris sa retraite de la Cinémathèque québécoise en mai 2011.

Filmographie[modifier | modifier le code]

comme Réalisateur[modifier | modifier le code]

  • 1974 : Création d'une bande dessinée (Court métrage documentaire, coréalisé avec Vincent Boulangé à Bruxelles, avec André Franquin et Maurice Tillieux).
  • 1975 : Le Crawl (Court métrage expérimental, réalisé à Bruxelles).
  • 1976 : Andy d'Arles ou comment fabriquer un vrai show (Moyen métrage de fiction, réalisé à Bruxelles avec l'aide du Ministère de la Culture française de Belgique).
  • 1988 : Lamento pour un homme de lettres (Court métrage de fiction).
  • 1997  : Petites Chroniques cannibales 1. Rosalie (Court métrage faisant partie d'une trilogie non terminée).

comme Scénariste[modifier | modifier le code]

  • 1988 : Lamento pour un homme de lettres (Écrit en collaboration avec Denis Bellemare et Michel Sénécal).
  • 1986 : Anonyme, 1958 (Écrit avec Michel Sénécal). Non réalisé.
  • 1997 : Petites Chroniques cannibales 1. Rosalie (Écrit avec Michel Sénécal).

comme Producteur[modifier | modifier le code]

Récompenses et Nominations[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Lamento pour un homme de lettres a remporté le prix Alcan du meilleur court métrage lors de la 17e édition du Festival du nouveau cinéma et de la vidéo de Montréal en 1988 et le prix de l'Office national du film lors du Festival international du film sur l'art en 1989.

Nominations[modifier | modifier le code]

Anecdotes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]