Pierre Hippolyte Publius Renault

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Renault (homonymie).

Pierre Hippolyte Publius Renault est un général de division français né à La Valette le 20 janvier 1807 et mort le 6 décembre 1870 des suites d'une blessure reçue à la bataille de Champigny lors du siège de Paris.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après une corniche au Prytanée militaire de La Flèche, il est reçu à Saint-Cyr le 1er octobre 1827, puis est nommé le 1er octobre 1828 sous-lieutenant au 6e régiment d'infanterie de ligne.
Lieutenant le 20 juin 1832, il obtint d’entrer le 24 août 1833 au 3e bataillon d’infanterie légère d’Afrique, à Alger. Il se battit en Espagne, et revint, comme capitaine adjudant-major à la légion étrangère de France, le 3 août 1837. Il participa à l’expédition de Djidjelli, de Bougie, de Médéah et à la prise du col de Mouzaïa. Il commandait le bataillon d’élite à l’Akbet-el-Kedda.

Outre les deux blessures qu’il avait reçues en Espagne, il fut atteint d’une balle à la tête le 15 octobre 1840, au passage des Gouttes, dans la province d’Oran ; d’une autre balle au genou droit le 29 octobre, au combat des Oliviers ; d’un troisième coup de feu dans les reins à l’affaire de l’Oued-el-Hordjau, le 9 juillet 1843.

Général de brigade le 23 août 1846, mis à la disposition du gouverneur général de l’Algérie, il ne rentra en France que le 10 avril 1848. Général de division le 14 juillet 1851, il revint en Afrique. Le 2 septembre 1857 et jusqu’au 26 juin 1858, il y exerça les fonctions de gouverneur.

Rappelé en France en 1859 pour commander une division dans la campagne contre l’Autriche, à son retour l’empereur le nomma sénateur le 16 août 1859.

Il est Grand Officier de la Légion d'honneur le 26 décembre 1852 et Grand Croix en 1859.

En 1870, il participe à la défense de Paris et est blessé à la jambe le 30 novembre 1870 à la bataille de Champigny. Relevé le lendemain du champ de bataille, il est amputé le 2 décembre et décède de sa blessure le 6 décembre[1] . Ses obsèques eurent lieu le 9 décembre dans la chapelle de l'Hôtel des Invalides et est inhumé au cimetière du Père-Lachaise (68e division)[2].

Notes, sources et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • (fr) Le livre d'Or de l'Algérie, Narcisse Faucon, Challamel et Cie Éditeurs Librairie Algérienne et Coloniale, 1889.
  • Almanachs militaires 1853 et 1865.
  1. REVOLUTIONARY DOCUMENTS and WAR OF 1870 Guerre de 1870-71, Mort du général Renault, médaille étain
  2. Paul Bauer, Deux siècles d'histoire au Père Lachaise, Mémoire et Documents,‎ 2006 (ISBN 978-2914611480), p. 675