Pierre Graber

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pierre Graber
Photo officielle de Pierre Graber
Photo officielle de Pierre Graber
Fonctions
81e conseiller fédéral
1er janvier 197031 janvier 1978
Élection 10 décembre 1969
Prédécesseur Willy Spühler
Successeur Pierre Aubert
Chef du Département politique
1er janvier 197010 décembre 1969
Prédécesseur Willy Spühler
Successeur Pierre Aubert
Conseiller national
2 juin 19421er juin 1962
Conseiller national
2 décembre 196331 décembre 1969
Biographie
Date de naissance 6 décembre 1908
Lieu de naissance La Chaux-de-Fonds
Origine Canton de Neuchâtel
Date de décès 19 juillet 2003 (à 94 ans)
Lieu de décès Lausanne
Parti politique Parti socialiste suisse (PSS)
Diplômé de Université de Neuchâtel
Liste des conseillers fédéraux de Suisse

Pierre Graber, né le 6 décembre 1908 à La Chaux-de-Fonds et décédé le 19 juillet 2003 à Lausanne, est un homme politique suisse. Il fut conseiller fédéral de 1970 à 1978, membre du Parti socialiste suisse.

Études et carrière[modifier | modifier le code]

Carrière communale, syndic de Lausanne[modifier | modifier le code]

Carrière cantonale - conseiller d'état[modifier | modifier le code]

  • Il préside également le parti socialiste vaudois et se monte intransigeant avec les communistes.
  • Il siège au gouvernement du canton de Vaud de 1962 à 1970 et dirige le Département des finances.

Parlementaire influent à Berne[modifier | modifier le code]

  • Conseiller national de 1942 à 1969 (sauf en 1963), président du groupe parlementaire (1966-1969) et vice-président du parti socialiste suisse, il est président du Conseil national en 1965-1966.
  • Il siège à la Commission des affaires étrangères et est vice-président de la Commission d'enquête parlementaire sur l'affaire de l’acquisition jugée trop coûteuse des avions Mirage par l’armée suisse.
  • Il milite en faveur du droit à l’instruction.
  • Il appartient également à la Commission des sages créée en vue de régler la question jurassienne.

Conseiller fédéral - Ministre des Affaires étrangères[modifier | modifier le code]

  • Il laisse le souvenir d’un orateur mordant et d’un homme politique fidèle à ses conceptions social-démocrates.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pierre Graber, Mémoires et réflexions, Lausanne, éd. 24 heures, 1992
  • P.-A. Bovard, Nos Excellences à Berne, d'Henri Druey à Pierre Graber 1848-1977 (récit et portraits), éd. de Peyrollaz, 1997

Liens externes[modifier | modifier le code]