Pierre Grégoire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Grégoire.

Pierre Grégoire ou Pedro Gregoire ou Petrus Gregorius Tholosanus (né à Toulouse vers 1540 et mort à Pont-à-Mousson en 1597), est un jurisconsulte et philosophe français.

Le jurisconsulte[modifier | modifier le code]

Après avoir étudié à Toulouse, il y est avocat, puis professeur de droit. En 1582, appelé par le duc de Lorraine, il fonde une Faculté de droit à Pont-à-Mousson, « l'École doctrinale de droit public de Pont-à-Mousson ».

Le philosophe[modifier | modifier le code]

Ses Syntaxes artis mirabilis (1578) sont désignées de son temps par L'Art merveilleux. Il s'agit d'une encyclopédie des sciences où la magie et la démonologie ont leur place à côté de l'astrologie et des mathématiques. On a vu en Grégoire un continuateur de Raymond Lulle. Il élabore une véritable encyclopédie des sciences. Il présente un art spéculaire où figurent d'une part "les moyens de rechercher, examiner, disputer et répondre", d'autre part les classes auxquelles on doit rapporter tout savoir. Le livre fut mis à l'Index.

"Puisque, comme l'affirme Cicéron, il n'y a rien de plus doux que de tout connaître et que de tout examiner, je suis parvenu à la conviction que les préceptes particuliers de chaque science, distincts les uns des autres, peuvent être rassemblés en un art unique et général, grâce auquel ils puissent communiquer entre eux d'une manière réciproque."

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Œuvres de Pierre Grégoire de Toulouse[modifier | modifier le code]

  • Réponse au conseil donné par Charles du Moulin sur la dissuasion de la juridiction du concile de Trente en France, Lyon, 1584.
  • Syntaxes artis mirabilis, in libros septem digestae. Per quas de omni re proposita,... disputari aut tractari, omniumque summaria cognitio haberi potest, Lyon, Antoine Gryphe, 1575-1576, en trois parties, les deux premières en un vol. in-16 : I) Syntaxes artis mirabilis 8 ff. + 190 p. II) Commentaria in prolegomena syntaxeon mirabilis artis 1 f, 304 p., III) Syntaxeon artis mirabilis, 8 ff., 1055, 125 p. Rééd. : Commentaria in syntaxes artis mirabilis per quas de omnibus disputatur habeturque cognitio autore Petro Gregorio Tholosano impressum Lugduni per Antonium Grifium 1585. Rééd. à Cologne Lazarus Zetner 1610. [1] [2]
  • Syntagma juris universi (1582). t. I [3] t. II [4]
  • De republica libri sex et viginti, Lyon et Pont-à-Mousson, 1596. Rééd. 1597.
  • Institutiones breves et novae rei beneficiariae ecclesisticae (1602) [5]

Études sur Pierre Grégoire de Toulouse[modifier | modifier le code]

  • Charles Hyver, Le doyen Pierre Grégoire de Toulouse et lʹorganisation de la faculté de droit à lʹUniversité de Pont-à-Mousson (1582-1597), 1874, 88 p.
  • T. et J. Carreras y Artau, Historia de la filosofía española. Filosofía cristiana de los siglos XIII al XV, Madrid, 1939-1943, vol. II, p. 234 sq.
  • C. Collot, L'école doctrinale de droit public de Pont-à-Mousson (Pierre Grégoire de Toulouse et Guillaume Barclay) à la fin du XVI° siècle, Librairie générale de droit et de jurisprudence, 1965, 357 p.
  • H. Gilles, La carrière méridionale de Pierre Grégoire de Toulouse, Presses Universitaires de Toulouse, Mélanges offerts à Paul Couzinet, 1974, p. 263-327.
  • Paolo Rossi, Clavis universalis. Arts de la mémoire, logique combinatoire et langue universelle de Lulle à Leibniz (1983), trad. de l'italien, Jérôme Millon, Grenoble, 1993, p. 63-64.

Liens externes[modifier | modifier le code]