Pierre Germain dit le Romain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Pierre Germain dit le Romain, (1703 - 1783), est un orfèvre français du XVIIIe siècle.

Il se forma dans l'atelier du grand Thomas Germain avec lequel il n'était pas apparenté malgré la similitude des noms et contrairement à ce que beaucoup ont imaginé.

Un voyage qu'il fit à Rome dans sa jeunesse (1729-1732), lui vaudra le surnom admiratif de « le Romain ».

Outre Thomas Germain, on le voit dans l'entourage de nombreux autres orfèvres de grand talent. Jacques Roettiers fit appel à lui pour l'aider à réaliser des objets pour le roi, ce sera le début d'une longue collaboration entre les deux artistes.

Vers 1758, Pierre Germain dit le Romain, vint s’installer à la « Garde Royale » au Quai des Orfèvres un des lieux les plus chers de Paris et des plus renommés pour l’argenterie et où il succéda à l'orfèvre Balthazar Philippe Vandive.

L'œuvre dessinée[modifier | modifier le code]

Mais plus que par ses œuvres c'est par ses recueils de planches d'orfèvrerie que Pierre Germain se fera connaître et fera connaître aux siècles futurs l'art des orfèvres parisiens.

On a ainsi de lui:

  • Éléments d’orfèvrerie, contenant 100 planches de modèles d’orfèvrerie religieuse et civile, orné de gravures au burin par Jean-Jacques Pasquier et de Baquoy, Paris, 1748.
  • Le Livre d’ornemens, Paris, 1751.

Bibliographie par ordre chronologique[modifier | modifier le code]

  • 1858-1860: Léon Lagrange : « Pierre Mignard, peintre et architecte [lettre de Rome, 1730] », in Archives de l’art français, 1858-1860, t. VI, p. 351-356, 29 août 1730, lettre de Mignard cadet, à Rome, à Jean-Baptiste Franque, en Avignon.
  • 1916: Adrien Marcel, « L’orfèvre Pierre Germain dit le Romain (1703-1783) », dans, Mémoires de l’Académie de Vaucluse, 1916, pp. 229-260.
  • 2004: Alain Van Dievoet, «Quand le savoir-faire des orfèvres bruxellois brillait à Versailles», dans, Cahiers bruxellois, Bruxelles, 2004, pp. 19-66. Cet article contient une abondante bibliographie et de nombreuses références et retranscriptions de documents d'archives.
  • 2007: Hélène Cavalié née d'Escayrac-Lauture, Pierre Germain dit le Romain (1703-1783). Vie d'un orfèvre et de son entourage, Paris, 2007, thèse de l'École des Chartes, tome I, pp. 209, 210, 345, 350, 429, 447. [1]

Liens externes[modifier | modifier le code]