Pierre George

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Pierre Georges.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Georges.

Pierre George

texte=Importez l'image de cette personne

Biographie
Naissance
Paris
Décès
Châtenay-Malabry (Hauts-de-Seine)
Nationalité Drapeau : France Français
Vie universitaire
Formation Université de Paris (La Sorbonne)
Titres Professeur des universités
Professeur à l'Institut d'études politiques de Paris
Approche disciplinaire Géographie humaine

Principaux travaux

  • Thèse de doctorat, La Région du Bas-Rhône, étude de géographie régionale (1935)
  • Thèse complémentaire, La Forêt de Bercé (1936)
  • L'URSS (1947)

Pierre George est un géographe français, né le à Paris et décédé le à Châtenay-Malabry. Il s'est intéressé à la géographie de l'URSS et à celle de la démographie mondiale.

Biographie[modifier | modifier le code]

Années de formation[modifier | modifier le code]

Reçu premier à l'agrégation d'histoire et de géographie, Pierre George enseigne au Prytanée national militaire de la Flèche, au lycée de Montpellier, aux lycées Charlemagne à Paris, puis Lakanal à Sceaux. Il soutient sa thèse sur la région du Bas-Rhône en 1934.

Carrière universitaire[modifier | modifier le code]

Il enseigne ensuite à l'université, comme maître de conférence à Lille (1946 à 1948) puis à la Sorbonne (1948 à 1953). Il devient professeur en 1953 et poursuit son enseignement à la Sorbonne (géographie humaine) jusqu'en 1977. De 1973 à 1977, il dirige, l'Institut de démographie de l'Université de Paris. De 1946 à 1978, il enseigne à l'Institut d'études politiques de Paris.

Il a souvent enseigné à l'étranger : Tunis (1961, 1963, 1964), Salvador de Bahia (1962), Buenos Aires et La Plata (1965, 1969), Valparaíso (1966), Montréal (1967), São Paulo (1968), Ottawa (1973, 1975), Toronto (1975), Caracas (1977), Mexico (1978, 1980, 1982, 1984).

Engagement politique[modifier | modifier le code]

Membre du Comité de vigilance des intellectuels antifascistes, il adhère au Parti communiste français en 1936.

Géographe de l'Union soviétique[modifier | modifier le code]

Son intérêt pour l'Union soviétique l'amène à apprendre le russe, afin de rendre compte pour la Bibliographie géographique internationale des articles publiés dans ce pays. En 1947, il publie un ouvrage de géographie de l'Union soviétique, le premier livre important en langue française sur le sujet.

Géographe de la population mondiale[modifier | modifier le code]

En 1951, à l'Institut national d'études démographiques, il publie une Introduction à l'étude géographique de la population dans le monde qui inaugure une longue collaboration avec Alfred Sauvy et les démographes.

Il publie en 1995 Le Temps des collines aux Éditions de la Table ronde. Aux Presses universitaires de France, il est l'auteur de nombreux « Que sais-je ? », de Géographie active (1965) et dirige un Dictionnaire de la Géographie (1970).

Pierre George a légué sa bibliothèque personnelle au service commun de la documentation de l'université d'Avignon[1].

Distinctinction[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

  • 1935 - La Région du Bas-Rhône, étude de géographie régionale (thèse).
  • 1935 - Trois rivières de Bocage (en collaboration).
  • 1936 - La Forêt de Bercé (thèse complémentaire).
  • 1938 - Études géographiques sur le Bas-Languedoc.
  • 1938 - Géographie économique et sociale de la France.
  • 1941 - Les Pays de la Saône et du Rhône. PUF, 216 pages.
  • 1942 - Géographie des Alpes.
  • 1945 - Géographie sociale du monde.
  • 1945 - L'Économie de l'URSS, « Que sais-je ? ».
  • 1946 - L'Économie des États-Unis.
  • 1946 - Géographie agricole du monde.
  • 1946 - Les Régions polaires.
  • 1947 - Le Problème allemand en Tchécoslovaquie.
  • 1947 - Géographie industrielle du monde.
  • 1947 - L'URSS.
  • 1947 - Problèmes de la paix (en collaboration).
  • 1949 - L'Économie de l'Europe centrale, slave et danubienne.
  • 1950 - Géographie de l'énergie.
  • 1951 - Introduction à l'étude géographique de la population du monde.
  • 1952 - La Ville, le fait urbain à travers le monde.
  • 1952 - Les Grands Marchés du monde.
  • 1954 - L'Europe centrale, 2 volumes (en collaboration).
  • 1956 - La Campagne. Le fait rural à travers le monde.
  • 1956 - Précis de géographie économique.
  • 1959 - Questions de géographie de la population.
  • 1959 - La Région parisienne (en collaboration).
  • 1961 - Précis de géographie urbaine.
  • 1963 - Géographie de la consommation.
  • 1963 - Géographie de l'URSS, « Que sais-je ? ».
  • 1963 - Précis de géographie rurale.
  • 1963 - Panorama du monde actuel.
  • 1964 - Géographie active (en collaboration).
  • 1964 - L'Europe des marchands et des navigateurs (en collaboration).
  • 1965 - Géographie de la population.
  • 1965 - Géographie de l'Italie.
  • 1966 - Sociologie et géographie.
  • 1967 - La France.
  • 1967 - Belgique, Pays-Bas, Luxembourg (en collaboration).
  • 1967 - Les Républiques socialistes d'Europe centrale (en collaboration).
  • 1968 - L'Action humaine.
  • 1969 - Population et peuplement.
  • 1970 - Les Méthodes de la géographie.
  • 1970 - Dictionnaire de la géographie (en collaboration).
  • 1971 - Géographie des États-Unis.
  • 1971 - L'Environnement.
  • 1973 - Géographie de l'électricité.
  • 1974 - L'Ère des techniques : constructions ou destructions ?.
  • 1976 - Les Migrations internationales de populations.
  • 1978 - Les Populations actives : essai sur la géographie du travail.
  • 1979 - Le Québec.
  • 1980 - Société en mutation.
  • 1981 - Géographie des inégalités.
  • 1982 - Fin de siècle en Occident; déclin ou métamorphose ?.
  • 1984 - Géopolitique des minorités.
  • 1986 - La géographie du Canada.
  • 1986 - L'Immigration en France.
  • 1989 - La Terre et les hommes, atelier des géographes.
  • 1989 - Avignon, une ville du passé et du présent.
  • 1990 - Le Métier de géographe : un demi-siècle de géographie.
  • 1992 - La Géographie à la poursuite de l'histoire.
  • 1994 - Chronique géographique du XXe siècle.
  • 1995 - Le Temps des collines (ISBN 2710306700).

Distinction[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Guglielmo Raymond (2008), 'Pierre George, promoteur de la géographie industrielle', Cahiers de géographie du Québec, vol. 52, no 146, sept., p. 255-259 (ISSN 0007-9766 imprimé; ISSN numérique 1708-8968)
  • Claude Manzagol et Louis-Edmond Hamelin (2008), « Pierre George (1909-2006), un géant de la géographie », Cahiers de Géographie du Québec, Vol. 52, no 86, sept., p. 231-235.
  • Jacques Julliard (dir.), Michel Winock (dir.) et Jean-Louis Tissier, Dictionnaire des intellectuels français : les personnes, les lieux, les moments, Paris, Seuil, coll. « Histoir.Rel. »,‎ 2009 (réimpr. 2002, 2009) (1re éd. 1996) (ISBN 978-2020183345 et 202018334X), « Pierre George », p. 532-533

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]