Pierre Garnier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Cet article concerne le poète Pierre Garnier. Pour les homonymies Garnier, voir Garnier.

Pierre Garnier

Activités Poète, écrivain
Naissance 9 janvier 1928 à Amiens
Picardie
Décès 1er février 2014
1er février 2014 (à 86 ans) à Saisseval
Picardie
Langue d'écriture français, picard
Genres Poésie, spatialisme, critique, traduction

Œuvres principales

  • Spatialisme et poésie concrète (Gallimard, 1968)
  • L'Immaculée conception (litanie) (En Forêt/Verlag Im Wald, 2001)
  • Une Chronique de la nature civilisée (Éd. des Vanneaux, 2009)

Pierre Garnier, né le 9 janvier 1928 à Amiens et mort le 1er février 2014 à Saisseval[1], est un poète, écrivain, critique et traducteur français. Il vivait à Saisseval, marié avec la poétesse Ilse Garnier.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études en France et en Allemagne au détour de la guerre, il débute en poésie au sein de l’École de Rochefort sous l’œil de Jean Rousselot. Il entre ensuite aux éditions André Silvaire qui deviendront avec la revue Les Lettres le pivot de la poésie spatiale, mouvement qu’il fonde avec sa femme Ilse Garnier. Le spatialisme est devenu international avec des ramifications aux États-Unis, en Allemagne et au Japon. Il a publié de nombreux livres d’artistes et cultive une véritable passion pour les oiseaux.

Un colloque sur les œuvres de Pierre Garnier a eu lieu en mai 1997 à Angers et Rochefort-sur-Loire, un deuxième sur Pierre et Ilse Garnier en mars 2008 à l'Université de Picardie Jules Verne[2].

Pierre Garnier, poète universel, a toujours affiché une volonté très forte d'écrire et de créer en picard. Il a été l'un des fondateurs (avec René Debrie) de l'association Éklitra qui a marqué dans les années 1970 le début de la renaissance de la langue picarde encore d'actualité.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Première période (poésie, essais, roman)[modifier | modifier le code]

  • Vive-cœur (4 poèmes), la Tour de feu, 1949
  • Souche d'aubes (12 poèmes), la Tour de feu, 1950
  • Un arbre sort de l'aube, imprimerie du Courrier Picard, 1952
  • Faire-part (14 poèmes), Escales / Pierre Jean Oswald, 1952
  • Après nous le soleil (11 poèmes), Les Cahiers de Rochefort, 1952
  • Quatre poèmes pour Ilse, Ressac, 1953
  • Les Armes de la terre, Librairie Les Lettres, Paris, 1954
  • Poésie allemande d'aujourd'hui, Librairie Les Lettres, 1955
  • Les Veilleurs (4 poèmes), Les Cahiers de Rochefort, 1955
  • Poèmes de Gottfried Benn, collection Parallèle, Librairie Les Lettres, 1956
  • KuBa (de), Poèmes choisis (présentation, choix et traduction), collection Autour du monde, Seghers, 1956
  • Roger Toulouse (dirigé par Pierre Garnier - texte et poèmes de Pierre Garnier, René-Guy Cadou, Jean Rousselot, Jean Bouhier et Paul Chaulot), Les Amis de Rochefort, 1956
  • Frédéric Nietzsche (présentation, choix et traduction), collection Poètes d'aujourd'hui, Seghers, 1957
  • La Nuit est prisonnière des étoiles, Librairie Les Lettres, 1958
  • Seuls quelques-uns le peuvent, nouvelle, Les Cahiers de Rochefort, 1958
  • Trois poètes allemands de la nature (traduction d'E. Arendt (de), P. Huchel et G. Maurer (de) ; notes, introduction et poèmes de J. R. Becher (de)), bilingue, collection Grands poètes étrangers, André Silvaire, 1958
  • Gottfried Benn, Un demi-siècle vécu par un poète allemand (présentation, choix et traduction), collection Critique et création, André Silvaire, 1959
  • Henri Heine (présentation, choix et traduction), collection Poètes d'aujourd'hui, Seghers, 1959[3]
  • Et par amour voulaient mourir, roman, traduit en grec par Agnès Sotiracopoulou, Difros, Athènes, 1959
  • Seconde géographie, Gallimard, Paris, 1959 ; traduits en grec par Agnès Sotiracopoulou, Mavridis, Athènes, 1974
  • Sept poèmes extraits d'Ithaque, Les Cahiers de Rochefort, Nantes, 1959
  • Goethe (présentation, choix et traduction), collection Écrivains d'hier et d'aujourd'hui, Seghers, 1960
  • Les Synthèses, André Silvaire, 1961
  • Equatoriale, illustrations de Flora Klee-Palyi, Flora Klee-Palyi, 1961
  • Positions actuelles (réflexions critiques sur l'histoire, la poésie et l'esprit), André Silvaire, 1961
  • Novalis (présentation, choix et traduction), collection Écrivains d'hier et d'aujourd'hui, Seghers, 1962
  • Óndra Łysohorsky (en), Poèmes choisis (présentation, choix et traduction),Seghers, 1962
  • Schopenhauer (présentation, choix et traduction), collection Maximes et pensées, André Silvaire, 1963, rééd. 1998
  • Óndra Łysohorsky (en), Mais la vie est la plus forte, poème de Óndra Łysohorsky (en) (présentation, choix et traduction), collection Grands poètes étrangers, André Silvaire, 1963
  • Óndra Łysohorsky (en), Poésie vivante, Genève, 1970
  • Lichtenberg (présentation, choix et traduction), collection Maximes et pensées, André Silvaire, 1998

Deuxième période (spatialiste)[modifier | modifier le code]

  • « Poèmes à dire » et « Poèmes à voir » (avec le « Manifeste pour une poésie nouvelle, visuelle et phonique », 30 septembre 1962), revue Les Lettres, n°29, André Silvaire, 28 janvier 1963
  • (pcd) Poèmes spatiaux picards, Éklitra, Amiens, 1966
  • 7 Micropièces (dont Éléments d'un théâtre, voir Spatialisme), Serielle Manifeste 66, Galerie Press, Saint-Gall, Suisse, 1966
  • (pcd) Ozieux, poèmes spatialistes en dialecte picard, Éklitra, Amiens, 1967
  • Minipoèmes, textes concrets pour enfants, Situazione n°4, Milan, 1967
  • (fr+de)Sekunden, bilingue français / allemand, traduit en allemand par Ilse Garnier, Bläschke Verlag, Darmstadt, 1967
  • I microcosmique (7 poèmes concrets), Ganglia, Toronto, 1967
  • Six odes concrètes à la Picardie, Mayer, Stuttgart, 1967
  • Expansion (traduit du français par Fritz Werf (de)), Atelier Verlag, Andernach, 1967
  • Théorie du spatialisme, traduit en grec par Greca, Difros, Athènes, 1967
  • Spatialisme et poésie concrète, essai, Gallimard, Paris, 1968
  • (pcd) Ozieux 2, Nords - Textes, Ottignies, 1976
  • Le Jardin japonais, tome I et tome II, André Silvaire, 1978
  • Jardin japonais, Theo Leuthold Presse, Zurich, 1978
  • Jardin pour Friedericke Mayröcker, Neue texte 20/21, H. Bäcker, Linz, 1978
  • Mer, monochromie pour Calais, Michel Sohier, Calais, 1979
  • Congo, Poème pygmée - Poème spatial, André Silvaire, 1980
  • Tristan et Iseult, poème spatial (préface d'Ilse Garnier, suivi du Journal de composition de Tristan et Iseult), André Silvaire, 1981
  • Poèmes blancs (poèmes-espaces – espaces-poèmes, collection Zerosscopiz, revue Doc(k)s, 1981
  • Livre de Danièle, poème d’amour spatial suivi d’une lettre, collection Spatialisme, André Silvaire, 1981 ; Livre de Danièle (poème d’amour spatial) (tome 2), 1983
  • Livre d'Amour d'Ilse, André Silvaire, 1984
  • Livre de Peggie, André Silvaire, 1985
  • Poèmes géométriques, André Silvaire, 1986
  • Poèmes en chiffres, Quaternaire, Liège, 1988
  • Une nativité, Quaternaire, Liège, 1988
  • Enfance, les Marées de la nuit, Morlanwelz, Belgique, 1989
  • (de) Totentanz, Freibord, Vienne, 1990
  • (de) 33 Signale für Carlfriedrich Claus, Gebrauchsgraphik, Köln, 1990
  • (de) Ein anderer Totentanz, livre d'artiste, Fundamental, Köln, 1992
  • Saint-Vaury-Creuse, Nous constructeurs de voile, La main courante, La Souterraine, 1992
  • A world, a word, a poem, livre d'artiste, Fundamental, Köln, 1992
  • Vues de Marseille[4], poésies spatiales, C.I.P.M., Marseille, 1993
  • (de) Die andere Zeit, Atelier Verlag, Andernach, 1993
  • (de) Konstruktivistische Landschaften, Ottenhausen Verlag, Piesport, 1994
  • (de) Das Licht, livre d'artiste, Fundamental, Köln, 1994
  • (de) Persephone, die zierliche Todesgöttin, livre d'artiste, Fundamental, Köln, 1995
  • (de) Lyrisches Skizzenbuch, Freibord, Vienne, 1996
  • Cartes postales-poèmes, Alain Buyse, Lille, 1996
  • (de) Ein Requiem[5], livre d'artiste, Fundamental, Köln, 1996
  • (de) Treffen in Grignan, Rot, Stuttgart, 1997
  • (de) Pikardie, livre d'artiste, Fundamental, Köln, 1998
  • (de) Ein Büchlein für Carlfriedrich, Kunst-Keller, Annaberg-Buchholz, 1998
  • (de) Drucken ist dichten, Dichten ist drucken, livre d'artiste, Fundamental, Köln, 1999
  • Ilse plage, Clapàs, collection L'Avant-langue, Aguessac, 1999
  • Cahier de poésie / Poésie spatiale, Phi, Echternach, Luxembourg, 2000
  • Carnet de poésie[6], livre d'artiste, Redfoxpress, Cashel, Foxford, Irelande, 2000
  • (de) Die Fenster, livre d'artiste, Fundamental, Köln, 2000
  • (de) Das Dorf, livre d'artiste, Fundamental, Köln, 2001
  • Livre d'école, Ediciones del Hebreo Errante, Madrid, 2002
  • Le K[7], livre d'artiste, Redfoxpress, Cashel, Foxford, Irelande, 2003
  • Le jardin japonais du poète Yu, la Main courante, La Souterraine, 2003 (repris dans Le poète Yu)
  • Les Constellations en 2002, Poésie spatiale (suivi de « Les Signes » et « La Jolie Bérésina (souvenir d'U.R.S.S.) »), le corridor bleu, 2003
  • (de) Gedichte aus der Ferne, Raumlyrik, livre d'artiste, Fundamental, Köln, 2003
  • (de)(fr) Le poète Yu, tome I, Ediciones del Hebreo Errante, Madrid, 2003 ; tome II (poèmes-chiffres), 2004 ; tome III, 2005 ; réunion des 3 tomes[8], bilingue allemand / français, Aisthesis Verlag, Bielefeld, Allemagne, 2006
  • Les Transparences du poète Yu, Ediciones del Hebreo Errante, Madrid, 2006
  • Connaissez-vous la poésie ? (aux écolières et écoliers), Fidel Anthelme X, Marseille, 2008
  • Comment se fait le poème ?, Corps puce, Amiens, 2008
  • Les Devises, collection de l'Abreuvoir, Éd. des Vanneaux, Montreuil-sur-Brêche, Oise, 2008
  • « Voyages extraordinaires, 126 poèmes spatiaux », Revue Jules Verne n°27,Jules Verne et la poésie, Centre international Jules Verne, déc. 2008
  • (de)(fr) Le Poète Yu écrit son livre de chant (Le poète Yu - Tome IV)[9], bilingue allemand / français, postface de Martial Lengellé, Aisthesis Verlag, Bielefeld, Allemagne, 2009
  • (es)(en)(it)(ru)(fr) Poèmes du clair de lune, espagnol / anglais / italien / russe et français, versions espagnole et anglaise par Milagrosa Romero Samper, versions russe et italienne par Mikhail Evzlin, Mythosemiotic Society / International Academy of Zaum, Hebreo errante, Madrid, 2010
  • (de)(fr) A Lieder[10], livre d'artiste, bilingue allemand / français, Fundamental, Köln, 2010
  • (de)(fr) Il était une fois la forêt (Le poète Yu - Tome V)[11], bilingue allemand / français, Aisthesis Verlag, Bielefeld, Allemagne, 2010
  • La Beauté, la bonté du monde, Un livre d'images, traduction anglaise de la préface de Pierre Garnier par Milagrosa Romero Samper, Asociación Mitosemiótica, Hebreo errante, Madrid, 2011
  • Poèmes spatiaux 2010 (extraits), 2 feuilles recto-verso 800x400 pliées en 3, coll. « La Motesta », Fidel Anthelme X, Marseille, 2011
  • (de)(fr) Les Chants du cercle, Une épopée (Le poète Yu - Tome VI)[12], bilingue allemand / français, Aisthesis Verlag, Bielefeld, Allemagne, 2011
  • Merveilles, L’herbe qui tremble, 2012

Troisième période[modifier | modifier le code]

  • Picardie, Coupes poétiques (83 poèmes), Éklitra, Amiens, 1967
  • Perpetuum mobile, Gallimard, 1968
  • (pcd) Chés Cabotans (avec une traduction en picard de Tournai de Marcel Hanart), Nords / Belgique, Ottignies, 1978
  • Le Soleil est un regard : poèmes, Éd. des Prouvaires, Paris, 1979
  • Ornithopoésie, André Silvaire, 1986 ; réédition suivie de « Poésie spatiale - 2006 », collection « Nature », Éd. des Vanneaux, Montreuil-sur-Brêche, Oise, 2007
  • (fr+de) Picardie, Une chronique (avant-propos de Martial Lengellé, préface de François Huglo, poème-hommage d'Ivar Ch'Vavar), l'Invention de la Picardie, 1989 ; bilingue français / allemand (sans les poésies spatialistes - préface de Fritz Werf (de)), Bamberger Editionen, Bamberg, 1992
  • Les Oiseaux chantent l'éternité, L'Arbre, La Ferté-Milon, 1989
  • (fr+en) Poèmes de Saisseval, Studio Veracx, Berck-sur-Mer, 1992 ; Poems of Saisseval, bilingue anglais / français, trad. anglais Alex Fischler, Black Hat Press, Goodhue, Minnesota, 1995 ; La Vague verte[13], Inval-Boiron, 2005
  • Marseille, Un reportage[14], C.I.P.M., Marseille, 1993
  • Une mort toujours enceinte (une chronique) - composé de « Une enfance », « Une adolescence » (poème érotique - rééd. du poème sous le titre Adolescence, collection « Amorosa », Éd. des Vanneaux, 2008) et « Un souvenir », Corps Puce, Amiens, 1994 ; 2 tomes suivants : 1995 et 1996 ;
  • (de) Die Erde ist ein denkender Kopf, Eine lyrische Trilogie[15], Landpresse, Weilerswist, 1997
  • El Tére a bètes, poèmes en picard, supplément de la revue le Jardin ouvrier, Amiens, 1996
  • L'Imprimerie de Rochefort-sur-Loire, Les Cahiers de Garlaban, Hyères, 1997
  • El Tére el tète, poèmes en picard, supplément de la revue le Jardin ouvrier, Amiens, 1998
  • Depuis qu'il n'y a plus d'abeilles, la poésie a quitté le village, le corridor bleu, 1999 (repris dans l’Immaculée conception)
  • Une plage au bord de l'océan, Clapàs, Aguessac, 2000
  • A vécu la disparition des bouvreuils (repris dans l'Immaculée conception), Fidel Anthelme X, 2000
  • Une enfance - c'était encore au temps de la cueillette, G & g, Berthecourt, Oise, 2000
  • les Oiseaux, 2 volumes, collection Week-end, l'Attente, Bordeaux, 2000
  • Depuis qu'il n'y a plus de papillons, Alain Lucien Benoît, Rochefort, 2001 ; rééd. sous le titre Papillons, encres de Claire Alary, TraumFabriK éditions, Angers, 2008
  • L'Alouette, une litanie picarde, Dumerchez, Verderonne / Reims, 2002
  • (pcd) Ech Catieu d’Pinkigni précédé des versions d’Olivier Engelaere et d’Ivar Ch'Vavar[16], poèmes en picard, Secondes Éditions du K. (reprises par Engelaere éditions), Arras, 2003 (ISBN 2-913934-05-6)
  • Heureux les oiseaux ils vont vers la lumière[17], Éd. des Vanneaux, Montreuil-sur-Brêche, Oise, 2005
  • Le Testament de Saisseval, G & g, Berthecourt, 2005 (repris dans depuis qu'il n'y a plus de papillons sur terre il n'y a plus d'anges musiciens dans le ciel)
  • 1916, La Bataille de la Somme, La Vague verte[13], Inval-Boiron, 2006 ; reproduction du livre d'artiste de Sausen Mustafova (poème manuscrit et peintures de l'artiste - dont 50 ex. de tête avec une œuvre originale "Tête" de l'artiste)[18], La Vague verte, Inval-Boiron, 2008
  • La Vie est un songe (comprenant la rééd. de Les Jardins de l'enfance d'Ilse Garnier), collection de l'Abreuvoir, Éd. des Vanneaux, Montreuil-sur-Brêche, 2008
  • (de)(fr) Botschaften der Sonne / Messages du Soleil (« Ce pays de petites collines », « Messages du Soleil » et « le Ruisseau »)[19], bilingue allemand / français, trad. en allemand par Fritz Werf (de), Verlag Ralf Liebe, Weilerswist, 2008 (poèmes repris dans depuis qu'il n'y a plus de papillons sur terre il n'y a plus d'anges musiciens dans le ciel)
  • depuis qu'il n'y a plus de papillons sur terre il n'y a plus d'anges musiciens dans le ciel (reprend des poèmes de Botschaften der Sonne / Messages du Soleil et Testament de Saisseval), avec des peintures d'Alain Dulac, L’herbe qui tremble, 2012

Quatrième période (deuxième période - spatialiste - et troisième réunies)[modifier | modifier le code]

  • Loire vivant poème, Une chronique illustrée (poèmes, poésies spatiales, notes de résidence), Centre poétique de Rochefort-sur-Loire / Le Dé bleu, Chaillé-sous-les-Ormeaux, 1998
  • (de)(fr) Car nous vivons et mourons si peu (une chronique)[20], bilingue allemand / français, trad. en allemand par Rüdiger Fischer, collection Sources, En Forêt / Verlag Im Wald, Rimbach, 1999
  • (de)(fr) L'Immaculée conception (litanie)[20], bilingue allemand / français, trad. en allemand par Rüdiger Fischer, collection Sources, En Forêt / Verlag Im Wald, Rimbach, 2001
  • (de)(fr) Viola Tricolor[20], poèmes, bilingue allemand / français, trad. en allemand par Rüdiger Fischer, collection Sources, En Forêt / Verlag Im Wald, Rimbach, 2004
  • (pcd)(fr) Ech Biœ tenp, poème en picard, bilingue picard / français, supplément de la revue L’enfance n°1, Amiens, 2005
  • (ru)(fr) Les Oiseaux chantent l'éternité, rééd. bilingue russe / français augmentée de poésies spatialistes, version russe par Sergey Biryukov & Mikhail Evzlin, Mythosemiotic Society / International Academy of Zaum, Hebreo errante, Madrid, 2009
  • Une Chronique de la nature civilisée, livre grand format (avec une deuxième partie uniquement spatiale), maquette et mise en page Frédéric Loeb, Éd. des Vanneaux, Montreuil-sur-Brêche, Oise, 2009
  • La Forêt, Éd. des Vanneaux, Montreuil-sur-Brêche, Oise, 2012 (repris dans (Louanges))
  • (Louanges) (La Forêt, La Terre (louanges), La Somme et Mon "Pays des mines"), postface de Lucien Wasselin, L’herbe qui tremble, 2013

Œuvres de Pierre et Ilse Garnier[modifier | modifier le code]

Essai[modifier | modifier le code]

  • (fr+de) L'Expressionnisme allemand (essai suivi d'un choix de textes, bilingue allemand/français pour les poèmes), collection Connaissez-vous ?, André Silvaire, 1962 ; rééd., 1979

Deuxième période (spatialiste)[modifier | modifier le code]

Œuvres en collaboration[modifier | modifier le code]

Deuxième période (spatialiste)[modifier | modifier le code]

  • Poèmes franco-japonais (avec Seiichi Niikuni), collection Spatialisme, André Silvaire, 1966
  • Micropoèmes (avec Seiichi Niikuni), revue ASA, n°4, 1970
  • Petits poèmes mathématiques simplistes (avec Seiichi Niikuni), revue ASA, n°5, 1971
  • Terrail, Écrire le château, Poèmes d'architecture, Séries linéaires (avec Claude Peynaud et Pierre Courteaud), La main courante, La Souterraine, 1992
  • Viva Africa (avec Bill Keith), Writers Forum, Londres, 1994
  • Petits livres faits à la main (avec Ilse Garnier, Serge Segay et Rea Nikonova), Zaumail Art, Eysk, 1994
  • Le Paysage creusois, Textes naturels pour un paysage légendé, Invention d'une Creuse pour y mourir, Typographie dans la topographie, La Creuse est partout autour de nous (avec Claude Peynaud, Rémy Pénard et Pierre Courteaud), La main courante, La Souterraine, 1995
  • Hai-Kai, Un Cahier d'écolier (avec Keiichi Nakamura), K1 Press c/o Keiichi Nakamura, Tokyo, 2000
  • (en) Hybrids (avec Keiichi Nakamura), English Japanese Poetry, K1 Press c/o Keiichi Nakamura, Tokyo, 2001
  • Poèmes du Mont Fuji (avec Keiichi Nakamura), the New French-Japanese Poetry, K1 Press c/o Keiichi Nakamura, Tokyo, 2001

Troisième période[modifier | modifier le code]

Essai en collaboration[modifier | modifier le code]

Publications en anthologie et autres[modifier | modifier le code]

Rééditions en volume[modifier | modifier le code]

  • Choix de poèmes, traduit en grec par Melissanthie, Difros, Athènes, 1965
  • Poèmes, traduit en grec par Agnès Sotiracopoulou, Maurides, Athènes, 1974
  • (de)(fr) Poèmes (anthologie 1948-1988)[21], bilingue allemand / français, trad. en allemand par Rüdiger Fischer, collection Voies, En Forêt / Verlag Im Wald, Rimbach, 2006
  • Picardie (fascicule réunissant des chroniques sur la langue picarde, des poèmes de Picardie, coupes poétiques, Chés Cabotans, des poèmes spatiaux de Ozieux et Ozieux 2, El Tére a bètes, El Tére el tète, Ech Catieu d’Pinkigni et Ech Biœ tenp avec des introductions de Jean-Louis Rambour)[13], collection Voyelles, La Vague verte, Inval-Boiron, 2007
  • Chronique des paysages picards (reprend Picardie, Une chronique et deux autres poèmes - comprend plusieurs inédits)[22], poèmes sur la Picardie et en picard, préface de Vincent Guillier et étude de Françoise Racine, Éd. Librairie du Labyrinthe, Amiens, 2008
Œuvres
  • Œuvres poétiques 1, 1950-1968, Poèmes choisis, proses, autres poèmes, préface de Lucien Wasselin, Éd. des Vanneaux, Montreuil-sur-Brêche, Oise, 2008
  • Œuvres poétiques 2, 1968-1988, poèmes et poésies spatialistes, préface de Martial Lengellé, Éd. des Vanneaux, Montreuil-sur-Brêche, Oise, 2009
  • Œuvres poétiques 3, 1979-2002, préface de Claude Debon, Éd. des Vanneaux, Montreuil-sur-Brêche, Oise, 2012

Réédition œuvres de Pierre et Ilse Garnier[modifier | modifier le code]

  • Anthologie de Poésie spatiale de 1962 à nos jours, Maison pour tous, Calais, 1979
  • Le spatialisme en chemins (anthologie commentée de la poésie spatiale depuis 1960 suivi de Propositions pour des essais d'écriture spatialiste, à destination de l'enseignement), ouvrage coordonné par Jean-Paul Levasseur, Corps Puce, Amiens, 1990
  • Poésie spatiale / Raumpoesie (reprise de poésies spatialistes de 1963-1967 : Poèmes mécaniques ; Prototypes, Textes pour une architecture ; Poèmes franco-japonais ; Othon III, Jeanne d'Arc, Structures historiques ; Soleil ; Jardin japonais ; Blason du corps féminin ; Rythmes et silence ; Congo, Poème pygmée ; Poème du i, Les îles ou le voyage de St Brendan ; Tristan et Yseult ; Ermenonville, Partition pour un promeneur solitaire ; Poèmes géométriques ; Album à colorier ; Totentaz ; Konstruktivistische Landschaften ; Les Jardins de l'enfance ; Lyrisches Skizzenbuch ; etc.), Universitäts-Verlag Bamberg, Bamberg, 2001
  • Poésie spatiale (Une anthologie) (« Manifestes & autres textes théoriques » suivi de « Poèmes 1962 / 2012 »), préface d'Isabelle Maunet-Salliet, Éditions Al Dante, 2012

Disques de poésie sonore[modifier | modifier le code]

Livres sur la Picardie[modifier | modifier le code]

Œuvres musicales et pour la scène[modifier | modifier le code]

Textes mis en musique par Annette Schlünz, Paul-Heinz Dittrich, Wolfgang Panwitz, livrets avec Isabelle Aboulker.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Marie Le Sidaner, Pierre Garnier (avec des extraits du texte abandonné Terra incognita), collection Poètes actuels, Formes et Langages, Uzès, 1976
  • Cahiers de l'Abbaye de Saint-Arnoult, Oise, 1987
  • La Petite Fabrique de Rêves n°11, Traumfabrik Editions, Couture, 1997
  • Collectif, Pierre Garnier : actes du colloque d'Angers et Rochefort-sur-Loire des 29, 30 et 31 mai 1997 (études de Pierre Dhainaut, Jean Ricardou, Jacques Donguy, Jean Bouhier, Jean-Luc Pouliquen...), Presses de l’Université d’Angers, 1999
  • Revue L'Oreillette, n°30 et 31, Clapàs, Aguessac, 1999
  • Martial Lengellé, L'Œuvre poétique de Pierre Garnier, thèse de doctorat (avec une bibliographie détaillée), Presses de l'université d'Angers, 2001.
  • Pierre Garnier. Le Parcours d'un poète, Bibliothèque départementale de la Somme, Amiens, 2002
  • Revue Faites entrer l’infini n°39 (entre autres sur la polémique Garnier-Aragon), 2005
  • Pierre Garnier (étude de Cécile Odartchenko suivie de textes de Pierre Garnier et de poèmes spatialistes d'Ilse Garnier), collection Présence de la poésie, Éd. des Vanneaux, Montreuil-sur-Brêche, Oise, 2007
  • "En visite chez le poète Pierre Garnier", par François Beauvy, in Bulletin des Amis de Philéas Lebesgue n°41, septembre 2007, p. 40-41, avec une photographie.
  • Collectif, Pierre Garnier, Poète spatial et linéaire (journée d'étude de juin 2008 avec les contributions de Martial Lengellé, Sausen Mustafova, Françoise Racine, Pierre Garnier et Jean Foucault), coll. « l'Art du mot », Corps puce, Amiens, 2ème trim. 2011.
  • Revue Chiendents n°15 Pierre Garnier, Le Promeneur de Saisseval (numéro coordonné par Jean-Louis Rambour), éditions du Petit véhicule, juin 2012.

(voir aussi la bibliographie du spatialisme)

Articles en ligne[modifier | modifier le code]

Bibliographie sur Pierre et Ilse Garnier[modifier | modifier le code]

  • Francis Edeline, Pierre et Ilse Garnier, Yellow Now, 1981
  • Catherine Duverger (photographies) & Éléonore Lelong (textes), Espace des songes (photographies, fictions & entretiens avec Ilse & Pierre Garnier), Encrage, Amiens, 2008
  • Pierre et Ilse Garnier : la poésie au carrefour des langues, Philippe Blondeau (dir.), actes du colloque de mars 2008 à l'Université de Picardie Jules Verne, Artois presse université, 2010[24]

Reportage[modifier | modifier le code]

  • Pierre Garnier, Poète spatialiste avec les oiseaux dans le cadre de la Journée de la poésie et de la série Vous êtes en Picardie produite par Jacques Darras et Philippe Dessaint, réalisation Bernard Claeys, FR3 Nord-Picardie, 23 avril 1983

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Voir l'annonce du Courrier picard.
  2. Voir http://www.romanesques.fr/colloques-passes/2008-mars-pierre-et-ilse-garnier-la-poesie-au-carrefour-des-langues/.
  3. Voir http://www.editions-delcourt.fr/fritzhaber/spip.php?article220.
  4. Voir http://www.cipmarseille.com/publication_fiche.php?id=012a03a78b48d0b72d998c84828f7708.
  5. (de) Voir http://www.edition-fundamental.de/garnier.html.
  6. Voir http://www.redfoxpress.com/books.carnet.html.
  7. Voir http://www.redfoxpress.com/AB-leK.html.
  8. Voir http://www.aisthesis.de/titel/3895285676.htm.
  9. Voir http://www.aisthesis.de/titel/9783895287138.htm.
  10. Voir http://www.edition-fundamental.de/a%20lieder.html.
  11. Voir http://www.aisthesis.de/titel/9783895287862.htm.
  12. Voir http://www.aisthesis.de/titel/9783895288531.htm.
  13. a, b et c Voir http://editionslavagueverte.pagesperso-orange.fr/HTromansrecits/garnier.html.
  14. Voir http://www.cipmarseille.com/publication_fiche.php?id=07ca1cb25c4dea78c3d87aba01fc1bc6.
  15. (de) Voir http://www.verlag-ralf-liebe.de/programm/33/die-erde-ist-ein-denkender-kopf/.
  16. Voir http://engelaere-editions.com/blog/?p=14.
  17. Voir http://les.vanneaux.free.fr/heureux_les_oiseaux.php3.
  18. Voir le très beau diaporama sur le site de l'artiste.
  19. (de) Voir http://www.verlag-ralf-liebe.de/programm/23/botschaften-der-sonne/.
  20. a, b et c Voir http://www.verlag-im-wald.de/francais/sources2.htm.
  21. Voir http://www.verlag-im-wald.de/francais/voies.htm.
  22. Voir http://www.librairiedulabyrinthe.fr/chroniq.htm.
  23. Voir http://editionslavagueverte.pagesperso-orange.fr/HTguidesessais/Edouard%20David.html.
  24. Voir http://apu.univ-artois.fr/?page_id=1916.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Œuvre générale[modifier | modifier le code]

Spatialiste[modifier | modifier le code]

Pierre Garnier « linéaire »[modifier | modifier le code]

Pierre Garnier et le picard[modifier | modifier le code]

  • [vidéo](pcd) Vidéo 1 et 2 de deux lectures de Pierre Garnier en picard Speaker Icon.svg