Pierre Fulla

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Pierre Fulla né le 19 mai 1938 à Casablanca (Maroc), marié et père de 2 enfants, est l'un des meilleurs haltérophiles français et mondiaux des années 60. Il est ensuite présentateur à la télévision des grands événements sportifs et l'une des figures des fameuses émissions Sport Dimanche et Stade 2.

Formation[modifier | modifier le code]

Titulaire du C.A.P. radio et brevet technique radio électronique qui lui a permis de rentrer à la R.T.F. en 1961.

Carrière sportive[modifier | modifier le code]

  • Champion et recordman du Maroc et d'Afrique du Nord d'haltérophilie (poids coq)
  • Sept fois champion de France (poids plume) entre 1961 et 1970[1].
  • Finaliste des championnats du monde et d'Europe (5e)[1]
  • Présélectionné olympique
  • A battu 38 records de France au cours de sa carrière (meilleur barre-soulevée à l'épaule et jeté: 130,5 kg)[1]
  • En 1964, il est l'un des piliers de la fameuse équipe de la VGA St-Maur avec Marcel Paterni qui sera pendant 10 ans le meilleur club français avec 4 coupes de France et un record de France par équipe. Il deviendra ensuite l'entraineur du club.

Carrière audiovisuelle[modifier | modifier le code]

  • 1961: entre à la RTF. comme agent technique vidéo
  • 1968: devient journaliste-reporter à l'ORTF et pigiste au journal L’Équipe
  • 1975: commentateur au service des sports de TF1.
  • 1980: grand reporter à Antenne 2
  • 1990: chef de service du groupe olympique de France télévision
  • 1998: présentateur des jeux olympiques d'hiver de Nagano
  • 2000: quitte le service des sports de France Télévisions pour partir à la retraite
  • 2011: commente, comme consultant, les championnats du monde d'haltérophilie sur Eurosport au côté de Bertrand Milliard
  • 2012:lors des JO Pierre fulla commenta les épreuves d'haltérophile sur eurosport

Il a couvert durant sa carrière audiovisuelle 7 jeux olympiques d'été (Munich, Montréal, Moscou, Los Angeles, Séoul, Barcelone), 2 jeux olympiques d'hiver, 3 tours de France, Les 24 heures du Mans et le Bol d'or.

Il a commenté des grands directs des championnats du monde et d'Europe de gymnastique, Judo, Lutte, Natation, Escrime, Karaté, Boxe, Tennis de table...

Il a été chroniqueur dans les émissions Télé Foot, Soyons sport (France 4) et les journaux télévisés de TF1 et France 2. À partir de 2006, il devient animateur à Europe 1 et anime les soirées des jeux olympiques de Pékin.

Le 9 juin 2008, il anime Ici... la Fulla Academy avec Isabelle Severino sur Europe 1 Sport, émission qui s'arrêtera deux mois plus tard. Il participe à la couverture des Jeux olympiques d'été de 2008 à Pékin avec la rédaction d'Europe 1. De septembre 2008 à juin 2009, il était consultant dans le Club Sports Europe 1 animé par Alexandre Delpérier

Pierre Fulla a été également présentateur de Stade 2, Samedi Sport et de magazines olympiques.

Caricatures[modifier | modifier le code]

Raillé par les Guignols de l'info[2] pour ses commentaires sportifs qui n'intéresseraient personne lors des Jeux olympiques d'hiver de 1998 à Nagano au Japon, sa voix devient célèbre en France avec son « Ici à Nagano ». Sa voix est également imitée par Nicolas Canteloup qui utilise le personnage de Pierre Fulla dans certaines de ses parodies radio sur Europe 1.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

  • Conseiller municipal de Saint-Maur-des-Fossés (94) et délégué aux sports durant 2 mandats.
  • Candidat aux élections cantonales de 2004 où il se présente sous l'étiquette divers-droites et obtient 7,8 % des suffrages exprimés, mettant en ballottage le secrétaire d'État Henri Plagnol.

Activités annexes[modifier | modifier le code]

  • Formateur à l'INSEP de Paris des champions de haut niveau en Média Training (sélectionnés olympiques de Sydney, Athènes et Pékin)
  • Animateur de débats sur le sport et son environnement
  • Présentateur de galas et d'événements sportifs et remise de trophée ( nuit des arts martiaux à Bercy, challenge inter entreprise de Bourges, nuit olympique du CONSF)
  • Conseiller en communication pour diverses fédérations sportives.

Décorations[modifier | modifier le code]

  • Médaille ancien combattant
  • Médaille d'or de la jeunesse et des sports
  • Chevalier du mérite national
  • Chevalier de la Légion d'honneur (2006)[3]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c [PDF]« Interview : le coupe de poker de Pierre Fulla », sur haltero.free.fr
  2. « Pierre Fulla, le Guignol de Stade 2 », L'Express, 23 avril 1998
  3. « La promotion du 14 juillet de la Légion d'honneur », sur la-croix.com,‎ 17 juillet 2006 (consulté le 5 octobre 2011)