Pierre Elie Ferrier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ferrier (homonymie) et PEF.
alternative de l'image à compléter
Le dessinateur PEF

Pierre Elie Ferrier, dit Pef est un auteur-illustrateur de littérature d'enfance et de jeunesse. Il est né le 20 mai 1939 à Saint-Jean-des-Vignes, dans le Rhône. Fils de maîtresse d’école, il a vécu toute son enfance dans les cours de récréation. Au lycée, il dessine en cours de philo et gagne le prix d’un concours organisé par le journal L'Education.

Biographie[modifier | modifier le code]

Journaliste[modifier | modifier le code]

Au début de sa carrière de journaliste, il publie des dessins de presse dans Arts avec un autre débutant Roland Topor. Dessinateur et rédacteur du journal Franc-jeux(de 1963- 1983?), il réalise des centaines de reportages et des bandes dessinées. Il dessine aussi pour l’industrie pharmaceutique, automobile, et imagine des méthodes de vente de cosmétiques. Il devient plus tard rédacteur en chef de la revue Virgule.

Disques[modifier | modifier le code]

En 1975, il rencontre la chanteuse Anne Sylvestre avec qui il réalise des disques pour les petits, ce qui lui vaut d’être remarqué par les éditeurs des livres pour enfants.

Télévision[modifier | modifier le code]

Avec Alain Serres, il réalise pour la télévision la série des Pastagums.

Animateur d’Association[modifier | modifier le code]

  • Le nom de Pef est d’abord lié de par son tempérament fort à Animateur d’Association, il n’a jamais cessé d’être à l’écoute des enfants, passant autant de temps avec eux, en rencontres et en discussions, qu’à sa table de travail.
  • Pef, avant d’être un auteur à succès, est un écrivain et un dessinateur militant. Et parmi les artistes s’intéressant à l’enfance, il est l’un de ceux qui ont le mieux compris que la bataille contre l’illettrisme était à mener par des actions parallèles à l’enseignement.
  • Il parcourt le monde… va en Finlande, au Québec, au Sénégal, en Guyane, en Nouvelle-Calédonie et y rencontre des enfants de tous les pays.

Associations[modifier | modifier le code]

Il fut invité à fêter les 20 ans du médiabus de la ville de Châlons-en-Champagne (département de la Marne), ainsi que pour les 20 ans (en septembre 2008) de la bibliothèque Denis Diderot, également située à Châlons en champagne.

Littérature d'enfance et de jeunesse[modifier | modifier le code]

Il publie pour les enfants une centaine d'albums illustrés. Sa femme, Geneviève Ferrier, qui est peintre, les met le plus souvent en couleur.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Auteur et illustrateur[modifier | modifier le code]

  • Moi, ma grand-mère, La Farandole, 1978 (dédicacé à sa grand-mère Marguerite).
  • Les amours de Frisolo, le remarquable taureau du Charolais, Messidor La Farandole, 1980.
  • La belle lisse poire du Prince de Motordu, Gallimard, 1980.
  • Vert comme le Père Noël, La Farandole, 1981.
  • Dictionnaire des mots tordus, Gallimard, 1983.
  • Aux fous les pompiers, La Farandole, 1984.
  • Rendez-moi mes poux !, Gallimard, 1984.
  • Noël père et fils, La Farandole, 1985.
  • Barbanouille, Messinor La Farandole, 1986.
  • Graine de calcaire, Edition Milan, 1987.
  • C’est pas sorcière Gallimard, Folio Cadet, 1988.
  • La caravelle d’El Aouina, La Farandole, 1989.
  • Huit ans de violon, Gallimard, 1990 (cahier de musique autobiographique).
  • La fête du sport, La Farandole, 1991.
  • Histoire de l’éléphant qui voulait se marier avec une bicyclette, La Farandole, 1991.
  • Un grand jour, La Farandole, 1991.
  • Un étrange mariage, Nathan, 1991.
  • Image y-es-tu ?, Gallimard, 1992.
  • Monstre-moi, Albin Michel, 1992.
  • Ma mère est un taureau, La Farandole, 1992.
  • Chez le dentiste, Nathan, 1992.
  • Le monde à l’envers, Nathan, 1992.
  • Jamais on n’a vu, Nathan, 1992.
  • Enfants de papiers, Gallimard, 1993.
  • Silence naturel, tout sur le cor humain, Gallimard, coll. Folio Cadet Bleu, 1993.
  • Je m’appelle Adolphe, La Nacelle, 1994.
  • Leçon de georavie, Gallimard, Foliot Cadet Bleu, 1994.
  • Bureau des ombres, Gallimard, 1994.
  • Réponses bêtes à des questions idiotes, Gallimard, Folio Cadet, 1995.
  • Attrapoèmes Gallimard, 1995.
  • Comptines coquines, Didier Jeunesse, 1995.
  • Motordu est le frère Noël, Gallimard, coll. Folio Cadet Bleu, 1996.
  • Motordu et son père Hoquet, Gallimard, 1997.
  • Encyclopefdie, Gallimard, 1997.
  • Le petit Motordu, Gallimard, coll. Folio Benjamin, 1997.
  • Motordu papa, Gallimard, coll. Folio Benjamin, 1997.
  • Au loup tordu !, Gallimard, 1997.
  • Moi j’ai horreur des gosses, Albin Michel jeunesse, 1998.
  • Feux de détresse, Havas Poche, 1998.
  • Il arrive qu’une cigogne..., Casterman, 1998.
  • Fablier de cuisine, Lo Païs, 1998 (poésie, cuisine).
  • Zappe la guerre, Rue du monde, 1998.
  • Motordu as à la télé, Gallimard, 1998.
  • Motordu et les petits hommes vers, Gallimard, 1998.
  • Motordu au pas, au trot, au gras dos Gallimard, 1999.
  • Motordu a pâle au ventre, Gallimard, 1999.
  • Motordu et le fantôme du chapeau, Gallimard, Folio Cadet Bleu, 1999.
  • Tétine Ier, Gallimard, 1999.
  • Au coiffeur Gallimard, 1999.
  • Poétic-tac, Lo Païs, 1994.
  • Le livre de nattes, Gallimard, Folio Cadet, 2000.
  • Motordu sur la Botte d’Azur, Gallimard, Foliot Cadet, 2000 (livre + cassette).
  • Motordu champignon olympique, Gallimard, 2000 (livre + cassette).
  • Les hommes rouges, Gallimard, 2000.
  • Les 20 ans de Motordu, Gallimard, 2000.
  • Une si jolie poupée, 2001.
  • Mon Père, mon théâtre de papier, Actes Sud Junior, 2002.
  • Mimile de l’Aqueduc, Actes Sud Junior, 2002.
  • Le bûcheron furibond, Gallimard jeunesse, 2003.
  • Liste générale de tous les enfants du monde entier, Rue du monde, 2003.
  • La caravelle d'El Aouina, Rue du monde, 2006.
  • Ma guerre de cent ans, Gallimard, 2014.
  • La petite princesse de Saint-Ex, Rue du monde, 2014.

Illustrateur[modifier | modifier le code]

Adaptations pour la scène[modifier | modifier le code]

Le Prince de Motordu a fait l'objet de plusieurs adaptations théâtrales en France, notamment au théâtre Charles Dullin au Grand Quevilly en 2011[1], au théâtre Michel Galabru en 2011[2] et aux Bouffes parisiens en 2012[3]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]