Pierre Dukan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Pierre Dukan, né en 1941 à Alger, est un ancien médecin nutritionniste français intervenant régulièrement dans les médias et sur Internet, notamment dans son site de coaching traduit en plusieurs langues mais aussi en tribune au HufftingtonPost ou en collaborations avec des grands sites féminins, medicaux ou senior (aufeminin.com, SeniorPlanet; Doctissimo...). Il est le créateur du régime Dukan, un régime amaigrissant et le Président du Conseil de surveillance du groupe Dukan.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

C'est au cours d'une consultation qu'un patient lui demande des conseils pour perdre du poids : « prescrivez moi le régime que vous voulez, mais sans enlever la viande[1]. » Pierre Dukan lui conseille alors de manger de la viande la moins grasse possible et de boire beaucoup d'eau. En 5 jours, son patient perd 5 kilos, les premières bases du régime sont alors fixées.

Pierre Dukan va alors se passionner pour la nutrition et la lutte contre l'obésité. Il suit une spécialisation en nutrition en 1970.

Il publie son premier livre Maigrir : l'arme absolue, mais sa méthode devient populaire suite à son ouvrage Je ne sais pas maigrir. Il est l’auteur de 19 ouvrages traduits en plusieurs langues. Axée sur la recherche d’un poids d’équilibre, sa méthode comprend 4 phases (deux pour mincir et deux pour stabiliser le poids obtenu). Elle repose sur la consommation à volonté de 100 aliments naturels et sur l’alternance entre consommation de protéines et de légumes[2]. Elle s’adresse aux personnes ayant plus de 7 à 8 kilos à perdre.

Son combat: lutter contre le fléau du surpoids[modifier | modifier le code]

Pierre Dukan considère le surpoids comme un des plus grands fléaux sanitaires actuels. Il crée l'association Riposte, Réaction Internationale de Prévention Obésité Surpoids Toutes Expertises, dont il est président.

Dans Le Huffington Post, il dénonce le rejet des régimes comme un effet de mode grave et dangereux pour les personnes en surpoids important, avec des risques de pathologie[3]. Les régimes amaigrissants ont notamment été critiqué en 2010 par un rapport[4] de l'Agence nationale pour la sécurité alimentaire qui conclut par le fait que faire un régime n'est pas anodin et doit se faire sous contrôle de son médecin.

En mars 2013, le docteur Alvaro Campillo Soto, médecin expert en matière de surpoids, publie « Toute la Vérité sur le régime Dukan », aux éditions J’ai Lu. L'auteur réfute à travers 50 questions-réponses les arguments allégués par les adversaires du régime Dukan, qu'il examine d'un point de vue scientifique. Il aborde les risques, les atouts et les conséquences de cette méthode diététique.

Radiation[modifier | modifier le code]

Le 19 avril 2012, à sa demande, il est retiré du tableau de l'Ordre des médecins[5]. Il le justifie par sa retraite et son souhait d'avoir les mains libres pour pouvoir s'exprimer mais aussi travailler dans l'entreprise qui développe des produits dérivés pour sa méthode. Cette radiation à sa demande n'éteint pas les deux procédures disciplinaires à son encontre qui se terminent par sa radiation définitive du conseil de l'Ordre, en date du 24 janvier 2014[6].

Volet judiciaire[modifier | modifier le code]

Affaire dite « du Médiator »[modifier | modifier le code]

En date du mardi 26 juillet 2011, le docteur Pierre Dukan, inventeur du régime du même nom, a été assigné devant le tribunal de Toulon dans le cadre de l'affaire dite « du Mediator ». Le nutritionniste, qui n'était pas présent à l'audience, aurait refusé de communiquer son dossier médical à une de ses patientes à laquelle il prescrivait le traitement comme coupe-faim et qui a développé une valvulopathie sévère, selon l'avocate de cette dernière.

Dans les faits, l'avocate de la plaignante, a pu établir qu'après plusieurs lettres recommandées envoyées à Pierre Dukan, lui demandant officiellement le dossier médical de sa cliente aux fins d'expertise, le praticien lui aurait juste envoyé un courrier la remerciant de « l'action qu'elle menait pour le bien de sa cliente ». Me Christine Ravaz, avocate qui assure la défense de la patiente, reproche au Dr Dukan de n'avoir ni informé ni soutenu sa patiente, et d'avoir refusé de lui fournir son dossier médical quand cette dernière, atteinte d'une valvulopathie aortique sévère, a voulu y avoir accès en vue d'une procédure judiciaire à l'encontre du laboratoire Servier.

Pierre Dukan se défend en affirmant avoir « manqué des informations nécessaires à la connaissance des risques ». Il a prescrit du Mediator comme coupe faim à une personne qui était en bonne santé et qui maintenant est atteinte d'une sévère valvulopathie aortique. Rendez-vous est pris pour un premier jugement le 26 septembre 2012.

Le 3 juillet 2013, la chambre disciplinaire de l'Ordre des médecins d'Île-de-France a prononcé à l'encontre du Dr Pierre Dukan une interdiction d'exercer la médecine pendant 8 jours et l'a condamné à verser à une patiente la somme de 6 000 euros pour « manquements aux règles déontologiques[7] ».

Affaire dite « régime Dukan »[modifier | modifier le code]

En date du 25 mars 2012, l'Ordre des Médecins a déposé deux plaintes contre Pierre Dukan. L'une émane de l'ordre départemental du lieu où exerce le médecin, l'autre plainte émanant de l'ordre national. Plusieurs rappels à l'ordre avaient déjà été signifiés au médecin, et notamment un courrier du début de l'année 2011 selon lequel l'Ordre des Médecins rappelait qu'« un médecin doit faire attention aux répercussions de ses propos auprès du public » et ajoutait qu'il était nécessaire de « se garder à cette occasion de toute attitude publicitaire soit personnelle, soit en faveur des organismes où il exerce ou auxquels il prête son concours. » À la suite de cette plainte, Pierre Dukan quittait la France pour une opportune tournée à l'étranger.[précision nécessaire] En date du 24 janvier 2014, le Conseil de l'Ordre a définitivement radié Pierre Dukan en rappelant dans son délibéré que la promotion commerciale d'un quelconque procédé ou méthode était interdite[6].

Polémique[modifier | modifier le code]

En 2012, le médecin a été pris dans une tournante, suite à sa proposition dans sa lettre ouverte au futur président de la République, il suggère d'instaurer une option « anti-obésité » au baccalauréat, où les étudiants gagneraient des points en restant dans une fourchette de poids normal entre la première et la terminale. Pierre Dukan n'aurait ainsi pas tenu compte des répercussions sur les jeunes filles déjà en surpoids ou à tendance anorexique. Le Conseil national de l'ordre avait alors tenu à l'encontre du médecin un discours de mise en garde. Pierre Dukan s’est, depuis, excusé pour ces propos, notamment dans une émission de Maitena Biraben diffusée sur Canal+. Lors de son délibéré du 25 octobre 2013, le Conseil de l'Ordre a précisé que l'un des deux motifs de la radiation du médecin était justement sa prise de position lors de cette polémique.

Publications[modifier | modifier le code]

  • L'après maigrir - Belfond, 1985
  • Je ne sais pas maigrir, Flammarion, 2002
  • Les hommes préfèrent les rondes, Le Cherche midi, 2003
  • Mon secret minceur et santé, J'ai lu, septembre 2009
  • La Patisserie Dukan, J'ai lu, septembre avril 2010
  • Les Recettes Dukan, J'ai lu avril 2010
  • La Méthode Dukan illustrée, Flammarion, avril 2010
  • Je ne sais pas maigrir, J'ai lu, mars 2011
  • Le Guide nutritionnel des aliments santé et minceur, Le Cherche midi, avril 2011
  • L'Intégrale des recettes illustrées Dukan pour réussir la méthode, Flammarion, mai 2011
  • Lettre ouverte au futur président de la République, Le Cherche midi, janvier 2012
  • La nouvelle méthode Dukan illustrée, Flammarion, mars 2012
  • 60 jours avec moi, objectif moins 10 kg, J’ai Lu, mars 2013

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]