Pierre Duchesne (homme politique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pierre Duchesne.
Pierre Duchesne
Pierre Duchesne en 2012
Pierre Duchesne en 2012
Fonctions
Député de Borduas
4 septembre 20127 avril 2014
Prédécesseur Pierre Curzi
Successeur Simon Jolin-Barrette
Ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche, de la Science et de la Technologie
19 septembre 201223 avril 2014
Gouvernement Gouvernement Pauline Marois
Prédécesseur Nouveau poste
Successeur Yves Bolduc (Enseignement supérieur, Recherche et Science)
Biographie
Date de naissance 27 août 1964 (50 ans)
Lieu de naissance Jonquière, Québec (Canada)
Parti politique Parti québécois
Diplômé de Université Laval
Profession Journaliste

Pierre Duchesne (né le 27 août 1964 à Jonquière - ) est un journaliste, écrivain et homme politique québécois. Successivement journaliste à la radio et à la télévision de la Société Radio-Canada, il a écrit une imposante biographie de l'ancien premier ministre du Québec, Jacques Parizeau. Élu député de Borduas à l'Assemblée nationale du Québec lors de l'élection générale du 4 septembre 2012 sous la bannière du Parti québécois, il est nommé ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche, de la Science et de la Technologie dans le gouvernement de Pauline Marois. Il est défait lors de l'élection de 2014 par Simon Jolin-Barrette de la Coalition Avenir Québec.

Biographie[modifier | modifier le code]

De 2005 à 2012, il est correspondant de Radio-Canada à Québec, où il couvre la politique québécoise. En février 2012, les réseaux sociaux se sont enflammés à l'annonce à laquelle Radio-Canada décidait de le retirer de la colline parlementaire en tant qu'analyste.

Il quitte Radio-Canada en juin 2012[1] et se présente aux élections générales dans Borduas pour le Parti québécois[2].

Le 4 septembre 2012, il est élu député de Borduas avec 39,41 % des voix contre 33,95 % pour sa principale adversaire, la caquiste Emmanuelle Géhin[3]. Le 19 septembre 2012 il est nommé ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche, de la Science et de la Technologie et ministre responsable de la région du Centre-du-Québec. Après la tenue du Sommet sur l'enseignement supérieur de février 2013, il annonce en mai 2013 une hausse des frais de scolarité plus modeste que celle décidée par le gouvernement libéral précédent et qui avait mené aux perturbations étudiantes de 2012[4].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Prix et récompense[modifier | modifier le code]

  • 1998 : Prix du journalisme John Humphrey d'Amnistie internationale
  • 1999 : Prix du journalisme John Humphrey d'Amnistie internationale
  • 2002 : bourse Michener-Deacon
  • 2004 : Prix Richard-Arès

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]