Pierre Didot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Didot.

Pierre Didot, (1760-1853), imprimeur français

Fils aîné de François-Ambroise Didot, il lui succéda comme imprimeur en 1789 et continua l'impression de volumes de qualité dont les caractères étaient gravés par son frère Firmin Didot.

Suite au décret du 29 septembre 1790, Pierre Didot fut chargé de l'impression des deuxièmes séries et suivantes des assignats, au détriment de l'Imprimerie royale dirigée par Anisson-Dupéron[1].

Il mérita que ses presses fussent placées au Louvre comme récompense nationale, et donna la magnifique collection in-fol. dite du Louvre, où l'on admire, entre autres ouvrages, le Virgile, in-fol. (1798), l'Horace, in-f. (1799), le Racine, 3 v. in-f., avec gravures d'après les plus grands maîtres (1801-1805), et le La Fontaine.

Son fils, Jules Didot lui succéda.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Détails techniques rapportés par Jeanne Veyrin-Forrer, Rapport sur les conférences des années 1987-1988, Livret 5, Paris, École pratique des hautes-études, 1994, p. 99-100.
  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.