Pierre Déom

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Pierre Déom (1949-) est un enseignant et naturaliste français, inventeur, rédacteur, dessinateur et principal artisan du journal de vulgarisation scientifique sur la nature La Hulotte.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né en 1949 à Pouru-aux-Bois (département des Ardennes) et diplômé de l'école normale de Charleville-Mézières en 1968[1], Pierre Déom se passionne pour la nature et la faune des Ardennes à travers les livres, l'ouvrage ayant déclenché cette passion étant un roman, Raboliot, de Maurice Genevoix[2],[3], puis par l'initiation au baguage des oiseaux[4]. La rencontre avec un vieil instituteur de Sedan sera également décisive dans sa décision de se consacrer à la description de la faune des Ardennes[5]. Instituteur à La Moncelle, en bordure des forêts, il crée le journal La Hulotte pour un club de protection de la nature.

Il quitte l'enseignement quelques mois après la parution du premier numéro de La Hulotte.

Son travail combine de l'observation, mais aussi de longues études sur la base de la documentation et un travail original de mise en forme de l'information, ludique, poétique. Après avoir fait appel à quelques amis, en particulier pour dessiner la hulotte de son premier numéro, il s'est mis lui-même au dessin en y consacrant beaucoup de temps[4],[6]

Installé dans la commune de Boult-aux-Bois[5] , il se présente toujours comme un instituteur même s'il ne l'est plus depuis longtemps et reste attelé à son travail. « Quand on fréquente des insectes qui ne vivent que trois jours, des araignées qui meurent dès qu'elles ont pondu, on est beaucoup plus détaché »[4].

La Hulotte [modifier | modifier le code]

La Hulotte magazine apériodique, est édité depuis janvier 1972. À l'origine, La Hulotte (du moins les cinq premiers numéros) est le bulletin de liaison des Clubs CPN des Ardennes. Devant le succès inattendu et grandissant des premiers numéros, Pierre Déom choisit assez rapidement de se consacrer entièrement à la conception de son journal, qui devient une revue à part entière dès le numéro 6. Rapidement aussi, La Hulotte devient une entreprise, les éditions Passerage SA, et Christine Déom en est la directrice.

En 2013, La Hulotte, c'est :

  • 100 numéros publiés[7]
  • 150 000 abonnés
  • une équipe d'une petite dizaine de salariés [8],
  • dont un rédacteur quasi-unique, Pierre Déom[9].

Un numéro de La Hulotte, cela représente pour Pierre Déom en moyenne mille heures de travail réparties entre : recherches documentaires, rencontres d'experts, illustrations, scénario, rédaction, mise en pages, etc.

La revue utilise la bande dessinée, le reportage et l'interview, avec un personnage de reporter au chapeau pointu, Adrien Desfossés, dont la silhouette ronde n'évoque pas au premier regard celle de Pierre Déom.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Marie-Noelle Craissati, « La Hulotte de Pierre Déom », dans Balades dans les Ardennes, sur les pas des écrivains, Éditions Alexandrines,‎ 2004 (ISBN 2912319315), p. 41-47.

Articles de journaux[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]