Pierre Cossette

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Pierre Cossette

Nom de naissance Pierre Maurice Joseph Cossette
Naissance 15 décembre 1923
Salaberry-de-Valleyfield, Québec
Décès 11 septembre 2009 (à 85 ans)
Montréal, Québec
Profession producteur de télévision
Formation
Distinctions
Descendants

Pierre Cossette, né le 15 décembre 1923 à Salaberry-de-Valleyfield au Québec et mort le 11 septembre 2009 à Montréal, est un producteur canadien de télévision et de théâtre.

Il débute dans le show business en tant qu'agent artistique, puis cofonde le label Dunhill Records (en). Entre 1971 et 2005, Cossette est le producteur exécutif de la soirée des Grammy Awards, retransmise en direct à la télévision. Il produit également des spectacles à Broadway. Il reçoit un Grammy Trustees Award (en) en 1995 et un Latin Grammys Trustees Award en 2005. Une étoile lui est attribuée sur le Walk of Fame d'Hollywood et sur l'allée des célébrités canadiennes.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et formation[modifier | modifier le code]

Pierre Cossette naît en 1923 à Valleyfield au Québec. Durant son enfance, sa famille émigre aux États-Unis. Ils s'établissent à Altadena dans le comté de Los Angeles. Cossette s'engage dans l'armée américaine durant la Seconde Guerre mondiale et sert dans un bataillon du génie. Il étudie le journalisme à l'université de Californie du Sud grâce au G.I. Bill, une loi permettant aux soldats démobilisés de financer leurs études[1],[2]. Cossette dirige Campus Magazine, une publication indépendante distribuée dans les universités américaines. Pour la financer, il organise des soirées dans lesquelles se produisent des artistes reconnus comme Bing Crosby et George Burns[1],[3].

Agent artistique[modifier | modifier le code]

Après avoir obtenu son diplôme en 1949, il est recruté par MCA et débute sa carrière en tant qu'agent artistique. Il représente des artistes comme Frank Sinatra et Ann-Margret et leur trouve des engagements dans les casinos de Las Vegas. Il devient l'agent des chanteurs Andy Williams et Vic Damone[1]. En 1964, Cossette fait partie des cofondateurs du label Dunhill Records (en), présidé par Lou Adler[2],[4].

Producteur de télévision[modifier | modifier le code]

Pierre Cossette est également producteur de télévision. En 1970, il persuade les responsables de la National Academy of Recording Arts and Sciences (NARAS) de diffuser la cérémonie annuelle des Grammy Awards en direct à la télévision, à l'exemple des Oscars du cinéma. La cérémonie est retransmise à partir de 1971 par ABC, puis CBS. Pierre Cossette est le producteur exécutif du programme jusqu'en 2005[2],[5]. Son fils John Cossette (en) et Ken Ehrlich (en) lui succèdent[6].

Pierre Cossette a produit d'autres émissions de télévision, entre autres The Glen Campbell Music Show (en) et The Andy Williams Show (en), ainsi que des émissions spéciales, comme celle consacrée à la première du spectacle de la chanteuse Céline Dion au Cæsars Palace, diffusée sur CBS en 2002[3].

Broadway[modifier | modifier le code]

Durant les années 1990, Cossette produit des spectacles donnés à Broadway, notamment The Will Rogers Follies (en)[7],[8], The Scarlet Pimpernel (en) et The Civil War (en)[9]. En 1991, The Will Rogers Follies est récompensé par plusieurs Tony Awards, dont celui de la meilleure comédie musicale[10].

Autres activités[modifier | modifier le code]

En 2003, ECW Press publie l'autobiographie du producteur, intitulée Another Day in Showbiz: One Producer’s Journey[11].

Hommages et récompenses[modifier | modifier le code]

Façade du Grammy Museum de Los Angeles.

En 1995, la Recording Academy lui décerne un Grammy Trustees Award (en). Un Latin Grammys Trustees Award lui est attribué en 2005, après qu'il a participé à la création des Latin Grammy Awards en 2000[7].

Le bâtiment qui abrite le Grammy Museum, ouvert en 2008 à Los Angeles, porte le nom de Pierre Cossette Center. Une section du musée est consacrée au producteur[4],[7]. Une étoile lui est attribuée sur le Walk of Fame d'Hollywood[6] et sur l'allée des célébrités canadiennes[10].

Ouvrage[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) Ben Sisario, « Pierre Cossette, Who Brought Grammys to TV, Dies at 85 », The New York Times,‎ 12 septembre 2009
  2. a, b et c (en) Randy Lewis, « Pierre Cossette dies at 85; 'father' of the Grammy Awards telecast », Los Angeles Times,‎ 12 septembre 2009
  3. a et b Marion Piekarec, « Pierre Cossette - Success story d'un Québécois d'Hollywood », Le Devoir,‎ 19 avril 2003
  4. a et b « Le producteur Pierre Cossette à l'honneur », Société Radio-Canada,‎ 8 février 2009
  5. (en) Craig Rosen, « Early Memories: The Grammy Awards », Billboard,‎ 8 février 2008
  6. a et b (en) Randy Lewis, « A Grammy man's swan song », Los Angeles Times,‎ 12 février 2005
  7. a, b et c (en) Christopher Morris, « Grammys producer Pierre Cossette dies », Variety,‎ 11 septembre 2009
  8. (en) Nick Patch, « Pierre Cossette, creator of modern Grammys, dies », La Presse canadienne,‎ 12 septembre 2009
  9. (en) Alex Ben Block, « Grammy Guru Pierre Cossette Dies », Billboard,‎ 12 septembre 2009
  10. a et b (en) Jim Slotek, « Walk of Fame inductee: Pierre Cossette », Toronto Sun,‎ 30 mai 2005
  11. (en) Rome Neal, « 'Father Of The Grammys' », CBS News,‎ 21 février 2003

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :