Pierre Contant d'Ivry

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Contant.

Pierre Contant d'Ivry est un architecte et décorateur français né à Ivry-sur-Seine le 11 mai 1698 et mort à Paris le 1er octobre 1777.

Biographie[modifier | modifier le code]

Architecte du Roi, Pierre Contant d'Ivry (ou Constant d'Ivry) travailla essentiellement pour la Couronne et pour des clients de haut rang. Il eut le titre d’architecte du prince de Conti entre 1737 et 1749[1] avant de devenir, en 1750, architecte du duc d'Orléans. Pour Louis Philippe d'Orléans (1725-1785), il transforma le Palais-Royal en 1754. Le bâtiment, très admiré, fut publié par Diderot et d'Alembert dans l'Encyclopédie dès 1762. Il entre dès 1728 à l'Académie royale d'architecture.

En 1757, il donna un projet pour la nouvelle église de la Madeleine, inspiré du projet de Jacques-Germain Soufflot pour l'église Sainte-Geneviève, dont la première pierre fut posée par Louis XV en 1763 et qui fut formellement approuvé l'année suivante. Mais la mort de l'architecte en 1777, alors que seules les fondations avaient été creusées, conduisit à modifier complètement le parti initial.

Son œuvre est un trait d'union entre le rocaille et le néoclassicisme. Elle était extrêmement admirée par ses contemporains. Bachaumont le qualifie d'« architecte très entendu et très élégant connu par les belles choses qu'il a faites à Bizy pour le maréchal de Belle-Isle »[2]. Bonnet le juge en 1752 « l'architecte le plus en vogue »[3].

Principales réalisations[modifier | modifier le code]

Bâtiments[modifier | modifier le code]

Les écuries du château de Bizy à Vernon, œuvre de Contant d'Ivry

Jardins[modifier | modifier le code]

Mobilier[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Frank Joachim Kretzschmar, < Pierre Contant d'Ivry - Ein Beitrag zur französischen Architektur des 18. Jahrhunderts >, Diss. Köln 1981, 365 S.
  • Jean-Louis Baritou, Chevotet, Contant, Chaussard, Paris, Délégation à l'Action Artistique de la Ville de Paris, La Manufacture, 1987, ISBN 2-904638-98-9
  • Frédéric Dassas, « Les Résidences du Prince de Conti », mémoire de maîtrise d’histoire de l’art sous la direction d’Antoine Schnapper, Paris IV-Sorbonne, 1995.
  • Gabrielle Joudiou, « L’Architecte Contant d’Ivry à L’Isle-Adam et à Stors », in Les Trésors des Princes de Bourbon Conti, Éditions Somogy, mai 2000, p. 107-111.
  • Gabrielle Joudiou, « L’art des jardins chez Contant d’Ivry » in Annales du Centre Ledoux, t. II, 1998.
  • Gabrielle Joudiou, « Contant d’Ivry et les jardins classiques au XVIIIe siècle » in Jardins du Val-d’Oise, 1993.
  • Gabrielle Joudiou, « Pierre Contant d’Ivry » in Un cabinet d’architectes au siècle des Lumières, sous la direction de J.L. Baritou et D. Foussard, La Martinière, Paris, 1987, p. 86-181.
  • Elyne Olivier-Valengin, « Le château des princes de Bourbon Conti à L’Isle-Adam », in Les Trésors des Princes de Bourbon Conti, Éditions Somogy, p. 112-123.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. date à laquelle il est remplacé par Jean-Baptiste Courtonne
  2. Bibliothèque de l'Arsenal, portefeuille de Bachaumont, ms. 4041 fol. 432, cité par : Gabrielle Joudiou, « L'architecte Contant d'Ivry à L'Isle-Adam et Stors », in : Les Trésors des princes de Bourbon-Conti, Paris, Somogy éditions d'art et L'Isle-Adam, musée d'art et d'histoire Louis-Senlecq, 2000, p. 108
  3. ASP (Parme), lettre de Bonnet du 17 février 1752, cité par : Gabrielle Joudiou, art. cit., p. 108