Pierre Charles L'Enfant

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pierre L'Enfant.

Pierre Charles L'Enfant

Description de cette image, également commentée ci-après

Pierre Charles L'Enfant

Naissance
Paris (France)
Décès
Chillum (Maryland) (Drapeau des États-Unis États-Unis)
Nationalité France Française
Champs Ingénierie, architecture
Institutions Académie royale de peinture et de sculpture
Renommé pour Palais fédéral de New York ; Ville de Washington

Pierre Charles L'Enfant, né le à Paris et mort le à Chillum (Maryland), est un ingénieur civil et architecte franco-américain. Il a élaboré les plans de la capitale des États-Unis d'Amérique, Federal City, aujourd'hui connue sous le nom de Washington, DC.

Biographie[modifier | modifier le code]

Troisième enfant du peintre Pierre Lenfant et de Marie Charlotte Luillier, Pierre Charles L'Enfant est né le à Paris et il est baptisé le même jour en l'église Saint-Hippolyte[1], paroisse située alors au Faubourg Saint-Marcel dans la rue Saint-Hippolyte[2].

Pierre Charles L'Enfant débarque dans les colonies américaines comme ingénieur militaire avec le général La Fayette et s'identifie très vite à l'Amérique, adoptant le nom de Peter. Blessé au siège de Savannah en 1779, il s'en remet et sert alors sous le commandement du général Washington lors de la guerre d'indépendance américaine ou il avait dans l'armée américaine le grade de Major.

Après la guerre, il acquiert une certaine renommée comme architecte après avoir conçu le Federal Hall à New York. Peu de temps après, il participe à un concours pour construire la Federal City sur les rives du Potomac et le gagne. Le projet est lancé en 1791.

Tombeau de Pierre Charles L'Enfant par William Welles Bosworth situé au cimetière national d'Arlington

Du fait de son caractère irascible, les plans de L'Enfant pour la Federal City ne sont que partiellement exécutés de son vivant. Le projet lui est retiré et, par colère, il emporte ses plans avec lui. Cependant, ces derniers sont en grande partie reconstitués de mémoire par Benjamin Banneker, un mathématicien travaillant avec les géomètres Andrew et Joseph Ellicott. À cause de sa réaction, il tombe en disgrâce et ne sera jamais payé, passant une grande partie du reste de sa vie à essayer d'obtenir du Congrès des dizaines de milliers de dollars en rémunération de son travail. Après un certain nombre d'années, le Congrès lui versera finalement une petite somme, qui ira dans sa quasi-totalité à ses créanciers. On lui offre un poste de professeur de génie civil à West Point en 1812 mais il le refuse. L'Enfant meurt dans la pauvreté, ne laissant derrière lui que trois montres, trois boussoles, des livres, des cartes et des instruments géodésiques, d'une valeur totale estimée à environ quarante-six dollars[3]. Il est enterré dans la ferme d'un ami à Prince George's County (Maryland).

En 1901, la commission McMillan redécouvre ses plans et les utilise comme pierre angulaire de son rapport de 1902 pour élaborer le National Mall de Washington. Sa nation adoptive reconnaissant finalement son génie, en 1909 sa dépouille est exposée dans la rotonde du Capitole puis transférée au cimetière d'Arlington. Privilège réservé d'habitude aux hommes politiques et aux soldats, il est la première personnalité ne faisant pas partie du gouvernement à recevoir un tel hommage. Il faudra attendre près d'un siècle pour voir une seconde personne recevoir ce privilège lors des funérailles de Rosa Parks, la militante pour les droits civiques en 2005.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Fiches de l'État civil reconstitué de Paris (1754), Archives de Paris.
  2. http://www.patrimoine-histoire.fr/Patrimoine/Paris/Paris-Saint-Hippolyte.htm
  3. Jusserand.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

sources : acte de naissance à Paris - AD 75