Pierre Barthès

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Pierre Barthes)
Aller à : navigation, rechercher
Pierre Barthès
Carrière professionnelle
1959-1965 (Amateur) – 1966-1970 (Pro sous contrat) - déc. 1970 (Pro Indépendant)
Nationalité Drapeau de la France France
Naissance 13 septembre 1941 (73 ans)
Drapeau : France Béziers
Taille / poids 185 cm / 83 kg[1]
Prise de raquette Droitier, revers à une main
Gains en tournois 8 040 $
Palmarès
En simple
Titres 8
Finales perdues 6
Meilleur classement 57e (01/05/1974)
En double
Titres 7
Finales perdues 4
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple 1/8 1/4 1/8 1/8
Double 1/2 1/8 1/8 V(1)
Mixte 1/4 1/32 1/32 1/16

Pierre Barthès, né le 13 septembre 1941 à Béziers, est un joueur français de tennis amateur, professionnel sous contrat et professionnel indépendant des années 1950 aux années 1970, vainqueur de l'US open 1970 en double avec Nikola Pilic et de huit titres en simple messieurs de 1962 à 1971.

Joueur amateur : 1959-1965[modifier | modifier le code]

Il débute sa carrière de joueur de tennis dans les rangs amateurs à la fin des années 1950. Il réalise l'une de ses premières grandes performances en accédant à la finale de la Coupe Albert-Canet au Tennis Club de Paris en décembre 1960. En demi-finale, il bat le joueur tunisien Mustapha Belkhodja, au cours d'un long combat en cinq sets de soixante-dix jeux, au score de 6-3, 19-17, 1-6, 2-6, 6-4[2]. En finale, Barthès s'incline face à son aîné Jean-Noël Grinda en trois sets[2].

En 1962, il remporte début juillet au Havre l'un de ses premiers titres sur le circuit amateur[3] et plus tard dans la saison, le 2 septembre, il gagne le Championnat Militaire sur la terre battue de Roland Garros face à Christian Duxin[4].

Durant les années suivantes, il réalise des performances de premier plan international au cours des saisons 1964-1965. Il s'impose notamment dans les importants tournois internationaux tels que ceux du Caire en 1964 face au redoutable joueur de terre battue l'Hongrois Istvan Gulyas, de Caracas en 1965 face à un autre grand joueur de terre battue, le futur numéro un mondial amateur 1966, l'Espagnol Manuel Santana ainsi qu'à Istanbul en 1965 face à l'un des meilleurs joueurs au monde, le Sud-africain Cliff Drysdale. Cependant, il s'incline en finales d'Auckland devant, le champion australien et numéro un mondial, Roy Emerson et des Internationaux de Paris, joués alors sur les courts du stade Roland Garros, devant le Sud-africain Bob Hewitt, les deux en 1965.

Ses titres et ses finales sur la scène internationale lui amènent l'intérêt des promoteurs du circuit professionnel dissident du circuit amateur. Les grands joueurs et responsables du circuit pro, Frank Sedgman et Tony Trabert, sollicitent à la fin de l'année 1965 le natif de Béziers pour rejoindre Rod Laver, Ken Rosewall ou Pancho Gonzales sur leur circuit, avec la signature d'un contrat professionnel de soixante mille dollars à la clef pendant trois ans[5] .

Professionnel sous contrat : fin 1965-fin 1970[modifier | modifier le code]

Pierre Barthès devient officiellement professionnel en signant son contrat le 6 décembre 1965[6]. Il commence sa carrière professionnelle à Adélaïde en Australie en janvier 1966, aux côtés de Lew Hoad, Rod Laver ou Ken Rosewall, lors de la tournée professionnelle habituelle de début d'année dans cette partie du monde. Le Biterrois créé la première surprise de l'année en s'adjugeant le match face au champion australien Rod Laver en trois sets, 2-6, 6-3, 6-4, dès son deuxième match parmi les pros[5].

Le 8 octobre 1967, il remporte son premier titre professionnel à Marseille au Stade Vallier en trois sets serrés contre le champion de Roland Garros 1965, l'Australien Fred Stolle[7].

Lors de sa carrière professionnelle, il connaît l'un de ses plus grands matchs auprès de l'Espagnol Andrés Gimeno en double du tournoi de Newport Casino en juillet 1966. L'équipe européenne bat la légendaire paire australienne, Lew Hoad et Ken Rosewall, au score de 31-30, score sous le format appelé le Van Alen Simplified Scoring System, tout en sauvant quatre balles de match au cours de cette grande partie[8].

En janvier 1968, David F. Dixon de la Nouvelle-Orléans, le président de la World Championship of Tennis Inc., Albert G. Hill jr. de Dallas, le vice-président, et Lamar Hunt de Dallas, secrétaire-trésorier et financier, composent un nouveau groupe nommé les « Handsome Eight », signifiant en français « Les huit beaux gosses ». Un groupe de joueurs professionnels, nouveaux et anciens, qui sont :

Dixon, Hill jr et Hunt ont l'ambition de créer le plus grand événement sportif de la fin des années 1960 et de révolutionner le tennis avec un circuit exclusivement réservé à leurs huit joueurs avec trente-huit tournois sur le sol américain, en indoor sur une surface ultra-rapide en gazon synthétique, sur une période de quarante semaines[9]. Durant les premières semaines de compétition, le Français est mécontent d'un public trop tapageur et bruyant, empêchant notamment à Roger Taylor et à lui de rester concentrés durant toute une partie[10]. Excellent serveur, reconnu pour la qualité de sa seconde balle de service, d'une rare puissance et de précision[11], son jeu de fond de court ne lui permet pas d'affronter à arme égale les grands attaquants de son groupe. La surface ultra-rapide des tournois indoors WCT ne favorise pas les échanges de fond de court et l'expression du propre jeu du Français[12].

Le 30 mai 1968, Barthès est classé avant dernier du groupe dans cette première partie de la saison WCT, il ne remporte que quatorze matchs pour vingt et une défaites avec un total de douze points[13]. Toutefois, le Biterrois se qualifie plusieurs fois en demi-finale comme à Los Altos, à Bakersfield ou à Buffalo avec des victoires notables sur Roger Taylor à St. Louis, sur Cliff Drysdale à Miami ou sur John Newcombe et Butch Buchholz à Houston à la mi-février 1968[14]. Il remporte un titre en double avec Dennis Ralston à Evansville le 21 avril 1968.

Après plusieurs annulations d'épreuves WCT en mars et avril en raison de pertes financières, Pierre Barthès joue son premier match de l'ère open le 3 mai 1968 au tournoi WCT de St. Paul-Minneapolis. Il s'incline au premier tour face au futur finaliste, l'Australien John Newcombe.

Il brille en double, remportant sept tournois dont l'US Open 1970 sur le gazon de Forest Hills à New York, auprès du Yougoslave Nikola Pilić. La paire européenne bat en finale la redoutable équipe australienne composée de Roy Emerson et Rod Laver en quatre sets : 6-3, 7-6, 4-6, 7-6.

Professionnel indépendant : dès fin 1970[modifier | modifier le code]

À la fin de l'année 1970 après cinq années de professionnalisme, son contrat à la WCT n'est pas renouvelé. Suite à cette fin de contrat, il réintègre la Fédération Française de Lawn Tennis (FFLT) ainsi que l'équipe de France de Coupe Davis, acquérant le statut de joueur professionnel indépendant.

En Coupe Davis, Barthès est sélectionné une première fois en tant qu'amateur de 1964 à 1965, puis à son retour au sein de la FFLT de 1971 à 1974. Il joue uniquement dans le groupe Europe et il présente un bilan de quatorze victoires pour treize défaites. Il devient aussi le capitaine de l'équipe de France lors de la Coupe du Roi à Copenhague en décembre 1970, avec une victoire finale de la France avec Georges Goven, Jean-Baptiste Chanfreau et Wanaro N'Godrella dans cette compétition[15].

Pierre Barthès participe au Masters de Paris en 1971 qui réunit en fin d'année les meilleurs joueurs du monde au classement Grand Prix, classement sous l'égide de la FILT ouvert aux professionnels comme aux amateurs et aux professionnels indépendants. Le Masters est sous la forme d'un championnat de poule, il se classe 4e avec trois victoires pour trois défaites dont un forfait. Il bat Jan Kodeš, Željko Franulović et Clark Graebner. Au classement Grand Prix de fin d'année, Pierre Barthès est classé 7e en 1971.

Dans l'ère Open il remporte deux titres, non comptabilisés par l'ATP, le titre de Grenoble Pro lors de sa première édition le 7 novembre 1970 en tant que professionnel sous contrat. Il bat successivement Rod Laver en demi-finale et Andrés Gimeno en finale et deux tie-breaks. Le 21 février 1971, Barthès remporte en tant que professionnel indépendant le titre des Internationaux de France sur court couvert disputés à Lyon face au joueur autrichien Peter Pokorny[16],[17].

Son meilleur classement ATP fut une 57e place mondiale en 1974 et une place de no 1 français en 1972.

L'après tennis[modifier | modifier le code]

En 1972 , Il est par la suite devenu professeur de tennis et a créé deux club de tennis, au Cap d'Agde, repris par la ville en 1994, et à Val Thorens en 1981.

De 1987 à 1992, il est la figure de proue du thé Lipton en raison des publicités diffusées à la télévision[18] et gagne en notoriété auprès du grand public non initié au tennis. Il est aujourd'hui vice-président d’Havas Sport.

Grands matchs - Grands joueurs : 1963-1974[modifier | modifier le code]

Il a affronté durant sa carrière de nombreux joueurs d'envergure internationale, de Jaroslav Drobny à Ilie Năstase et Stan Smith en passant par Pancho Segura, Rod Laver, Ken Rosewall, John Newcombe, des anciens aux futurs grands joueurs qu'il a battus au moins une fois.

Amateur :

Professionnel sous contrat :

Ere Open :

Dont parmi les meilleurs joueurs au classement ATP : début du classement en août 1973

Palmarès[modifier | modifier le code]

Titre en simple (8)[modifier | modifier le code]

Finales en simple (6)[modifier | modifier le code]

Titres en double (7)[modifier | modifier le code]

Finales en double (4)[modifier | modifier le code]

Parcours dans les tournois du Grand Chelem[modifier | modifier le code]

En simple[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Roland-Garros Wimbledon US Open
1962 1er tour (1/64) Drapeau : États-Unis F. Froehling
1963 3e tour (1/16) Drapeau : Royaume-Uni W. Knight 1er tour (1/64) Drapeau : États-Unis R. McKenzie 3e tour (1/16) Drapeau : Royaume-Uni R. Taylor
1964 1/8 de finale Drapeau : Italie N. Pietrangeli 1/8 de finale Drapeau : Afrique du Sud A. Segal
1965 1/8 de finale Drapeau : Australie B. Bowrey 1/4 de finale Drapeau : Australie R. Emerson 2e tour (1/32) Drapeau : États-Unis du Brésil T. Koch 1/8 de finale Drapeau : Australie R. Emerson
1966
1967
1968 2e tour (1/32) Drapeau : URSS V. Korotkov 3e tour (1/16) Drapeau : Pays-Bas T. Okker
1969 2e tour (1/16) Drapeau : États-Unis P. Gonzales 2e tour (1/32) Drapeau : Pays-Bas T. Okker 2e tour (1/32) Drapeau : République socialiste de Roumanie I. Năstase 3e tour (1/16) Drapeau : Australie J. Newcombe
1970 1er tour (1/64) Drapeau : Espagne A. Gimeno 3e tour (1/16) Drapeau : États-Unis C. Richey
1971 1/8 de finale Drapeau : République fédérative socialiste de Yougoslavie Ž. Franulović 3e tour (1/16) Drapeau : Nouvelle-Zélande O. Parun 2e tour (1/32) Drapeau : Tchécoslovaquie J. Kodeš
1972 1/8 de finale Drapeau : URSS A. Metreveli 1/8 de finale Drapeau : Australie C. Dibley
1973 2e tour (1/32) Drapeau : Suède B. Borg 2e tour (1/32) Drapeau : États-Unis B. Gottfried
1974 3e tour (1/16) Drapeau : Nouvelle-Zélande O. Parun 1er tour (1/64) Drapeau : République populaire de Hongrie S. Baranyi
1975 2e tour (1/32) Drapeau : États-Unis R. Tanner
1976 1er tour (1/64) Drapeau : Autriche H. Kary
  • À droite du résultat se trouve le nom de l'ultime adversaire.

En double[modifier | modifier le code]

Parcours à partir de 1968.

Année Open d'Australie Roland-Garros Wimbledon US Open Open d'Australie
1968 2e tour (1/16)
Drapeau : République fédérative socialiste de Yougoslavie N. Pilić
Drapeau : États-Unis A. Ashe
Drapeau : États-Unis C. Pasarell
1/8 de finale
Drapeau : République fédérative socialiste de Yougoslavie N. Pilić
Drapeau : États-Unis A. Ashe
Drapeau : Espagne A. Gimeno
n.o.
1969 1er tour (1/16)
Drapeau : États-Unis Buchholz
Drapeau : Australie M. Anderson
Drapeau : Royaume-Uni R. Taylor
1/8 de finale
Drapeau : République fédérative socialiste de Yougoslavie N. Pilić
Drapeau : Afrique du Sud B. Hewitt
Drapeau : Afrique du Sud F. McMillan
2e tour (1/16)
Drapeau : République fédérative socialiste de Yougoslavie N. Pilić
Drapeau : Australie B. Bowrey
Drapeau : Australie R. Ruffels
2e tour (1/16)
Drapeau : République fédérative socialiste de Yougoslavie N. Pilić
Drapeau : Australie K. Rosewall
Drapeau : Australie F. Stolle
n.o.
1970 1/8 de finale
Drapeau : République fédérative socialiste de Yougoslavie N. Pilić
Drapeau : Australie K. Rosewall
Drapeau : Australie F. Stolle
Victoire
Drapeau : République fédérative socialiste de Yougoslavie N. Pilić
Drapeau : Australie R. Emerson
Drapeau : Australie R. Laver
n.o.
1971 1/8 de finale
Drapeau : France Chanfreau
Drapeau : États-Unis T. Gorman
Drapeau : États-Unis S. Smith
2e tour (1/16)
Drapeau : France Chanfreau
Drapeau : Australie R. Emerson
Drapeau : Australie R. Laver
2e tour (1/16)
Drapeau : France G. Goven
Drapeau : Australie B. Bowrey
Drapeau : États-Unis L. Davidson
n.o.
1972 2e tour (1/16)
Drapeau : France N'Godrella
Drapeau : États-Unis J. Connors
Drapeau : États-Unis T. Gorman
1/8 de finale
Drapeau : Espagne A. Gimeno
Drapeau : Chili P. Cornejo
Drapeau : Chili J. Fillol
n.o.
1973 2e tour (1/16)
Drapeau : France F. Jauffret
Drapeau : Colombie I. Molina
Drapeau : Colombie J. Velasco
n.o.
1974 1/8 de finale
Drapeau : France F. Jauffret
Drapeau : Espagne J. Gisbert
Drapeau : République socialiste de Roumanie I. Năstase
1er tour (1/32)
Drapeau : France F. Jauffret
Drapeau : République fédérale d'Allemagne Fassbender
Drapeau : République fédérale d'Allemagne K. Meiler
n.o.
1975 n.o.
1976 1er tour (1/32)
Drapeau : France D. Naegelen
Drapeau : États-Unis S. Krulevitz
Drapeau : États-Unis S. Turner
n.o.
1977 2e tour (1/16)
Drapeau : France D. Naegelen
Drapeau : République fédérative socialiste de Yougoslavie Franulović
Drapeau : République fédérative socialiste de Yougoslavie N. Pilić
1978 n.o. 1er tour (1/32)
Drapeau : France D. Naegelen
Drapeau : République fédérale d'Allemagne Fassbender
Drapeau : République fédérale d'Allemagne K. Meiler
1979 n.o.
1980 n.o. 1/8 de finale
Drapeau : France F. Jauffret
Drapeau : Suisse Günthardt
Drapeau : Tchécoslovaquie P. Složil
  • En dessous du résultat se trouve le nom du partenaire. À droite se trouvent les noms des ultimes adversaires.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. L'Équipe, mercredi 28 mars 1972. Article relatant la situation de Pierre Barthès, citant son poids et sa taille. Source : BPI - Microfilms du quotidien "L'Équipe".
  2. a et b L'Équipe, lundi 19 décembre 1960. Article relatant l'exploit de Pierre Barthès à la Coupe Canet et de sa finale face à Grinda. Source : BPI - Microfilms du quotidien "L'Équipe".
  3. (en) « Le Havre 1962 », sur www.tennisarchives.com,‎ 3 juillet 1962 (consulté le 15 mars 2014)
  4. L'Équipe, lundi 3 septembre 1962. Pierre Barthès vainqueur au Championnat Militaire de Roland Garros. Source : BPI - Microfilms du quotidien "L'Équipe".
  5. a, b et c Pacific Stars and Stripes, Tokyo, Japon, lundi 17 janvier 66, page 19. New Pro Barthes Trims Laver. Source : UPI - Presse japonaise en langue anglaise en ligne.
  6. L'Équipe, mardi 7 décembre 1965. Pierre Barthès signe un contrat chez les professionnels. Source : BPI - Microfilms du quotidien "L'Équipe".
  7. L'Équipe, lundi 9 octobre 1967. Pierre Barthès vainqueur du tournoi professionnel de Marseille. Source : BPI - Microfilms du quotidien "L'Équipe".
  8. Newport Daily News, vendredi 8 juillet 1966. Newport Casino RR Pro, Pierre Barthès et Andrés Gimeno remportent un grand match face aux légendaires australiens Lew Hoad et Ken Rosewall. Source : Presse américaine en ligne.
  9. Biloxy Daily Herald, Mississippi, mardi 20 février 1968. Dave Dixon directeur et programme de la WCT World Championship of Tennis Inc.: Presse américaine en ligne.
  10. Miami News, Floride, lundi 12 février 1968. Article relatant les problèmes des tournois WCT, Barthès et Taylor perturbés par les bruits des spectateurs en matchs. Source : Presse américaine en ligne.
  11. L'Équipe, jeudi 22 septembre 1966. Pierre Barthès à Barcelone Professionnel, article relatant la qualité de son jeu de service en seconde balle. Source : BPI - Microfilms du quotidien "L'Équipe".
  12. Kansas City Star, Kansas, dimanche 4 février 1968. Tournois WCT de St. Louis, problèmes évoqués de la surface en astroturf, gazon synthétique, à Dave Dixon, directeur de la WCT. Source : Presse américaine en ligne.
  13. Salisbury Daily Times, vendredi 31 mai 1968. WCT Standings : Dennis Ralston en première position au classement et Roger Taylor est dernier. Source : Presse américaine en ligne.
  14. Kansas City Star, jeudi 15 février 1968. WCT/ Houston Round Robin, Pierre Barthès bat John Newcombe et Butch Buchholz. Source : Presse américaine en ligne.
  15. L'Équipe, mardi 8 décembre 1970. Pierre Barthès capitaine de l'équipe de France la Coupe du Roi, La France victorieuse de la compétition. Source : BPI - Microfilms du quotidien "L'Équipe".
  16. L'Equipe, lundi 9 novembre 1970. Pierre Barthès vainqueur du tournoi de Grenoble en indoor l'Espagnol Gimeno. Source : BPI - Microfilms du quotidien "L'Équipe".
  17. L'Équipe, lundi 22 février 1971. Pierre Barthès champion des Internationaux de France sur court couvert. Source : BPI - Microfilms du quotidien "L'Équipe".
  18. http://www.youtube.com/watch?v=8LcGAnYnXU8 vidéo de la pub à 2 min 18 s
  19. L'Équipe, jeudi 11 juillet 1963. Résultats tournoi de Dusseldorf. Source : BPI - Microfilms du quotidien "L'Équipe".
  20. L'Équipe, samedi et dimanche 25-26 juillet 1964. Résultats tournoi de Deauville. Source : BPI - Microfilms du quotidien "L'Équipe".
  21. Feuille d'Avis du Valais, lundi 9 novembre 1964. Résultats tournoi de Deauville. Source : Presse suisse en ligne.
  22. Canberra Times, samedi 30 avril 1966. Résultats tournoi de Deauville. Source : Presse australienne en ligne.
  23. Corpus Christi Times, Texas, lundi 17 avril 1967. Résultats tournoi de Bruxelles Pro. Source : Presse américaine en ligne.
  24. Redlands Daily Facts, Californie, samedi 27 mai 1967. Résultats tournoi de Los Angeles Pro. Source : Presse américaine en ligne.
  25. Arizona Republic, Arizona, jeudi 8 juin 1967. Résultats tournoi de New York MSG Pro. Source : Presse américaine en ligne.
  26. L'Équipe, jeudi 12 juin 1969. Résultats tournoi de Bristol. Source : BPI - Microfilms du quotidien "L'Équipe".
  27. Huntingdon Daily News, Pennsylvanie, vendredi 11 février 1972. Résultats tournoi de Los Angeles. Source : Presse américaine en ligne.
  28. L'Équipe, samedi et dimanche 13-14 mai 1972. Résultats tournoi de Bournemouth en Angleterre. Source : BPI - Microfilms du quotidien "L'Équipe".
  29. L'Equipe, mardi 30 mars 1965. Pierre Barthès vainqueur du tournoi de Caracas en finale contre l'Espagnol Manuel Santana. Source : BPI - Microfilms du quotidien "L'Équipe".
  30. Profil de Pierre Barthès, atpworldtour.com