Pierre-de-Bresse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pierre-de-Bresse
Château de Pierre-de-Bresse
Château de Pierre-de-Bresse
Blason de Pierre-de-Bresse
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne
Département Saône-et-Loire
Arrondissement Louhans
Canton Pierre-de-Bresse
(chef-lieu)
Intercommunalité Communauté de communes du Canton de Pierre-de-Bresse
Maire
Mandat
Claudette Jaillet
2010-2014
Code postal 71270
Code commune 71351
Démographie
Gentilé Pierrois
(Terranais pour Terrans)
Population
municipale
1 966 hab. (2011)
Densité 70 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 53′ 05″ N 5° 15′ 47″ E / 46.8847222222, 5.26305555556 ()46° 53′ 05″ Nord 5° 15′ 47″ Est / 46.8847222222, 5.26305555556 ()  
Altitude Min. 177 m – Max. 214 m
Superficie 28,06 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Pierre-de-Bresse

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Pierre-de-Bresse

Pierre-de-Bresse est une commune française, située dans le département de Saône-et-Loire en région Bourgogne.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situé en plein centre de la région bressane, à mi chemin entre Chalon-sur-Saône (40 km) à l'ouest et Dole (40 km) à l'est, on rencontre Louhans à 30 km au sud, et Seurre 20 km au nord.

La ville est jumelée avec Gensingen en Allemagne (Rhénanie-Palatinat). Elle est composée des deux bourgs, le premier celui de la petite ville de Pierre (de Bresse), le principal, qui a fusionné en 1973 avec le petit village de Terrans, situé à 3 km à l'ouest environ de Pierre de Bresse même. celui est beaucoup moins important et comporte environs 250 âmes.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Charette-Varennes Lays-sur-le-Doubs Fretterans Rose des vents
Terrans N Authumes
O    Pierre-de-Bresse    E
S
Saint-Bonnet-en-Bresse La Chapelle-Saint-Sauveur

Histoire[modifier | modifier le code]

La ligne de Chemin de fer Chagny-Dole déclassée depuis les années 60, passait par Pierre de Bresse qui avait une gare voyageur et marchandise[1].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2008 2010 Mr Alain Gillet UMP Conseiller général
décembre 2010   Claudette Jaillet Ump  
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 1 966 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 403 1 510 1 473 1 728 1 751 1 947 1 992 2 047 2 059
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 927 1 900 1 936 1 993 2 046 2 004 1 978 1 935 1 985
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 944 1 981 2 000 1 904 1 859 1 758 1 749 1 765 1 745
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2011
1 811 1 766 2 050 2 097 1 981 1 991 1 968 1 967 1 966
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[3])
Histogramme de l'évolution démographique

Etablissements[modifier | modifier le code]

Education[modifier | modifier le code]

  • Ecole privée LORIEUX
  • Ecole Guyennnot-Payot
  • Ecole Maternelle
  • Collège Pierre Vaux
  • Crèche "la maje"

Service publics[modifier | modifier le code]

  • Bureau de poste
  • Gendarmerie
  • Secrétariat de mairie
  • Point multimédia

Commerces et services[modifier | modifier le code]

  • Grandes surfaces,; 2boucheries-chacuteries, 1 Traiteurs, produits régionaux, Un patissier.
  • Coiffeurs, manucure.
  • Bricolages, jardinage, paysagistes, horticulteurs.
  • Artisanats: Un vitrailliste, un ferronier,un bourrelier
  • BTP: Plaquistes,plombiers électricens peintres, macons, etc...
  • 2 Boulangers
  • Cafés
  • Restaurants, hôtel: Hôtel de la poste, Sucré salé, le sabot bressan, Bresse Kebab.
  • Magasin de vêtements,Maison de la presse, fleuristes.
  • Maison château noirot, manteaux et vêtements en cuir et fourrure.
  • Banques et Assurance.
  • Photographe, informaticiens
  • Nombreuses associations (foyer rural amicale pierroise, club des ainé, tremplin, judo club, école de musique, vélo...)

Soins[modifier | modifier le code]

  • Deux medecins, un khinésithérapeute, deux pharmacies.
  • Un protésistes, deux opticens.
  • Maison Admr de soins et services à domicile.
  • Dentistes, ambulanciers
  • Maisons de retraites

Industries[modifier | modifier le code]

  • Usine, Maillet, Confections d'objets en plastique

Marchés[modifier | modifier le code]

  • Marché tout les lundis
  • Marché de producteurs tout les deuxièmes dimanche de chaque mois.

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Tourisme en Saône-et-Loire.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

blason

Les armes de la commune se blasonnent ainsi :

de gueules à trois clefs d'or.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Voir la catégorie : Pierre-de-Bresse.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Maurice Gibaud, Le Canton de Pierre dans l'histoire : Chronologie historique générale encadrant les événements locaux importants de la Préhistoire à la Révolution, Pierre de Bresse, Impr. Louis Ménard,‎ 1935

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :