Pierre-Louis Dumesnil

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Pierre-Louis Dumesnil, né en 1698, mort en 1781, est un peintre français, spécialisé dans les scènes de genre.

Biographie[modifier | modifier le code]

Pierre-Louis Dumesnil a été reçu à l’Académie de Saint-Luc le 19 juin 1976 ; il y a occupé différentes fonctions : professeur (1748-1773), recteur (1773-1775), puis recteur perpétuel (1775-1776). Il a exposé, entre 1751 et 1754, à chacune des sept expositions de l’institution.

Si certaines de ses œuvres relèvent de la peinture d’histoire (Saint Charles Borromée faisant l’aumône, 1741), la majorité de ses œuvres appartiennent à la peinture de genre.

Les tableaux de Dumesnil révèlent l’influence de Jean-Baptiste Chardin au niveau des thèmes traités et de la composition. Un portrait de Dumesnil par madame Vigée-Lebrun, réalisé en 1774 à l’occasion de sa réception à l’Académie de Saint-Luc, ne nous est malheureusement pas parvenu.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Saint Charles Borromée faisant l’aumône’’, 1741, huile sur toile, 215 × 116 cm, collection particulière[1].
  • Un jeune abbé de catéchisme qui reçoit un jeune enfant amené par sa sœur’’, 1752, Musée Carnavalet, Paris.
  • Une mère qui regarde jouer ses enfants’’, 1752, , Musée Carnavalet, Paris.
  • Une chambre où une servante habille des enfants, 1752, Musée Carnavalet, Paris.
  • Le Traitant, huile sur toile, 32 × 41 cm, Musée des Beaux-Arts, Bordeaux.
  • Une petite fille allant à l’école, huile sur toile (transposition),1753( ?), 100 × 79 cm, Musée du Louvre, Paris[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

La version initiale de l’article, en date du 13 septembre 2012, est établie à partir d’informations contenues dans « Jean-Christophe Baudequin et Marie-Catherine Sahut, Le Tableau du mois n° 193, Une petite fille allant à l’école, de Pierre-Louis Dumesnil – Un Chardin de la collection La Caze réattribué, septembre 2012. »

  1. Lot 2179 de la vente Christie’s South Kensigton, 10 décembre 2010.
  2. Attribution proposée par le Musée du Louvre, après avoir été attribué successivement à Chardin, Nicolas-Bernard Lépicié.