Pierre-Hubert Nysten

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Pierre-Hubert Nysten (1771-1818) est un physiologiste et pédiatre franco-belge.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Liège, il étudia à Paris et devint professeur à l'École de médecine de Paris.

Avec Bichat (1771-1802), il mena des expériences pionnières électro-médicales. Il fut chargé de plusieurs missions par le gouvernement français, et devint médecin de l'Hospice des Enfants Assistés. Il décrivit la polyhédrose, les symptômes associés à l'albuminurie, et de la rigidité cadavérique (1811) : la « loi de Nysten » définit les différentes étapes de cette rigidité.

En 1810, il publia avec Joseph Capuron (1767-1850), la seconde édition du Nouveau dictionnaire de médecine, de chirurgie, de physique, de chimie et d'histoire naturelle, et en 1814 une édition révisée de ce dictionnaire.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Recherches sur les maladies des vers à soie, Paris, 1808, consultable sur Google Books.
  • avec Joseph Capuron, Dictionnaire de médecine, de chirurgie, de pharmacie, des sciences accessoires et de l’art vétérinaire, 2e éd. entièrement refondue (1re éd. de Capuron seul), Paris, 1810, in-8° ; 3e éd., 1814 ; 4e éd. (par M. Bricheteau), Paris : J.-A. Brosson et J.-S. Chaudé, 1823-1824, in-8°, VIII-786 p. ; 5e éd. (revue par MM. Bricheteau, Henri et Briand), Paris : J.-S. Chaudé, et Montpellier : Sévalle, 1833, in-8°, VI-954 p. Texte en ligne ; 7e éd., Paris : J.-S. Chaudé, 1839, in-8°, VI-989 p. ; 9e éd., 1845, in-8° ; 10e éd. (revue par Émile Littré et Charles-Philippe Robin ; ouvrage augmenté de la Synonymie latine, grecque, allemande, anglaise, italienne et espagnole et suivi d'un glossaire de ces diverses langues), Paris : J.-B. Baillière, 1855, 2 grands vol. in-8° ; 11e éd., Paris : J.-B. Baillière et fils, 1858, 2 grands vol. in-8° ; 12e éd., Paris, J.-B. Baillière et fils, 1865, 2 grands vol. in-8° ; traduit en espagnol en 1854 (Diccionario de medicina, cirujia, farmacia... sacado de las obras de Nysten, Bricheteau, O. Henry, J. Briand, Jourdan… ; y revisado por el Dr José Castells, Paris : Rosa y Bouret, 1854, 2 vol. in-18)[1]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Florian Reynaud, Les bêtes à cornes (ou l'élevage bovin) dans la littérature agronomique de 1700 à 1850, Caen, thèse de doctorat en histoire, 2009, annexe 2 (19. 1810)

Liens externes[modifier | modifier le code]