Pierre-Dominique Bazaine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bazaine et Pierre-Dominique Bazaine (1786-1838).

Pierre-Dominique Bazaine

Description de cette image, également commentée ci-après

Portrait de Pierre-Dominique Bazaine

Naissance 1er décembre 1809
Versailles
Décès 1893
Profession Ingénieur
Formation
Ascendants
Descendants
Famille

Compléments

Pierre-Dominique Bazaine (dit parfois Adolphe Bazaine), né le à Versailles et mort en 1893, est un ingénieur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de Pierre-Dominique Bazaine (1786-1838), également ingénieur - d'où parfois des confusions entre le père et le fils -, et de Marie-Madeleine Josèphe (dite Mélanie) Vasseur, Pierre-Dominique (fils) est le frère aîné de François Achille Bazaine (futur maréchal de France responsable de la capitulation de Metz en 1870). Pierre-Dominique Bazaine entre à l’École polytechnique en 1827, puis à l’école de Ponts et Chaussées.

Nommé ingénieur d'arrondissement des Ponts et Chaussées à Altkirch (Haut-Rhin), Pierre-Dominique Bazaine est chargé des études de la ligne de chemin de fer de Mulhouse à Thann ; puis, avec Paul-Romain Chaperon (1808-1879) qui fut son camarade à Polytechnique, il établit le projet de la ligne Strasbourg-Bâle. Il reste directeur des chemins de fer d'Alsace jusqu'en 1842. Ayant réintégré le service de l'État, il est chargé de la direction des travaux du canal de la Sauldre à partir du 1er janvier 1849 1848, en remplacement de Charles Auguste Machart, mais en fait son activité consiste principalement à préparer et effectuer la liquidation des Ateliers le la Sauldre achevée au début de mai 1849. Par la suite, il supervise différentes entreprises ferroviaires dans le Nord, le Bourbonnais (ligne Andrézieux-Le Coteau à partir de 1855), et les Charentes (Compagnie des Charentes à partir de 1862). Bazaine reçoit la croix de chevalier de la Légion d’honneur en 1841 et il est promu officier de la Légion d’honneur en 1861.

Pierre-Dominique Bazaine était en relations avec les socialistes utopiques Charles Fourier et Victor Considérant (son condisciple polytechnicien de la promotion 1826), qui, après l'échec de la tentative révolutionnaire de la "journée du 13 juin 1849", se réfugia chez lui en attendant de pouvoir s'enfuir en Belgique.

Il a épousé Georgina Elizabeth Hayter, la fille de George Hayter (peintre de la Reine Victoria) et ils ont eu trois enfants, Achille (Georges), Adolphe et Georges (Albert).

Pierre-Dominique Bazaine était le beau-frère de l'ingénieur et physicien Benoît Paul Émile Clapeyron, époux de Mélanie Bazaine-Vasseur.

Pierre-Dominique Bazaine a laisé un Journal manuscrit (1831-1837) en 3 volumes conservé à la BnF sous la cote NAF 25622.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Pierre-Dominique Bazaine, Chemin de fer de Strasbourg à Bâle - notes et documents, 1892, Paris, Imprimerie nouvelle (association ouvrière) Livre sur Internet.
  • Pierre-Dominique Bazaine et Paul Romain Chaperon, Chemins de fer d'Alsace. Leur description complète, tracé, terrassement, travaux d'art, voies en fer, stations de toutes clases, ateliers, matériel de locomotion (planches), 1844, Paris, Carilian-Goeury.

Notes et références[modifier | modifier le code]


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]