Piero San Giorgio

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Piero San Giorgio

Nom de naissance Piero Falotti
Naissance 1971
Nationalité Drapeau de la Suisse Suisse
Pays de résidence Drapeau de la Suisse Suisse
Profession Essayiste
Conférencier
Autres activités
Formation

Piero San Giorgio, de son vrai nom Piero Falotti, né en 1971, est un homme d'affaires suisse et un auteur, souvent catégorisé comme survivaliste, qui s'est fait connaitre du public par son premier livre Survivre à l'effondrement économique.

Carrière[modifier | modifier le code]

  • 2012-2013: Board Advisor de Solix Technologies[1]
  • 2010-2012 : Business Development Manager, Europe de l'Est, Moyen-Orient et Afrique de Successfactors
  • 2005-2010 : Vice-président Europe de l'Est, Moyen-Orient et Afrique de Salesforce[2]
  • 2000-2005 : Fondateur et PDG de Andiamo, entreprise spécialisée dans l'aide aux entreprises américaines pour s'implanter dans le marché européen[3]
  • 1993-1999 : Manager Marketing de Oracle Corporation Suisse Romande, puis Afrique, puis Europe de l'Est et Moyen-Orient
  • 1990-1993 : Étudiant à l'ESM School of Management
  • Années 70 et 80 : Scolarité à Genève au Collège du Léman, et à l'Institut Florimont, Maturité C

Survivalisme[modifier | modifier le code]

Piero San Giorgio considère que l'effondrement économique est pour bientôt et que ses conséquences seront telles que la meilleure solution sera de développer une Base autonome durable (BAD), qui doit permettre une vie (et non une survie) autonome et durable grâce à ces sept critères :

  • L'eau ;
  • La nourriture ;
  • L'hygiène et la santé ;
  • L'énergie ;
  • La connaissance ;
  • La défense ;
  • Le lien social;

Il donne des conférences sur ce thème pour des associations, notamment l'association française Égalité et Réconciliation, des mouvements politiques alternatifs tel que action française, des universités[réf. nécessaire] (Université de Lausanne[4]) et diverses institutions[réf. nécessaire]. Il a lui-même créé sa BAD dans les montagnes suisses.

Selon son site web, Piero San Giorgio fait aussi du conseil à des entreprises et particuliers sur comment se préparer à l'effondrement économique. Toujours selon son site web, il demande d'être payé en or (une once par jour de conseil), même s'il lui arrive de conseiller gratuitement les personnes aux revenus modestes.

Son premier livre sorti en octobre 2011 est édité aux éditions Le Retour aux Sources et a dépassé les 20 000 exemplaires vendus en 2012[5]. La version de ce livre en anglais, Survive: The economic collapse, éditée aux éditions Washington Summit[6] est sortie en Novembre 2913. La version de ce livre en italien, Sopravvivere al collasso economico, est annoncée pour Septembre 2014.

Son deuxième livre, sorti en décembre 2012, également aux éditions Le Retour aux Sources, Rues Barbares - Survivre en ville a été coécrit avec le survivaliste et bloggeur franco-américain Vol West.

Conférencier, il a notamment donné une conférence au sein de la Brigade d'infanterie 2 de l'armée suisse[7].

Il a fait de la publicité pour le site survivaliste de vente en ligne instinctdesurvie.fr[8].

Il aime interviewer des personnalités, au gré de ses voyages, tels que l'activiste socialiste américain William Blum, l'homme politique français Jean-Marie Le Pen, le spécialiste d'arts martiaux belge Jacky Debatty, l'écrivain français Alain de Benoist, le cheikh Imran Hosein, l'économiste Joseph Stiglitz, le prédicteur de tendences Gerald Celente, l'écrivain James Howard Kunstler, etc.

Critiques[modifier | modifier le code]

  • L'auteur a été critiqué pour avoir accepté de donner des conférences dans des librairies ou des lieux considérées comme politiquement incorrects, pour avoir partagé la tribune avec des auteurs comme Alain Soral ou pour avoir voyagé en Israel.[réf. nécessaire]
  • Il est souligné dans un article que sa théorie d'un effondrement basé notamment sur une surpopulation et une raréfaction des ressources d'hydrocarbures se constitue d'aprioris idéologiques associés à des erreurs méthodologiques majeures. Selon cet article, l'évolution de la population mondiale depuis 1945, date de début de la surconsommation des réserves d'hydrocarbures ne s'est pas faite de manière exponentielle mais linéaire. Une autre critique avancée par cet article est que les courbes d'évolution des teneurs des gaz à effet de serre (CH4,CO2,NO2) présentées par Piero San Giorgio dans ce livre seraient toutes inexactes, surestimant largement les prévisions du GIEC. De plus, cet article prétend que la théorie de Piero San Giorgio ne serait pas subversive car celle-ci serait assez présente dans les médias, le milieu politique et le milieu universitaire[9].
  • De plus, Il est affirmé que les théories de Piero San Giorgio comme les solutions qu'il propose à celui-ci seraient totalement en phase avec le mondialisme[10].

Publications[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

En français[modifier | modifier le code]

En anglais[modifier | modifier le code]

En italien[modifier | modifier le code]

  • (it)Sopravvivere all collasso economico, (titre provisoire) septembre 2014.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]