Piero Manzoni

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Manzoni.

Piero Manzoni, né le à Soncino (province de Crémone), et mort à Milan le à 29 ans, d'une attaque cardiaque, est un artiste italien, pionnier de l'Arte Povera et de l'art conceptuel.

Vie et œuvre[modifier | modifier le code]

Influencé par les recherches d'Yves Klein, le travail de Piero Manzoni a anticipé et directement influencé celui de la génération d'artistes italiens plus jeunes réunis par le critique Germano Celant lors de la première exposition d'Arte Povera qui s'est tenue à Gènes en 1967.

Manzoni est plus particulièrement connu pour une série d'œuvres mettant en question la nature de l'objet d'art, préfigurant en cela l'art conceptuel. Sa démarche évite les matériaux artistiques courants, utilisant tout ce qui se présente, de la fourrure de lapin aux excréments humains, en passant par toute sorte de déchets[réf. nécessaire], de manière à « découvrir les sources mythologiques et comprendre les valeurs authentiques et universelles » (Merde d'Artiste, 1961).

Son œuvre est unanimement vue comme une critique de la production de masse et de la société de consommation qui changèrent la société italienne (le « miracle économique ») après la Seconde Guerre mondiale.

Il a fait aussi : " Le socle du monde " en 1961

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • 1974 : Manzoni, P., Piero Manzoni: Paintings, Reliefs, & Object
  • 1997 : Schumacher, R., Italy in the Sixties - A Sketch, pp. 7-21
  • 2002 : Piero Manzoni, Contre rien, éditions allia (textes réunis et traduits de l'italien par Martina Cardelli et Danielle Orhan)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]