Pierella astyoche

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Pierella astyoche est une espèce de papillons de la famille des Nymphalidae et de la sous-famille des Satyrinae, tribu des Haeterini et genre des Pierella.

Dénomination[modifier | modifier le code]

Pierella astyoche a été décrit par l'entomologiste allemand Wilhelm Ferdinand Erichson en 1849, sous le nom initial de Hetaera[sic] astyoche, reclassé dans le genre Pierella en 1865.

Synonymie[modifier | modifier le code]

Hetaera astyoche(Erichson, 1849) Basinome

Noms vernaculaires[modifier | modifier le code]

  • Pierella astyoche se nomme Astyoche Satyr en anglais [1].

Taxinomie[modifier | modifier le code]

Il existe 3 sous-espèces [2]
  • Pierella astyoche astyoche
Synonymie pour cette sous-espèce
Haetera larymna (Doubleday, 1849)
  • Pierella astyoche bernhardina (Bryk, 1953)
Synonymie pour cette sous-espèce
P. astyoche f. obscura (nomen nudum)
  • Pierella astyoche stollei (Ribeiro, 1931)

Description[modifier | modifier le code]

Pierella astyoche est un papillon d'une envergure d'environ 55 mm aux ailes antérieures allongées à apex arrondi au dessus beige rayé de marron, avec aux ailes postérieures une ligne submarginale d'ocelles pupillés de blancs, ocelles noirs pour ceux proches de l'apex et beige pour les autres[3].

Biologie[modifier | modifier le code]

Plantes hôtes[modifier | modifier le code]

Écologie et distribution[modifier | modifier le code]

Pierella astyoche est présent en Guyane, en Guyana, en Équateur, au Pérou et au Brésil[2],[4],[3].

Biotope[modifier | modifier le code]

Pierella astyoche réside en sous-bois dans les zones obscures de la forêt tropicale humide[4].

Protection[modifier | modifier le code]

Pas de statut de protection particulier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Christian Brévignon, « Inventaire des Satyrinae de Guyane », dans Lépidoptères de Guyane, t. III, paris, Lépidoptèristes de France,‎ 2008, 96 p. (ISBN 2-9525440-3-4)
  • Lamas, G. (Ed.), 2004. Checklist: Part 4A. Hesperioidea-Papilionoidea. Atlas of Neotropical Lepidoptera. Association for Tropical Lepidoptera/Scientic Publishers.