Piem

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Pierre Georges Marie de Barrigue de Montvallon dit Piem, est un dessinateur « humaniste » (selon sa propre définition) français, né le à Saint-Étienne (Loire).

Biographie[modifier | modifier le code]

Piem en mai 2003 au Futuroscope

Fils de Serge de Barrigue de Montvallon, directeur de la Maison de la Chimie, et de Madeleine Champavère (1895-1962), il épouse en 1947 Élisabeth Lefebvre, d'une famille de Roubaix. Il a 6 enfants[1],[2].

L'un de ses enfants, Thierry, est également dessinateur sous le pseudonyme de Barrigue.

Diplômé de l'École nationale supérieure des beaux-arts et de l'École Paul Colin, Piem fut toute sa vie dessinateur humoristique et artiste peintre[1].

En janvier 1945, il termine la guerre comme « caporal décorateur » à Trèves.

Dès 1947, il collabora à Témoignage chrétien et au Figaro (jusqu'en 1981). Les lecteurs du Point et de La Croix ont pu également voir ses dessins[1].

Parallèlement, il défend la profession journalistique en se syndiquant au SNJ. Il est aussi le créateur du personnage de Turlupin, qui paraissait en strips dans certains quotidiens comme L'Est Républicain, notamment dans les années 1970.

Il est aussi passé par le cabaret : La tête de lard, l'Olympia, Bobino.

Il s'est fait connaître du grand public en participant aux émissions télévisées Le Petit Rapporteur (1975 - 1976) et La Lorgnette en 1977[3],[4].

Piem est un célèbre fumeur de pipe[5], et en 1975 il lui était possible de fumer pendant l’émission Le Petit Rapporteur[6].

Piem s’est retiré à Notre-Dame-d'Oé, commune d’Indre-et-Loire au nord de Tours, et continue à fumer la pipe[7].

La vie de Piem et sa carrière ont été résumées par Renaud Donnedieu de Vabres, ministre de la culture, dans son discours prononcé le avant qu'il ne le fasse Commandeur dans l’ordre des Arts et des Lettres [8].

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Aux éditions du Cherche midi :

Chez d'autres éditeurs :

  • Un trait ... C'est tout, 1972
  • À la petite semaine, 1975
  • Aux larmes, citoyens, 1976
  • Dipapacequoi, recueil d'articles, 1977
  • La France et les Français (en collaboration), 1979
  • Les Mordus du tennis, 1984
  • Cent dessins choisis, 1984
  • Les Mordus du foot, 1985
  • Un cœur gros comme ça, 1986
  • Les Mordus du ski, 1987
  • Les Mordus de l'automobile, 1988
  • Petits enfants grands parents, mode d’emploi, 1989
  • Santé, mode d'emploi, 1991
  • Piem se met à table, mai 1994 (ISBN 978-2865530977)
  • Les Mordus du ballon rond, 1998
  • Vive la retraite, 2001
  • L'Ombre et la grâce, en collaboration avec Marie de Solemne, novembre 2004 (ISBN 978-2844542519)

Outre ces livres, Piem a illustré un grand nombre d'ouvrages.

Télévision[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Piem est chevalier de l'ordre national de la Légion d’honneur et commandeur de l'Ordre des Arts et des Lettres.

Piem est président d’honneur d’une fédération de voitures à pédales et de l'association SOS Gaspillage Argent Public, il est membre d’honneur de la confrérie des fumeurs de pipes de Morez et de Saint-Claude[9].

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Paul Tibéri, Piem se met à table, Jean-Cyrille Godefroy, 1994.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Who's Who in France, édition 2008, p. 1775
  2. [1]
  3. Extrait de l’émission Le Petit Rapporteur en 1975 où Piem intervient
  4. Extrait de l’émission Le Petit Rapporteur en 1975 où Piem intervient
  5. « Liste de personnalités », sur fumeursdepipe.net (consulté le 16 septembre 2011).
  6. Extrait de l’émission Le Petit Rapporteur en 1975 où Piem fume la pipe
  7. « Chez le dessinateur Piem à Notre-Dame d’Oé », sur le site du quotidien régional La Nouvelle République du Centre-Ouest (consulté le 16 septembre 2011).
  8. « Discours de Renaud Donnedieu de Vabres - Remise des insignes de commandeur dans l’Ordre des arts et des lettres à Piem », sur le site du ministère de la culture,‎ 14 janvier 2005 (consulté le 16 septembre 2011).
  9. ’’Piem à Hondschoote ‘’, in Bulletin municipal de la ville d’Hondschoote, numéro 31, septembre 2005, p. 7, [lire en ligne]