Pieds-Rouges

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Bolet à pied rouge.

Le terme « pied-rouge » désigne de façon générale un Français, militant de gauche ou d'extrême gauche, qui s'est rendu en Algérie après son indépendance pour œuvrer à la reconstruction et au développement du pays en dehors du cadre de la coopération[1]. Il est formé par analogie avec le terme « pied-noir » et par amalgame avec les idées communistes de certains des pieds-rouges[2]. Néanmoins l'appellation désigne un ensemble assez hétéroclite de personnes, communistes, trotskistes, militants humanitaires, professionnels de santé, « porteurs de valise » du FLN, etc[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Juliette Minces, L'Algérie de la révolution (1963-1964), Éditions L'Harmattan,‎ 1988, 231 p. (ISBN 2-7384-0044-2, lire en ligne), p. 15
  2. a et b Sylvie Thénault, « Les pieds-rouges, “gogos” de l'indépendance de l'Algérie ? », La Revue internationale des livres et des idées, numéro 14, novembre-décembre 2009, pages 40-42.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]