Pied plat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pied plat.

Le pied plat (latin : pes planus) est une condition physique chez l'être humain caractérisée par un effondrement de la voûte plantaire et dans laquelle la semelle du pied est en contact avec le sol de façon complète ou quasi complète. Il s'agit d'une difformité de l’arrière-pied centrée sur l’articulation sous-talienne (en) (ex articulation sous-astragalienne). Elle est également désignée par d’autres termes tels que pied valgus ou en pronation.

Normal chez le jeune enfant, le pied plat serait, selon certains, à cet âge, dû à une déficience musculaire du pied qui ne permettrait pas à la voûte plantaire de se développer.

Traits caractéristiques[modifier | modifier le code]

  1. Translation latérale de la grosse tubérosité du calcanéus (ex-os calcanéum)
  2. Éversion dans l’articulation sous-talienne
  3. Incompétence du « pes acetabulum »
    1. avec la tête du talus déviée en direction médiale par rapport au naviculaire qui est déplacé latéralement
    2. la tête du talus tombe en directions médiale et plantaire par rapport à la facette articulaire antérieure du calcanéus
  4. Le trépied normal, important à la phase d’appui, avec mise en charge sur la tubérosité du calcanéus et sur les têtes des premier et cinquième métatarsiens est perdu. La poussée sur le premier rayon est impossible. La force du Triceps Sural s’applique latéralement par rapport à l’articulation de la cheville (tibio-talienne) : désavantage mécanique.
  5. Souvent, un tendon d'Achille tendu est observé en cas de pied plat douloureux.

Signes fonctionnels, relativement rares[modifier | modifier le code]

  1. Les signes fonctionnels en rapport avec le pied plat ou pied en pronation seraient
    • la douleur,(une impression de brûlure)
    • la boîterie,
    • la difformité,(la cheville, le tibia peut lui aussi être déformé en se décalant de plusieurs degrés)
    • l’excès d’usure de la chaussure (surtout sur le côté)
    • la fatigabilité.
      • La douleur doit être précisée dans sa topographie.
      • L’examen des muscles est entrepris à la recherche autant de rétraction que de déficit.
      • Inspection et palpation de tendon d’Achille tendu ou de déficit du Tibial Postérieur (ex muscle jambier antérieur).
  2. Imagerie :
    • radios debout de face et de profil du pied et incidences obliques sont incontournables ;
    • un scanner de l’arrière-pied contribue au bilan, avant tout dans les cas d’associations à une affection inhabituelle pathologique de l’arrière-pied (peu commune).

Affections s’accompagnant de pied plat ou valgus[modifier | modifier le code]

Difformité dite de pied plat raide[modifier | modifier le code]

  • Synostose du tarse
  • Talus vertical congénital

Difformité dite de pied plat un peu raide[modifier | modifier le code]

Pied serpentin ou skewfoot.

Difformité dite de pied plat souple ou flexible[modifier | modifier le code]

  • Le pied valgus souple est une difformité dans laquelle le pied plat est bien présent, mais l’arrière-pied se redresse en l’absence de prise d’appui et en se levant sur la point des pieds.
  • Le degré de la difformité est mesuré grâce
    • à l’angle de Méary,
    • à la bascule du calcanéus et
    • au degré de découverte de la tête du talus.
  • Cette variété de pied plat est observée
  • Les signes fonctionnels en sont
    • douleur,
    • fatigue et
    • faiblesse à la phase de poussée du pas

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]