Pied d'athlète

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pied d'athlète
Classification et ressources externes
Athletes.jpg
Infection de la peau entre les orteils par des champignons microscopiques.
CIM-10 B35.3
CIM-9 110.4
DiseasesDB 13122
MedlinePlus 000875
eMedicine derm/470 
MeSH D014008
Wikipédia ne donne pas de conseils médicaux Mise en garde médicale

Le pied d'athlète ou intertrigo inter-orteils (du nom scientifique tinea pedis) est une dermatomycose, c'est-à-dire une infection de la peau par des champignons microscopiques.

Symptômes[modifier | modifier le code]

  • Démangeaisons entre les orteils, surtout entre le 4e et 5e. De petites peaux se détachent, la peau rougit et se crevasse. Un prélèvement cutané permet de déterminer le champignon en cause et ainsi de commencer un traitement adapté.

Traitement[modifier | modifier le code]

  • Le dermatologue pourra prescrire des poudres, onguents, lotions, gels ou crèmes antifongiques.
  • La teinture d'iode, en raison de ses propriétés antifongiques[1], est un traitement efficace contre le pied d'athlète[2],[3]
  • Certains de ces produits sont en vente libre sans ordonnance chez le pharmacien.
  • L'huile essentielle de l'arbre à thé (Tea tree) peut aider à soulager le pied d'athlète[4],[5].

Prévention[modifier | modifier le code]

  • Bien que la mauvaise hygiène ne soit pas en cause, les pieds exsudent beaucoup ; il faut bien laver les pieds et bien les assécher, surtout entre les orteils. Des poudres asséchantes peuvent être utiles. On doit éviter les souliers en plastique et préférer des souliers de cuir, des bas de coton blanc et, quand on peut, porter un soulier ouvert pour laisser le pied à l'air.
  • Si vous allez dans les vestiaires ou douches communes de clubs sportifs il faut porter des sandales de plage. Même chose dans tous les endroits où on marche pieds nus  : piscine, plage, etc.
  • Attention certaines mycoses se transmettent par le contact des textiles comme certaines serviettes et maillots.
  • Il faut penser à maintenir ces habitudes au-delà de la guérison.
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Antimycosiques », cirad.fr (consulté le 18 juillet 2014)
  2. santé.public.lu, « Odeurs fortes et persistantes, peau fissurée entre les orteils et macérée, démangeaisons, rougeurs » (consulté le 18 juillet 2014)
  3. « Solutions naturelles contre les mycoses de pied », consommerdurable (consulté le 18 juillet 2014)
  4. Tong MM, Altman PM, Barnetson RS, « Tea tree oil in the treatment of tinea pedis », Australasian J. Dermatology, vol. 33, no 3,‎ 1992, p. 145–9 (PMID 1303075, DOI 10.1111/j.1440-0960.1992.tb00103.x)
  5. Satchell AC, Saurajen A, Bell C, Barnetson RS, « Treatment of interdigital tinea pedis with 25% and 50% tea tree oil solution: a randomized, placebo-controlled, blinded study », Australasian J. Dermatology, vol. 43, no 3,‎ 2002, p. 175–8 (PMID 12121393, DOI 10.1046/j.1440-0960.2002.00590.x)