Pie Auguste en Bavière

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Pie Auguste de Wittelsbach, duc en Bavière, (en allemand « Pius August von Wittelsbach, Herzog in Bayern »), né le 1er août 1786, mort le 3 août 1837. Fils de Guillaume, premier duc en Bavière et de Marie Anne de Palatinat-Deux-Ponts-Birkenfeld (Pfalz-Zweibrücken-Birkenfeld) sœur du roi Maximilien Ier de Bavière. Il fut duc en Bavière un très court moment à la mort de son père mais suivit celui-ci dans la tombe la même année (1837) à l'âge de 51 ans. Il était également lieutenant-général dans l'armée bavaroise[1].

Il épousa en 1807 la princesse Amélie Louise d'Arenberg (10 avril 1789-4 avril 1823). De cette union naquit un seul enfant :

La même année sa sœur fut mariée au maréchal Berthier, un des compagnons de Napoléon à qui celui-ci avait donné la principauté de Neuchâtel.

Profondément désabusé par les compromissions des princes Allemands avec le régime impérial Français il devint misanthrope et faisait parfois preuve d'une certaine acidité :

De la princesse Antoinette Murat, fille d'un aubergiste, mariée par Napoléon au prince souverain de Hohenzollern-Sigmaringen, il aurait dit : "Nous avons de la chance, elle n'est pas fière du tout"

La même année, à Noël, naquit une de ses nombreuses petites-filles, la fameuse Sissi. Il est également le grand-père de la duchesse d'Alençon.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Die Herzöge in Bayern de Marianne Wörwag-Parizot
  • Marie-Louise de Geneviève Chastenet

Liens internes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « roglo.eu », Pius von Wittelsbach (consulté le 14 décembre 2010)