Pic Lars Christensen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Christensen.
Pic Lars Christensen
Illustration sous licence libre bienvenue !
Géographie
Altitude 1 640, env 1 695 ou 1 755 m[1],[2],[3]
Massif Île Pierre Ier
Coordonnées 68° 46′ S 90° 31′ O / -68.767, -90.51768° 46′ Sud 90° 31′ Ouest / -68.767, -90.517  [3]
Administration
Pays Drapeau de l'Antarctique Antarctique
Revendication territoriale Île Pierre Ier
Ascension
Première Aucune
Voie la plus facile Aucune
Géologie
Âge 0,35 à 0,1 million d'années
Type Volcan rouge
Activité Inconnue
Dernière éruption Inconnue
Code 1900-029
Observatoire Aucun

Géolocalisation sur la carte : Antarctique

(Voir situation sur carte : Antarctique)
Pic Lars Christensen

Le pic Lars Christensen, en norvégien Lars Christensen-toppen, est le point culminant du volcan bouclier[1] formant l'île Pierre Ier, une île de l'Antarctique située en mer de Bellingshausen[3].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Il a été nommé en l'honneur de l'armateur norvégien Lars Christensen (1884-1965) en janvier 1927.

Géographie[modifier | modifier le code]

Il se présente sous la forme d'un dôme de glace couronné par un cratère de cent mètres de diamètre[1] et s'élevant dans le nord-est de l'île[3]. Selon les références, il culmine à 1 640[4],[1], environ 1 695[2] ou 1 755[3] mètres d'altitude. L'épaisse couche de glace recouvrant l'île et les difficultés rencontrées à plusieurs reprises pour y accéder n'ont pour l'instant pas permis de recueillir des données topographiques suffisamment précises concernant ce sommet[2]. Le volcan se serait formé il y a entre 0,35 à 0,1 million d'années mais la dernière activité volcanique remonterait à l'Holocène, voire à quelques centaines d'années[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

L'ascension du sommet, jamais réalisée[5], a été tentée par l'expédition française No Man's Land Project les 4 et 5 mars 2010 mais sans succès[6] après dix heures d'ascension au milieu des crevasses des glaciers et dans de mauvaises conditions météorologiques[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e (en) « Peter I Island », Global Volcanism Program (consulté le 12 avril 2011)
  2. a, b et c (fr) « Ile Peter 1er », Les Nouvelles DX (consulté le 21 avril 2011)
  3. a, b, c, d et e (en) « Lars Christensen Peak », Geographic Names Information System (consulté le 12 avril 2011)
  4. (en) « Lars Christensentoppen, Antarctica », Peakbager (consulté le 12 avril 2011)
  5. a et b (en) « The Expedition », No Man's Land Project 2010 (consulté le 12 avril 2011)
  6. (fr) « Chronologie », No Man's Land Project 2010 (consulté le 12 avril 2011)