Piazza del Plebiscito

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Piazza del Plebiscito
Image illustrative de l'article Piazza del Plebiscito
Piazza del Plebiscito
Situation
Coordonnées 40° 50′ 09″ N 14° 14′ 56″ E / 40.835896, 14.248784 ()40° 50′ 09″ Nord 14° 14′ 56″ Est / 40.835896, 14.248784 ()  
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Campanie
Ville Naples
Morphologie
Forme cercle
Superficie 25 000 m2
Histoire
Anciens noms Largo di Palazzo, Foro Regio
Monuments Basilique San Francesco di Paola, le Palais Royal, le Palazzo Salerno et le Palazzo della Prefettura.

Géolocalisation sur la carte : Italie

(Voir situation sur carte : Italie)
Piazza del Plebiscito

Piazza del Plebiscito (ou Largo di Palazzo ou Foro Regio) (en français : « Place du plébiscite ») est la plus importante place de Naples. Située au chœur de la ville elle a une superficie de 25 000 m2 bordée par la Basilique San Francesco di Paola, le Palais Royal, le Palazzo Salerno et le Palazzo della Prefettura. Son nom est issu du plébiscite du 2 octobre 1860 intervenu dans le cadre de l'unification italienne.

Histoire et description[modifier | modifier le code]

La piazza del Plebiscito a été pendant des siècles une place où se déroulaient les fêtes populaires autour de dites macchine da festa (machinerie de théâtre) qui étaient périodiquement installées par de grands architectes comme Ferdinando Sanfelice et Francesco Maresca).

Au début du Seicento (XVIIe siècle italien) la place a été progressivement « régularisée », en partie grâce à la construction du nouveau Palais Royal par Domenico Fontana. À partir de la moitié du Settecento (XVIIIe siècle italien), des interventions radicales étaient effectuées par les architectes qui travaillaient sur le Palais royal.

Au début d'Ottocento (XIXe siècle italien) pendant la période napoléonienne, la place changea complètement d'aspect et fut complètement redessinée à la demande des monarques français. Des édifices religieux sont détruits et remplacés par des palais d'état à corniche du fameux hémicycle dorique en pietra lavica et marbre voulu par Joachim Murat d'après un dessin de Leopoldo Laperuta, au centre duquel devait prendre place un autre édifice civil consacré au fastes napoléoniens.

Au centre de la colonnade se trouve l'élément prédominant, la Basilica di San Francesco di Paola, qui a été construite à l'initiative de Ferdinand Ier, comme ex-voto pour avoir reconquis le royaume après la décennie d'occupation française.

Commandée à Pietro Bianchi en 1817, elle est complétée en 1846, dans le plus pur style neoclassique, d'après le modèle du Panthéon romain.

Au centre de la place en face de la basilique se trouvent des statues équestres de Charles III d'Espagne et de Ferdinand Ier. La première est d'Antonio Canova, de qui l'on doit aussi le cheval de la seconde tandis que la figure du roi a été réalisée par Antonio Calì.

En 1963 une ordonnance communale transforma la place en parking public afin de faire face à l'accroissement des voitures en ville.

La place remplit cette fonction jusqu'en 1994 et à l'occasion du sommet du G7, la junte Bassolino la réhabilita en la rendant aux piétons. Depuis la Piazza del Plebiscito est devenue le centre des plus importants événements citadins et nationaux, comme les discours électoraux, soirées musicales (Festivalbar).

Traditionnellement, chaque année pendant la période de Noël, des œuvres d'art contemporaines sont installées au centre de la place. Parmi les artistes ayant exposé on compte Mimmo Paladino, Richard Serra, Rebecca Horn, Luciano Fabro.

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Gennaro Ruggiero, Le piazze di Napoli, Tascabili economici Newton, Rome 1998 (ISBN 88-7983-846-6)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :