Piaggio PD-808

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
PD-808
{{#if:
Image illustrative de l'article Piaggio PD-808

Constructeur Drapeau : Italie Piaggio
Rôle Avion de guerre électronique et de liaison
Statut Retiré du service
Premier vol 29 août 1964
Mise en service 1966
Date de retrait 2004
Nombre construits 27
Équipage
5/6
Motorisation
Moteur Rolls & Royce Viper Mk-526
Nombre 2
Type Turboréacteur sans postcombustion
Poussée unitaire 1 525 kgp
Dimensions
Envergure 13 20 m
Longueur 12 85 m
Hauteur 4 80 m
Surface alaire 20 90 m2
Masses
Maximale 8 165 kg
Performances
Vitesse maximale 850 km/h
Plafond 13 700 m
Rayon d'action 2 100 km
Avionique
Contre-mesures électroniques

Le Piaggio PD-808 est un biréacteur de guerre électronique italien dérivé d'un jet d'affaire initialement conçu par Douglas dans les années 1950.

Conception[modifier | modifier le code]

En août 1955 les responsables de Piaggio firent l'acquisition des droits de construction d'un programme d'avion d'affaire avorté auprès de l'avionneur américain Douglas. Les industriels italiens espéraient ainsi se placer sur un marché émergeant tenu à l'époque par Learjet. Cependant là encore l'avion échoua, les propositions n'affluèrent jamais. C'est pourquoi les responsables du bureau d'étude italien décidèrent de changer leur fusil d'épaule en orientant le nouvel appareil vers une vocation militaire. Il reçut la désignation de Piaggio PD-808, PD pour Piaggio-Douglas.

Le PD-808 se présentait sous la forme d'un monoplan biréacteur à aile basse, construit en métal. Doté d'un train d'atterrissage tricycle escamotable il était propulsé par deux réacteurs Rolls-Royce Viper Mk-526 d'une poussée unitaire de 1 525 kgp chacun placés de part et d'autre de l'arrière du fuselage, un peu à la manière de l'avion de ligne DC-9. Sa cabine permettait l'emport de trois à quatre opérateurs de guerre électronique, en sus du pilote et du copilote. Le Piaggio PD-808 n'emportait aucun armement offensif.

Carrière opérationnelle[modifier | modifier le code]

Sur les 27 exemplaires construits, 25 allèrent à la force aérienne italienne qui les utilisa principalement pour des missions de guerre électronique, d'entraînement à la contre-mesure électronique, et de calibration radar des systèmes de défense. Deux avions cependant furent utilisés pour le transport de VIP et pour les liaisons aérienne rapides. En cette période de Guerre froide, chaque pays de l'OTAN disposait de moyen de guerre électronique. Les derniers de ces avions ont quitté le service actif en 2004.

Versions[modifier | modifier le code]

  • PD-808ECM, pour la guerre électronique.
  • PD-808RM, pour la calibration radar.
  • PD-808TA, pour l'entraînement à la contre-mesure électronique.
  • PD-808VIP, pour les liaisons rapides et le transport prioritaire.

Utilisateur[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sources bibliographiques[modifier | modifier le code]

  • Les avions de renseignement électronique, éditions Lavauzelle.
  • La guerre électronique - maître des ondes, éditions Lavauzelle.
  • Fiche aviation, édition Atlas.