Piège en eaux profondes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour le film avec Bruce Willis, voir Piège en eaux troubles.

Piège en eaux profondes

Titre original Submerged
Réalisation Anthony Hickox
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Film d'action
Film d'espionnage
Sortie 2005
Durée 96 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Piège en eaux profondes (Submerged) est un film américain réalisé par Anthony Hickox, sorti en 2005 en DVD.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Une organisation terroriste, basée en Uruguay, kidnappe des soldats américains et, à l'aide d'un virus créé par un savant fou, prend le contrôle de leurs esprits pour les transformer en machines à tuer.

Le mercenaire Chris Cody (Steven Seagal), emprisonné à la suite de l'échec d'une opération, est libéré par l'armée américaine et mis à la tête d'un commando, qui se rend en Uruguay pour mettre un terme aux méfaits de l'organisation. Cody et ses hommes essayent de libérer les soldats et de les ramener sains et saufs à bord d'un sous-marin volé.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Interdit aux moins de 12 ans.

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Contrairement à ce que son titre francophone pourrait laisser penser, ce film n'est pas la suite de Piège en haute mer et Piège à grande vitesse (Under Siege et Under Siege 2, en VO), deux films dans lesquels Steven Seagal jouait un autre personnage, nommé Casey Ryback. Il ne doit pas non plus être confondu avec Piège en eaux troubles (Striking Distance, en VO), qui est un film avec Bruce Willis.
  • Piège en eaux profondes a, à l'époque de sa sortie, provoqué des réactions irritées en Uruguay pour la manière fantaisiste dont le pays y est représenté. Dans le scénario du film, l'Uruguay apparaît comme une République bananière dirigée par un dictateur. Le film a d'ailleurs été tourné en Bulgarie[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]