Piège à gaz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d’aide sur l’homonymie « Getter » redirige ici. Pour les articles homophones, voir Guetteur et Guetteurs.

Un piège à gaz, ou getter (littéralement « attracteur » en anglais, du verbe to get, obtenir), est un élément composant la plupart des tubes électroniques.

Fonctionnement[modifier | modifier le code]

Le piège à gaz évite l'apparition de gaz rémanents dans le tube. Les tubes modernes sont souvent équipés d'un getter de petite taille, généralement de forme circulaire, qui contient un métal qui s'oxyde rapidement ; le baryum est le plus courant. Une fois le vide effectué et l'enveloppe étanchéifiée, le getter est chauffé à haute température (souvent par induction avec des radiofréquences) ce qui provoque l'évaporation du métal contenu par le getter. Le métal absorbe alors les gaz résiduels en créant dans la plupart des cas un dépôt de couleur argentée sur l'enveloppe du tube. Si une fuite se développe sur le tube, le dépôt disparaît par réaction avec l'oxygène, laissant un dépôt blanc. Les tubes spécialisés et les tubes de forte puissance utilisent souvent des getters plus complexes. Ceux-ci sont de type « non-évaporables » mais nécessitent néanmoins d'être « activés », c'est-à-dire chauffés a des températures comprises entre 300 et 900 °C. Ils agissent par chimisorption, pour tous les gaz chimiquement actifs, et par adsorption pour l'hydrogène. Ce type de getter est toujours basé sur des alliages a base de zirconium ou de titane. Le principal fabricant est une société italienne : Saes Getters.

Schéma[modifier | modifier le code]

Schéma getter

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]